CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Les exclusivité

    Chaque jour, depuis 25 ans, les journalistes du Lien MULTIMÉDIA rencontrent et donnent la parole aux acteur·trice·s de l'écosystème techno-créatif du Québec. Entrevues exclusives, reportages inédits, podcasts, interview vidéo, compte-rendu, analyse, réflexion, conseils d'experts… Les abonné·e·s du Lien MULTIMÉDIA profitent grâce à ces contenus originaux d'une veille stratégique de premier plan.

    « L’Horizon de Khéops » : l’entreprise française Emissive veut créer des expéditions immersives

    « L’Horizon de Khéops » : l’entreprise française Emissive veut créer des expéditions immersives

    Cofondateur d’Emissive avec Emmanuel Guerriero en 2005, Fabien Barati était de passage à Montréal pour présenter « L’Horizon de Khéops : un voyage en Égypte ancienne », une expérience immersive présentée par le Studio PHI au Vieux-Port de Montréal. Le Lien MULTIMÉDIA a discuté avec lui pour mieux comprendre comment l’entreprise française est devenue maîtresse dans l’art de l’immersion.

    RVQC : « A Quiet Girl », la quête de vérité d’Adrian Wills

    RVQC : « A Quiet Girl », la quête de vérité d’Adrian Wills

    En 2019, la trajectoire personnelle et cinématographique d’Adrian Wills a été complètement bouleversée. De passage à Terre-Neuve, province où il est né, puis adopté, il est encouragé par des amis à tenter de retrouver ses parents biologiques. Il se rend alors dans un hôpital à Saint-Jean de Terre-Neuve, sans qu’on veuille lui donner la réponse à sa question. Il visite par la suite la station de radio Voice of the Common Man, fondée en 1936, où il parle de ses origines. L’extrait est partagé sur les réseaux sociaux, puis sa tante et sa cousine le contactent. En parallèle, il soumet l’idée d’un projet de film sur ses origines à l’Office national du film du Canada. Vient alors de commencer « A Quiet Girl (Une fille tranquille) », une épopée de deux ans où le documentariste, en pleine pandémie, va partir à la rencontre de son identité… et de la notion de vérité.

    Jean-Daniel Desroches perçoit le film jeunesse comme un outil de discussion sur des enjeux délicats

    Jean-Daniel Desroches perçoit le film jeunesse comme un outil de discussion sur des enjeux délicats

    En 2008, Jean-Daniel Desroches a obtenu du financement pour une idée de court métrage à propos d’un homme se remémorant une partie bien précise de son enfance, idée qui s’est métamorphosée en projet de long métrage lorsqu’il a rencontré le réalisateur Patrick Boivin, puis Cédric Bourdeau et Stéphane Tanguay des Productions Kinesis en 2013. Le fil conducteur est demeuré le même au fil du temps, confie le scénariste en entrevue, soit celui d’évoquer le deuil, et plus particulièrement son déni, dans une histoire qui, dans la version immortalisée d’« Écho à Delta », est racontée d’après le point de vue d’Étienne, un garçon de 10 ans, s’expliquant la disparition de son jeune frère David par un enlèvement extraterrestre.

    Avec le projet de serre automatisée, Marie-Hélène Hamel et ses élèves sont revenus à la base

    Avec le projet de serre automatisée, Marie-Hélène Hamel et ses élèves sont revenus à la base

    Enseignante pendant 18 ans au primaire, dont les 8 dernières années à l’École Sainte-Famille de Victoriaville, Marie-Hélène Hamel s’est intéressée avant l’heure au numérique en classe. Celle qui est aujourd’hui directrice adjointe dans une école secondaire a commencé par utiliser Scratch, un langage de programmation gratuit permettant de créer histoires, jeux et animations interactives, lorsqu’elle a eu son poste à Sainte-Famille. Elle a aussi initié, pendant l’heure du dîner, ses élèves au logiciel Audacity que les élèves utilisaient pour s’enregistrer.

