Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::MULTIMÉDIA
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel
  • Vidéos
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • CALENDRIER

    Tous les événements

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Cinéma télévision




    LES 10 DERNIERS ARTICLES



    VIDÉO : Olivier Gossot passe au long métrage avec « Jeune Juliette » d’Anne Émond

    VIDÉO : Olivier Gossot passe au long métrage avec « Jeune Juliette » d’Anne Émond

    C’est avec « Jeune Juliette » d’Anne Émond qu’Olivier Gossot fait ses premiers pas dans l’univers du long métrage. Jusqu’alors, le directeur de la photographie était surtout connu pour son travail sur des films courts primés en festival tels que « Fauve » de Jérémy Comte (Sundance 2018), « Oh What a Wonderful Feeling » de François Jaros (Cannes 2016) et « Milk » de Santiago Menghini (SXSW 2018). Pour « Jeune Juliette », il a choisi de développer une image colorée, simple et posée qui souligne la tonalité estivale du film. Le tout en pellicule ! À l’occasion d’une visite du plateau, nous nous sommes entretenus avec le cinéaste pour qu’il nous parle plus en détails de ses choix esthétiques et techniques.

    21 septembre 2018, 07h00

    Les lauréats du Festival de cinéma de la ville de Québec 2018 maintenant connus

    Les lauréats du Festival de cinéma de la ville de Québec 2018 maintenant connus

    Dans le cadre d’une soirée gala tenue le jeudi 20 septembre, qui était suivie cette année de la projection en première québécoise du plus récent long métrage du réalisateur Wash Westmoreland, « Colette », mettant en vedette Keira Knightley, le Festival de cinéma de la ville de Québec, présenté par Québecor et alimenté par Restos Plaisirs, a dévoilé les grands gagnants de son édition 2018.

    21 septembre 2018, 06h46


    « Pauline Julien, intime et politique » , un travail de montage signé René Roberge

    « Pauline Julien, intime et politique » , un travail de montage signé René Roberge

    « Pauline Julien, intime et politique » n’est pas le premier projet du monteur René Roberge qui utilise des archives - il a entre autres travaillé sur « Godin » et « Miron, un homme revenu d’en dehors du monde » , mais il fut particulier, confie-t-il à Qui fait Quoi. Dans ce documentaire écrit et réalisé par Pascale Ferland et produit par Johanne Bergeron pour l’Office national du film, on découvre la grande Pauline Julien dès ses débuts à Paris, on la suit dans son combat pour l’indépendance, mais aussi dans son intimité grâce à des photos, des extraits télé et les mots, ceux de la chanteuse à la chevelure rousse et ceux de Gérald Godin, le grand amour de sa vie.

    21 septembre 2018, 06h44



    Productions Phare bleu s’associe avec Jules Falardeau

    Productions Phare bleu s’associe avec Jules Falardeau

    C’est un été chargé qui se termine pour Productions Phare bleu. Après avoir présenté « La Tinque sacrée » en première au festival Fantasia, complété la production du court métrage « Canicule » de Fanny Perreault de même que mis en branle celle de « Le Candidat vedette » de Thomas Rodrigue, et poursuivant l’écriture du long métrage « Le Général » de Benjamin Tessier et Jean-Philippe Nadeau Marcoux, l’entreprise s’associe maintenant avec Jules Falardeau pour l’épauler dans le parachèvement de son documentaire « Journal de Bolivie – 50 ans après la mort du Che ».

    21 septembre 2018, 06h27

    FCVQ : la démarche sur trois niveaux de Laura Bari

    FCVQ : la démarche sur trois niveaux de Laura Bari

    Avec « Primas », Laura Bari complète une trilogie amorcée avec « Antoine » (2009) et « Ariel » (2013). Ce plus récent long métrage documentaire s’intéresse à deux adolescentes argentines, Rocío Alavrez et Aldana Bari, nièces de la cinéaste qui, après avoir été victimes de violence sexuelle, passent vers le monde adulte. Rencontrée par Qui fait Quoi à l’occasion du Festival de cinéma de la ville de Québec, la réalisatrice a échangé à propos de ce projet où elle suit ces jeunes femmes à Montréal et en Argentine alors qu’elles tentent de réapprivoiser leur destin.

    21 septembre 2018, 06h25