Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Réalisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Une prise de son marquée par l’imprévisibilité pour Frédéric Cloutier

    Une prise de son marquée par l’imprévisibilité pour Frédéric Cloutier

    Prolifique preneur de son et concepteur sonore très actif, Frédéric Cloutier retrouve Sophie Dupuis pour son second long métrage « Souterrain ». Avec cette histoire qui se déroule en grande partie dans une mine d’Abitibi où un jeune mineur descend sous terre pour aller sauver ses collègues, l’équipe du film a dû s’engager dans deux mines d’Abitibi pour capter des images, mais également le son si unique de cet univers. Alors que le tournage tirait à sa fin et que des scènes étaient immortalisées à Laval, le preneur de son s’est entretenu avec Qui fait Quoi pour discuter de son expérience.

    19 août 2019, 09h35

    Nermin Grbic peaufine les coiffures dans « Souterrain » afin d’y insuffler vérité et réalisme

    Nermin Grbic peaufine les coiffures dans « Souterrain » afin d’y insuffler vérité et réalisme

    Comme un certain nombre de collaborateurs sur le plateau de « Souterrain », Nermin Grbic est un de ceux à collaborer pour une seconde fois avec Sophie Depuis pour son deuxième long métrage. Et comme toute l’équipe de cet ambitieux film où Maxime, un jeune mineur, descend porter main forte à ses collègues prisonniers sous terre, il a eu à se rendre dans deux mines de Val-d’Or pour le tournage. Rencontré alors que la production s’arrêtait à Laval en fin de parcours, le chef coiffeur a témoigné de son travail dans un environnement unique.

    16 août 2019, 07h04

    AUDIO : Davis Heslep de WAMP veut encourager les créations originales en réalité virtuelle

    AUDIO : Davis Heslep de WAMP veut encourager les créations originales en réalité virtuelle

    Programmeur chez Western Artic Moving Pictures, Davis Heslep est venu au festival Fantasia pour animer l’atelier de réalité virtuelle. Comme il nous l’explique lors d’une entrevue AUDIO, c’était l’occasion pour lui de montrer le spectre des possibilités avec la façon de découvrir une image en réalité virtuelle et de développer le monde derrière cette méthode de capture.

    15 août 2019, 07h25

    « L’Ève Future », la figure du robot actualisée dans un New York de 1885

    « L’Ève Future », la figure du robot actualisée dans un New York de 1885

    Cinéaste à la filmographie singulière, Olivier Asselin refait équipe avec Christine Falco après « Cyclotron » pour son prochain long métrage « L’Ève Future ». Actuellement en développement, le projet de fiction coscénarisé par Lucille Fluet et adapté d’un roman de 1886 écrit par le Français Auguste de Villiers de L’isle-Adam, offre une incursion dans le New York du 19e siècle alors que Thomas Edison, sous les directives de son épouse, et accompagné par son assistant Nikola Tesla, confectionnent une réplique, le robot d’une femme avec laquelle l’inventeur vit une relation adultère. C’est en marge de l’édition 2019 du Marché Frontières se déroulant durant le Festival Fantasia que Qui fait Quoi s’est entretenu avec le cinéaste et la productrice des Films Caméra Oscura.

    15 août 2019, 07h15

    Mathieu Laverdière relève les défis du tournage de « Souterrain »

    Mathieu Laverdière relève les défis du tournage de « Souterrain »

    Pour « Souterrain », Sophie Dupuis a refait équipe avec Mathieu Laverdière. Forts de leur expérience sur « Chien de garde », ils se retrouvaient face à un défi de taille pour cette seconde collaboration : filmer sous terre. C’est que pour son deuxième long métrage, la cinéaste originaire de Val-d-Or, campe son récit au coeur des mines de cette région de l’Abitibi. Et le directeur photo s’est prêté au jeu très exigeant de cette volonté artistique. Il en a discuté avec Qui fait Quoi sur le plateau de tournage alors que l’équipe terminait de capturer des images à Laval en juillet dernier.

    15 août 2019, 07h00

    Kristen Carthew, prête à transporter les spectateurs dans un univers inédit

    Kristen Carthew, prête à transporter les spectateurs dans un univers inédit

    Pour son deuxième long métrage de fiction, « Polaris », Kirsten Carthew propose un suspense fantastique à l’univers dystopique où une jeune fille tente de retrouver sa maison après avoir échappé à une bande de guerrières cherchant à assassiner sa mère. Produit par Max Fraser d’Hootalinqua Motion Pictures, le projet de film était présenté lors de la plus récente édition du Marché Frontières durant le Festival Fantasia. Qui fait Quoi a échangé avec la réalisatrice originaire des Territoires du Nord-Ouest pour l’occasion.

    14 août 2019, 07h00

    Sophie Dupuis rend hommage au métier de mineur avec son deuxième long métrage

    Sophie Dupuis rend hommage au métier de mineur avec son deuxième long métrage

    Arrivée au terme d’un exigeant et ambitieux tournage où son équipe et elle ont capté des images dans les mines de Val d’Or, Sophie Dupuis immortalise les dernières images de son deuxième long métrage, « Souterrain ». Le scénario, qu’elle développe depuis 2010, s’articule autour de Maxime, un jeune mineur qui, suite à une explosion survenue sous terre, décide de descendre dans la mine afin de ramener tous ses collègues sains et saufs. Qui fait Quoi a rencontré la réalisatrice lors du 30e jour de tournage alors qu’elle effectuait une prise d’images au Centre communautaire Félix-Leclerc à Laval.

