Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Scénarisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    « Antigone », le long métrage vivant, inclusif et coloré de Sophie Deraspe

    « Antigone », le long métrage vivant, inclusif et coloré de Sophie Deraspe

    Sophie Deraspe a toujours admiré l’« Antigone » de Sophocle. C’est en revisitant l’affaire Villanueva, qui a causé la mort de Fredy Villanueva, 18 ans, lors d’une intervention policière en août 2008 que la cinéaste s’est retrouvée devant un désir d’aborder le rapport à l’autorité à travers le récit d’un jeune homme, victime de l’État, et de son frère, lui, menacé de déportation. « Je voyais là un contexte où une Antigone pouvait exister, où une soeur interroge cette autorité qui régit nos lois et notre système judiciaire », raconte la réalisatrice en entrevue avec Qui fait Quoi.

    8 novembre 2019, 06h52

    Une nouvelle adaptation cinématographique pour Sophie Deraspe

    Une nouvelle adaptation cinématographique pour Sophie Deraspe

    L’emploi du temps de Sophie Deraspe sera particulièrement chargé au cours des prochaines semaines. En plus de poursuivre la course aux Oscars, avec « Antigone », son plus récent long métrage sélectionné pour représenter le Canada dans la catégorie du meilleur film international, la cinéaste entre dans la période de préproduction de son prochain film, une adaptation du roman « D’où viens-tu, berger » de Mathyas Lefebure.

    8 novembre 2019, 05h48

    FCIAT : Isabelle Pruneau-Brunet, de la télévision jeunesse à « Réservoir »

    FCIAT : Isabelle Pruneau-Brunet, de la télévision jeunesse à « Réservoir »

    Diplômée de la cohorte 2010 du Programme cinéma de L’inis, la même que Kim St-Pierre, Isabelle Pruneau-Brunet s’est de tout de suite trouvée des affinités avec sa collègue réalisatrice. Au fil des ans, elles ont développé plusieurs projets de séries jeunesse jusqu’à ce qu’elles se retrouvent ensemble sur l’écriture d’un premier long métrage de fiction destiné au grand public. C’est particulièrement le thème de la quête spirituelle qui l’a convaincue de prendre part à l’aventure de « Réservoir » qui se retrouvait en première mondiale au 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT).

    6 novembre 2019, 07h08

    FCIAT : une démarche exploratoire pour « Habiter le mouvement »

    FCIAT : une démarche exploratoire pour « Habiter le mouvement »

    Lorsqu’elle a été invitée à suivre le chorégraphe français Thierry Thieû Niang dans une tournée avec Cinédanse, Béatriz Mediavilla savait précisément ce qu’elle n’avait pas envie de faire. Pas de film à propos des coulisses ni de portrait sur le travail du danseur. S’est plutôt dessiné un documentaire poétique divisé en dix chapitres où le spectateur fait la rencontre de danseurs non professionnels et d’êtres humains touchés par la beauté des gestes. Ce projet, « Habiter le mouvement », a pris forme au fil d’un processus créatif évolutif où la réalisatrice a suivi le chorégraphe et sa troupe à Saint-Jean-Port-Joli, Paspébiac, Montréal et Rouyn-Noranda.

    1er novembre 2019, 07h13

    FCIAT : Un nouveau projet en coécriture pour Marie-Christine Lê-Huu

    FCIAT : Un nouveau projet en coécriture pour Marie-Christine Lê-Huu

    Marie-Christine Lê-Huu s’est trouvée dans une position privilégiée pendant la création de « Jouliks ». Elle a pu participer au processus du choix des comédiens et des comédiennes aux côtés de l’équipe de production et de la réalisatrice Mariloup Wolfe en plus de se voir ouvrir la porte de la salle de montage par cette dernière. Peut-être est-ce cela qui l’a menée vers la coécriture pour son prochain projet de long métrage produit par Films Vision 4 qu’elle travaille actuellement aux côtés de son ami, l’acteur Sasha Samar. Qui fait Quoi a discuté avec la scénariste à propos de cette idée de collaboration.

    1er novembre 2019, 06h20

    FCIAT : Jean-Marc Vallée, briser le moule de la fiction

    FCIAT : Jean-Marc Vallée, briser le moule de la fiction

    Alors qu’il prend une pause de son métier depuis presqu’un an après avoir enchaîné les projets cinématographiques et télévisuels chez nos voisins du Sud, Jean-Marc Vallée était invité au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue pour prendre part à un petit-déjeuner causerie où il est notamment revenu sur son envie de faire du cinéma, sur son parcours ainsi que sur sa façon de tourner des films. Retour sur les moments marquants de cette discussion agrémentée par une trame sonore spécialement choisie par le réalisateur québécois amoureux de musique.

    30 octobre 2019, 07h01

    « Timescape », une odyssée de science-fiction positive pour la famille

    « Timescape », une odyssée de science-fiction positive pour la famille

    Avec « Timescape », Aristomenis Tsirbas retourne dans le temps alors que deux jeunes, Lara et Jason, se retrouvent à l’époque préhistorique suite à la défectuosité d’un vaisseau spatial. Également concepteur d’effets visuels, le réalisateur, né à Montréal, terminait le tournage de cette aventure fantastique familiale produite par Fullum Films et s’apprêtait à s’envoler pour Los Angeles pour en peaufiner les effets spéciaux. Qui fait Quoi a discuté avec lui sur le plateau de tournage alors qu’il complétait des séquences captées en studio.