    Trois professionnels de l’industrie vidéoludiques partagent leurs conseils sur l’entreprenariat

    Trois professionnels de l’industrie vidéoludiques partagent leurs conseils sur l’entreprenariat

    L’industrie du jeu vidéo, et plus particulièrement son monde des affaires, a été le sujet qui a ouvert la McGill Entertainment Management Conference, qui s’est tenue au Studio TD. Brigitte Monneau, directrice générale de SYNTHÈSE – Pôle Image Québec, animait une discussion à laquelle ont pris part Simon Dansereau, président et directeur général de Triple Boris, Fleur Marty, productrice exécutive chez Fang & Claw, ainsi que Christopher Chancey, président fondateur de ManaVoid Entertainement et président du conseil d’administration de la Guilde du jeu vidéo du Québec. Le Lien MULTIMÉDIA était sur place alors qu’une communauté étudiante était à l’écoute des conseils prodigués par les trois panélistes.

    Avec « L’Horizon de Khéops », le Studio PHI vise un large public

    Avec « L’Horizon de Khéops », le Studio PHI vise un large public

    Le Studio PHI - à ne pas confondre avec le Centre PHI - s’est donné pour mandat de créer et développer, ainsi qu’opérer et distribuer des oeuvres immersives à grand déploiement. Le studio oeuvre dans deux sphères, explique Julie Tremblay, productrice d’expériences de divertissement, la première pour créer et produire et la seconde pour opérer et distribuer. Par exemple, l’expérience « L’Infini », coproduite avec Felix & Paul Studios, s’inscrivait sur les deux fronts. De son côté, « L’Horizon de Khéops : un voyage en Égypte ancienne », s’inscrit dans la deuxième sphère.

    Rosemarie Records synchronise la musique originale de Simon Leoza dans un film projeté à SXSW

    Rosemarie Records synchronise la musique originale de Simon Leoza dans un film projeté à SXSW

    Étiquette composée majoritairement d’artistes produisant de la musique francophone, Rosemarie Records poursuit le développement de ses efforts à faire rayonner son catalogue ici comme à l’étranger. Le plus récent coup de l’entreprise est d’avoir réussi à synchroniser la musique du compositeur Simon Leoza dans « A House Is Not a Disco », un long métrage documentaire qui sera présenté en première mondiale à South by Southwest, nous apprend en entrevue Olivier Grenier-Robert, directeur des opérations et des éditions pour le label.

    Une dictée PGL pour les entreprises sous le signe de l’intelligence artificielle

    Une dictée PGL pour les entreprises sous le signe de l’intelligence artificielle

    La première édition de la Dictée PGL, mise en place par la Fondation Paul-Gérin-Lajoie, a eu lieu dans les écoles québécoises en 1991, soit il y a 33 ans. Le concept consistait à créer du matériel pédagogique et de recueillir des fonds par une « cueillette de partage » réalisée par les élèves. Pendant la pandémie, la Fondation s’est aperçue que la popularité de la dictée avait perdu des plumes, surtout dans les écoles défavorisées du Québec, alors que les enseignants ont dû se tourner vers le numérique et que certains jeunes n’étaient pas équipés à la maison.

    Patrick Boivin met son imaginaire (et son expérience) au service d’« Écho à Delta »

    Patrick Boivin met son imaginaire (et son expérience) au service d’« Écho à Delta »

    Réalisateur issu du monde de la bande dessinée, Patrick Boivin était la personne toute désignée pour mettre en images le récit d’« Écho à Delta », imaginé par Jean-Daniel Desroches. Après « Bunker », il insuffle son affection pour la magie et les arts plastiques à l’histoire d’Étienne, un garçon de 10 ans déterminé à prouver que son jeune frère de 7 ans a été kidnappé par des extraterrestres après que ce dernier soit disparu. Refaisant équipe avec Productions Kinesis, l’homme-orchestre s’attèle également à la direction photo et aux effets visuels de l’entreprise, destinée aux enfants, mais aussi à leurs parents.

    Jean-Christophe J. Lamontagne (h264) lance un cri du coeur pour la distribution internationale

    Jean-Christophe J. Lamontagne (h264) lance un cri du coeur pour la distribution internationale

    Un article dans La Presse signé Jean Siag avec pour titre « Le distributeur de films h264 menacé de fermeture » a eu l’effet d’une onde de choc. Qui fait Quoi avait rencontré l’équipe de l’entreprise fondée par Jean-Christophe J. Lamontagne en janvier alors que le court métrage « Invincible » avait été nommé sur la liste courte aux Oscars. Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Aujourd’hui, le fondateur nous explique qu’il avait sonné l’alarme l’été dernier auprès des institutions de financement - Téléfilm Canada et la SODEC - ainsi qu’au ministère de la Culture et des Communications du Québec.