    9 août 2019, 06h23

    Anne Émond, la revanche des nerds et des rondes

    Anne Émond, la revanche des nerds et des rondes

    Pour son quatrième long métrage Anne Émond s’offre une comédie dramatique. Avec « Jeune Juliette », elle trace le portrait d’une adolescente, plus ronde et plus brillante que les autres, se déroulant sur quelques semaines avant les vacances d’été. À travers ce personnage, et ceux qui gravitent autour de la protagoniste qui donne son nom à l’oeuvre, la cinéaste se paie aussi une douce revanche, celle des nerds. « Le film est là-dessus. Je sais que c’est bien à la mode en ce moment, mais je pense que tu peux être ce que tu veux. Et idéalement, nous allons tolérer ça de plus en plus. Ça nous enrichit comme société », confie la réalisatrice en entrevue avec Qui fait Quoi.

    8 août 2019, 07h00

    Mélanie Charbonneau et Juliette Gosselin coréalisent le clip de la chanson thème du film « Fabuleuses »

    Mélanie Charbonneau et Juliette Gosselin coréalisent le clip de la chanson thème du film « Fabuleuses »

    Le long métrage « Fabuleuses » réalisé par Mélanie Charbonneau, qui sortira en salle le 21 août prochain, se dote d’une chanson thème écrite et chantée par Sarahmée et d’un vidéoclip pour l’accompagner. La musique de la chanson « Fabuleuses » a été écrite par Antoine Rochette et David Rancourt, Productions Lost Boys, qui signent également la musique du film. Le vidéoclip a été réalisé par Mélanie Charbonneau et Juliette Gosselin. Il a été tourné entièrement avec un iPhone.

    2 août 2019, 11h59

    Le 34e FIFF lève un coin du voile sur sa programmation et sélectionne « Une colonie »

    Le 34e FIFF lève un coin du voile sur sa programmation et sélectionne « Une colonie »

    La 34e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (Belgique) – FIFF (27 septembre - 4 octobre 2019) se prépare activement. Après l’annonce du film d’ouverture « Chambre 212 » de Christophe Honoré (France/Luxembourg/Belgique), le Festival lève le voile sur les sept premiers films sélectionnés.

    31 juillet 2019, 06h27

    Pierre Mignot, homme de l’ombre au service de la lumière

    Pierre Mignot, homme de l’ombre au service de la lumière

    Incontestablement l’un des directeurs photo les plus importants au Québec, Pierre Mignot compte plus d’une cinquantaine d’années de carrière et a oeuvré sur plus de 125 films. Ayant collaboré avec quelques-uns des plus grands, ici comme à l’étranger, il est le premier technicien à recevoir le prix Iris Hommage lors du Gala des Artisans Québec Cinéma. Homme dont la pratique reste essentielle à l’art cinématographique, mais très humble quant au désir d’imprégner sa propre signature, il est revenu sur son parcours avec Qui fait Quoi quelques jours avant de recevoir ce fameux trophée.

    26 juillet 2019, 07h00

    Téléfilm Canada finance 12 longs métrages de langue française dont la moitié sont réalisés ou scénarisés par des femmes

    Téléfilm Canada finance 12 longs métrages de langue française dont la moitié sont réalisés ou scénarisés par des femmes

    Téléfilm Canada accorde son financement à douze longs métrages de langue française pour un montant total de 16 millions $. Du film d’action au film plus intimiste, en passant par une comédie à caractère social, les projets sélectionnés sont d’une grande variété de genres et de thèmes.

    24 juillet 2019, 12h06

    Pascal Plante s’approprie les codes du cinéma

    Pascal Plante s’approprie les codes du cinéma

    Illustré par ses réalisations qui se sont imposées ces dernières années, Pascal Plante se distingue par une profondeur de ses personnages qu’il réussit à lier aux spectateurs. Empreint d’une volonté de contredire un ordre établi en matière cinématographique, le réalisateur s’assume et transmet ses intentions chargées d’émotions.

    22 juillet 2019, 07h16

    André-Line Beauparlant retrouve Anaïs Barbeau-Lavalette sur « La déesse des mouches à feu »

    André-Line Beauparlant retrouve Anaïs Barbeau-Lavalette sur « La déesse des mouches à feu »

    Sept ans après « Inch’Allah », André-Line Beauparlant refait équipe avec Anaïs Barbeau-Lavalette pour « La déesse des mouches à feu ». Transposition cinématographique du roman éponyme de Geneviève Pettersen, produite par la Coop Vidéo de Montréal, le film raconte l’histoire de Catherine, une Chicoutimienne confrontée au divorce de ses parents. Premier défi qui se pose pour la conceptrice visuelle : faire croire à la ville du Saguenay sans toutefois pouvoir y être pendant la grande majorité du tournage. Qui fait Quoi a discuté avec cette artiste qui accorde une extrême importance à la préparation sur le plateau de tournage.

    18 juillet 2019, 10h40