    29 octobre 2019, 07h25

    FCIAT : « Réservoir », un tournage exigeant porté par l’amour de son équipe

    FCIAT : « Réservoir », un tournage exigeant porté par l’amour de son équipe

    La préparation du tournage de « Réservoir », où une équipe dédiée de 17 collègues s’est rendue dans les eaux du réservoir Gouin en Mauricie pour tourner le premier long métrage de Kim St-Pierre, a été effectuée avec beaucoup de naïveté. Tout de suite arrivées sur place, la réalisatrice et ses troupes ont été confrontées aux intempéries les obligeant à utiliser dès le départ une journée contingente. En entrevue avec Qui fait Quoi, la réalisatrice est revenue sur cette expérience de tournage et sur les intentions créatives derrière ce film produit par Julie Groleau et présenté en première mondiale au 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT).

    29 octobre 2019, 06h14

    Une nouvelle adaptation télévisuelle pour Babel Films avec « Je voudrais qu’on m’efface »

    Une nouvelle adaptation télévisuelle pour Babel Films avec « Je voudrais qu’on m’efface »

    Adapté du roman éponyme d’Anaïs Barbeau-Lavalette, Babel Films prépare actuellement le tournage de la websérie « Je voudrais qu’on m’efface » où pendant huit épisodes, les enfances de Mélissa, Eddy et Karine, trois jeunes vivant dans le même immeuble, se croisent. C’est tout juste après la fin de la deuxième saison d’« Écrivain public », une autre adaptation littéraire, qu’Éric Piccoli s’est mis à la recherche d’un nouveau texte à transposer pour le petit écran. Après avoir lu l’ouvrage et au terme de huit mois de discussions avec l’auteure, le réalisateur et scénariste s’est mis à écrire cette série chorale aux côtés de Florence Lafond.

    28 octobre 2019, 11h20

    Comprendre le rôle de l’empathie en réalité virtuelle

    Comprendre le rôle de l’empathie en réalité virtuelle

    Dans son discours « How Virtual Reality Can Create the Ultimate Empathy Machine » donné lors de la conférence TED de Toronto en 2015, Chris Milk avance que les technologies de la réalité virtuelle ont la faculté d’abolir les distances en immergeant le spectateur dans un monde virtuel qui lui semble réel. L’argument du scénariste est que cette abolition des distances a pour conséquence le développement d’une empathie chez l’utilisateur pour ce qui lui est montré en réalité virtuelle. De là, sa déclaration que la réalité virtuelle est une « machine à empathie » qui aurait des retombées sociales positives. Est-ce toutefois bien vrai ? Réflexion sur quelques-uns des enjeux de l’empathie en réalité virtuelle pour mieux comprendre ses tenants et aboutissants.

    25 octobre 2019, 07h25

    La seconde édition du FIFHM aura lieu du 30 avril au 3 mai 2020 à la Cinémathèque

    La seconde édition du FIFHM aura lieu du 30 avril au 3 mai 2020 à la Cinémathèque

    Le Festival international du film d’histoire de Montréal (FIFHM) est organisé par un cinéaste et deux historiens passionnés par la représentation de l’histoire au cinéma. Le Festival veut favoriser la rencontre entre cinéastes, historiens et le grand public autour de films de tout genre (fiction, documentaire, animation, expérimental, etc.) et de toute durée, qui touchent d’une manière ou d’une autre à l’histoire.

    25 octobre 2019, 06h54

    FCIAT : Micheline Lanctôt dans la sobriété et l’épure

    FCIAT : Micheline Lanctôt dans la sobriété et l’épure

    Dans « Une manière de vivre », produit par Lycaon Pictus, Micheline Lanctôt poursuit une réflexion sur l’éthique qui s’articule à travers toute son oeuvre : qu’est-ce qui définit un être humain ? Puisant à travers ses préoccupations personnelles, la cinéaste utilise comme point de départ de son récit le philosophe néerlandais Baruch Spinoza afin de réfléchir un film autour de trois personnages qui tentent de devenir de meilleures personnes. À l’occasion de la première mondiale du long métrage au 38e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, la réalisatrice s’est entretenue avec Qui fait Quoi.

    25 octobre 2019, 06h46

    « Les fleurs oubliées », un récit imaginé en famille

    « Les fleurs oubliées », un récit imaginé en famille

    Artiste à la créativité en constante ébullition, André Forcier est toujours le premier à enclencher le processus d’écriture de ses projets. Cela se produit d’ailleurs généralement avant même la sortie du précédent film tourné. « Les fleurs oubliées » ne fait pas exception à cette règle. En effet, la scénarisation a démarré quelque temps avant que le réalisateur québécois n’offre « Embrasse-moi comme tu m’aimes » au public. Dans le cas de ce quinzième long métrage, présenté en première mondiale au Festival du nouveau cinéma, le cinéaste s’est entouré de plusieurs membres de son propre clan pour imaginer la rencontre entre Albert Payette, un apiculteur, et le Frère Marie-Victorin, descendu du ciel.

    25 octobre 2019, 04h20

    FNC : « L.A. Tea Time », la libération formelle de Sophie Bédard Marcotte

    FNC : « L.A. Tea Time », la libération formelle de Sophie Bédard Marcotte

    Alors qu’elle était en plein coeur de la postproduction de son précédent long métrage « Claire l’hiver », Sophie Bédard Marcotte a eu l’idée de son prochain projet de façon assez spontanée : traverser les États-Unis et aller à la rencontre de l’artiste Miranda July, une des créatrices qui l’inspirent énormément dans sa démarche. La cinéaste a donc réussi à convaincre son amie, la directrice photo Isabelle Stachtchenko, de prendre part à « L.A. Tea Time », une aventure où elles documentent, dans une forme qui entremêle réalité et fiction, leur périple vers Los Angeles. Alors que le film était présenté en primeur à l’occasion du Festival du nouveau cinéma, la réalisatrice a discuté avec Qui fait Quoi.

    22 octobre 2019, 07h22