Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Scénarisation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Sara Mishara adore le pouvoir d’évocation du cinéma

    Sara Mishara adore le pouvoir d’évocation du cinéma

    Le cinéma d’Ivan Grbovic et de Sara Mishara s’intéresse souvent à l’Autre, un thème récurrent qui fait bouillonner des idées chez eux. Le sujet des travailleurs migrants, au centre de « Les oiseaux ivres », second long métrage qu’ils ont scénarisé ensemble et produit par micro_scope, n’était pas du tout sur leur radar lorsque le réalisateur a été imprégné par une image forte, il y a plus d’une décennie, lorsqu’il a aperçu une centaine de ces travailleurs étrangers près de la route. Après une période de recherche, il s’est associé de nouveau à sa partenaire, après « Roméo Onze », pour construire un scénario multipliant les points de vue sur cet enjeu.

    20 octobre 2021, 06h47


    Katherine Jerkovic met en scène l’instabilité du parcours intime dans « Le Coyote »

    Katherine Jerkovic met en scène l’instabilité du parcours intime dans « Le Coyote »

    C’est au centre communautaire Patro Le Prévost que l’équipe du film « Le Coyote » s’est installée pendant 4 jours pour capter des images. Depuis le 27 septembre, Katherine Jerkovic et 1976 Productions ont donné le coup d’envoi au tournage du second long métrage de la cinéaste. De La Malbaie jusqu’à Terrebonne en passant par Montréal, le récit imaginé par cette dernière prendra forme en 27 jours. Elle y raconte l’histoire de Camilo, un cinquantenaire prêt à retrouver sa passion pour la cuisine qui apprend, après une visite de sa fille toxicomane, qu’il a un petit-fils âgé de 5 ans.

    19 octobre 2021, 07h28

    Le trio de « Faits divers » refait équipe pour « Une affaire criminelle »

    Le trio de « Faits divers » refait équipe pour « Une affaire criminelle »

    Pour sa nouvelle série destinée à la plateforme Crave, Bell Média fait équipe pour la toute première fois avec Sophie Deschênes et Sovimage. « Une affaire criminelle », série de 8 épisodes de 60 minutes tirée de l’imaginaire de Joanne Arseneau et mise en images par Stéphane Lapointe, duo responsable de quatre saisons de « Faits divers », est actuellement en tournage dans les environs de Montréal. Ce thriller psychologique met en vedettes Céline Bonnier et Louis-Philippe Dandenault dans les rôles principaux.

    18 octobre 2021, 10h31

    L’inis, fidèle à l’esprit qu’a voulu lui insuffler Fernand Dansereau il y a plus de 25 ans

    L’inis, fidèle à l’esprit qu’a voulu lui insuffler Fernand Dansereau il y a plus de 25 ans

    Il aura fallu près de dix ans pour que L’Institut national de l’image et du son voie le jour. Le tout a commencé en 1982, alors que le gouvernement québécois crée la Commission d’étude sur le cinéma et l’audiovisuel. Présidée par Guy Fournier au départ, elle présente un rapport en 1983 faisant montre de l’évidence que l’industrie vivait des problèmes aigus en formation, particulièrement en cinéma. Le cinéaste, producteur et scénariste Fernand Dansereau s’en souvient bien, puisqu’il fut à l’origine du projet et a été président fondateur de L’inis.

    18 octobre 2021, 10h30

    « Adieu Minette » de Sarra El Abed remporte le Pitch Premières Oeuvres 2021

    « Adieu Minette » de Sarra El Abed remporte le Pitch Premières Oeuvres 2021

    Après le court métrage documentaire « Y’a pas d’heure pour les femmes », Sarra El Abed et la productrice Isabelle Grignon-Francke refont équipe pour « Adieu Minette », premier long métrage de la jeune réalisatrice d’origine tunisienne, qui a remporté le Pitch Premières Oeuvres présenté par Netflix en collaboration avec Eurimages dans le cadre du Forum FNC 2021. Le duo a remporté une bourse de 10 000 $, gracieuseté de Netflix.

    18 octobre 2021, 10h30

    « Les oiseaux ivres », l’aventure visuelle d’Ivan Grbovic

    « Les oiseaux ivres », l’aventure visuelle d’Ivan Grbovic

    C’est alors qu’il a 27 ans, en plein tournage sur la Rive-Sud, à Saint-Rémi qu’Ivan Grbovic est marqué par une image puissante : une centaine de travailleurs étrangers qu’il devine à travers le brouillard. Il constate que cette réalité, celle des travailleurs migrants au Québec, en est une qu’il ne connait pas. Il décide, avec sa partenaire Sara Mishara, et après « Roméo Onze », de raconter dans « Les oiseaux ivres » cette impression, cette sensation d’étrangeté, de mystère et de surprise grâce à une fresque où sont réunis Willy, un chauffeur mexicain en fuite, ainsi que Richard, Julie et Léa, les membres d’une famille opérant une ferme dans la région de la Montérégie.

    15 octobre 2021, 07h15

    Judith Brosseau optimiste quant à l’avenir de L’inis et de l’industrie

    Judith Brosseau optimiste quant à l’avenir de L’inis et de l’industrie

    Le premier contact de Judith Brosseau avec L’inis s’est établi grâce à son patron chez Astral, Pierre Roy. À son arrivée à la vice-présidence programmation, communications et médias interactifs en 1998, il a présenté l’école, et la majorité des cadres relevant de lui s’est trouvée extrêmement engagée dans l’institut. Lorsqu’il a quitté la présidence du conseil d’administration, c’est naturellement qu’elle a pris le relais en 2014, confie la présidente du C. A. à Qui fait Quoi.

    13 octobre 2021, 07h25

    Jean-Philippe Baril-Guérard se familiarise avec l’écriture scénaristique

    Jean-Philippe Baril-Guérard se familiarise avec l’écriture scénaristique

    Après une toute récente adaptation au théâtre, c’est à la télévision, plus précisément à Séries Plus dans un format de 6 X 60 minutes produit par KOTV, que sera transposé l’univers de « Manuel de la vie sauvage » de Jean-Philippe Baril-Guérard. L’enthousiasme et la proposition du réalisateur Christian Laurence ont convaincu l’auteur de se prêter à l’exercice de la coécriture avec ce dernier. Désireux de se faire la main avec l’écriture scénaristique, le dramaturge s’est lancé dans ce processus qui a nécessité de faire plusieurs choix.

    13 octobre 2021, 06h50

    L’École nationale de l’humour prolonge le Fonds ÉNH-Netflix

    L’École nationale de l’humour prolonge le Fonds ÉNH-Netflix

    Grâce au soutien de Netflix, l’École nationale de l’humour (ÉNH), en continuité avec sa mission fondamentale de contribuer significativement à l’épanouissement des talents, a élaboré en 2019 un programme de bourses, le Fonds ÉNH-Netflix, visant le développement de nouveaux projets en comédie de fiction pour la télévision et le cinéma. Au cours des trois dernières années, le Fonds ÉNH-Netflix a pu soutenir 13 projets inspirants en octroyant 13 bourses de 35 000 $.

    12 octobre 2021, 07h10

    Pier-Philippe Chevigny s’associe à Chloé Robichaud pour écrire « Arsenal »

    Pier-Philippe Chevigny s’associe à Chloé Robichaud pour écrire « Arsenal »

    Après avoir obtenu l’aide en développement de la SODEC et recherché un.e coscénariste issu.e de la communauté LGBTQ+, Pier-Philippe Chevigny s’est tourné vers Chloé Robichaud pour coécrire « Arsenal », son deuxième long métrage produit par Unité Centrale, a révélé Geneviève Gosselin-G. en entrevue avec Qui fait Quoi.

    8 octobre 2021, 07h23

    Nicolas Krief prépare son premier long métrage

    Nicolas Krief prépare son premier long métrage

    Dans « Opération Carcajou », son premier court métrage à titre de réalisateur, Nicolas Krief met en images un récit très personnel, celui d’une perquisition policière survenue au printemps 2001, chez lui, alors qu’il était plus jeune. Sorte de prétexte pour que le scénariste aborde les rapports familiaux, l’héritage et les différences intergénérationnelles, cette comédie policière sera transposée dans un format de long métrage. En effet, aux côtés de Couronne Nord, le cinéaste se prépare à écrire « Carcajou », projet sélectionné au FIFF Pro, volet professionnel du Festival international du Film Francophone de Namur. Avant son départ pour la Belgique, il a échangé avec Qui fait Quoi à propos de ce projet.

    8 octobre 2021, 07h22

    Christian Laurence mise sur l’instinct pour filmer « Manuel de la vie sauvage »

    Christian Laurence mise sur l’instinct pour filmer « Manuel de la vie sauvage »

    Depuis plusieurs années, Christian Laurence travaillait sur un projet de film ayant pour thèmes la trace numérique et le rapport aux technologies. Jusqu’à ce qu’il tombe sur le roman « Manuel de la vie sauvage », qu’il a dévoré en quelques heures. L’évidence s’imposait : laisser tomber ce projet de cinéma et approcher Jean-Philippe Baril-Guérard afin de le convaincre de transposer son oeuvre. Le prolifique auteur et le réalisateur se sont alors entendus pour collaborer ensemble à l’écriture et assez rapidement le format d’une série télévisée s’est précisé.

    8 octobre 2021, 07h13

    « Soumissions », le deuxième long métrage libre et instinctif d’Emmanuel Tardif

    « Soumissions », le deuxième long métrage libre et instinctif d’Emmanuel Tardif

    Marqué et intrigué par une scène de froideur et d’impassibilité dont il a été témoin, Emmanuel Tardif cherchait avec « Soumissions », son second long métrage, à explorer une vision cynique face à la mort d’un être cher. Son récit s’intéresse plus particulièrement à Joseph, séquestrant sournoisement son fils Mathieu suite au départ de sa conjointe Roxanne. Plutôt que d’aborder la notion de domination selon le concept de la libération, le jeune cinéaste, à travers une démarche indépendante, souhaitait mettre en scène une sorte de prison à ciel ouvert, soit la demeure recluse à la campagne où les deux hommes vivent.

    8 octobre 2021, 06h59