Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

    • Adèle Foglia explore les formes de récits documentaires

      Après des études en langues et cultures arabes à l’UQAM, Adèle Foglia fait son entrée à la Mel Hoppenheim School of Cinema de l’Université de Concordia où elle entreprend un baccalauréat, puis une maîtrise en études cinématographiques. Au départ, c’est le photojournalisme (...)

      Suite
    • Avec « LOVE-MOI », Romane Garant Chartrand dresse un portrait personnel de Laetitia Beaubien

      La première fois que Qui fait Quoi a discuté avec Romane Garant Chartrand, elle venait de finir le court métrage documentaire « Dětí », un regard sur la jeunesse praguoise. Environ un an plus tard, la jeune femme revient sur son sujet de prédilection avec un court documentaire sur sa (...)

      Suite
    • FCIAT : « Mourir en vie », le conte de fées de Benoît Brière

      La petite histoire de « Mourir en vie » a commencé lors d’un souper bien arrosé pendant lequel Benoît Brière, discutant avec son ami le pédiatre Jean-François Chicoine, apprend que le père de ce dernier lui a demandé d’achever ses jours. Devant le potentiel de cette étonnante (...)

      Suite
    • FCIAT : Julien Gamache-Marcotte se taille lentement sa place de cinéaste

      Même s’il a grandi dans une famille dans laquelle le cinéma représentait presque un rituel familial lors de chaque repas, Julien Gamache-Marcotte s’est dirigé en sciences de la nature au cégep. Sur un coup de tête, il opte pour des études cinématographiques à l’Université (...)

      Suite
    • FCIAT : Philippe Besner s’illustre avec « Le médiateur »

      Après avoir écrit et réalisé la websérie « CINQ » à l’âge de 21 ans, Philippe Besner met en scène « Quand nous serons seules », un premier court métrage, tout en occupant parallèlement le poste de directeur général pour l’organisme à but non lucratif Camp Cosmos. En 2020, il (...)

      Suite
    • FCIAT : Jason Brennan donne vie au Wendigo avec « L’inhumain »

      Surtout connu comme producteur, Jason Brennan a toujours voulu se lancer dans la réalisation et la scénarisation. Aux commandes de la maison de production Nish Media et de la boîte de distribution 7ième Écran (7th Screen), celui qui est né d’un père Anishinaabe et d’une mère (...)

      Suite
    • Le FCIAT dévoile les lauréats de sa 40e édition

      Le film de clôture du 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, « The Power of the Dog », vient de faire défiler l’ultime générique mettant fin aux festivités. Avec la capacité de salle encore restreinte cette année, le Festival a opté pour une cérémonie de (...)

      Suite



    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Adèle Foglia explore les formes de récits documentaires

    Adèle Foglia explore les formes de récits documentaires

    Après des études en langues et cultures arabes à l’UQAM, Adèle Foglia fait son entrée à la Mel Hoppenheim School of Cinema de l’Université de Concordia où elle entreprend un baccalauréat, puis une maîtrise en études cinématographiques. Au départ, c’est le photojournalisme qui l’intéresse, puis la jeune artiste se rend compte que l’image fixe ne lui suffit plus, ce qui la mène vers le septième art. Elle réalise ainsi quelques projets durant son parcours académique, dont « Les granges », le premier court métrage qu’elle distribue officiellement dans le circuit festivalier. La cinéaste a discuté de sa démarche avec Qui fait Quoi lors d’une rencontre au 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    3 décembre 2021, 07h20

    Avec « LOVE-MOI », Romane Garant Chartrand dresse un portrait personnel de Laetitia Beaubien

    Avec « LOVE-MOI », Romane Garant Chartrand dresse un portrait personnel de  Laetitia Beaubien

    La première fois que Qui fait Quoi a discuté avec Romane Garant Chartrand, elle venait de finir le court métrage documentaire « Dětí », un regard sur la jeunesse praguoise. Environ un an plus tard, la jeune femme revient sur son sujet de prédilection avec un court documentaire sur sa cousine, Laetitia Beaubien, une jeune fille qui traîne son lot de bagage familial, mais qui n’en est pas moins totalement de son temps. « LOVE-MOI », film de fin d’études, a été tourné à l’automne 2020.

    17 novembre 2021, 07h20

    FCIAT : « Mourir en vie », le conte de fées de Benoît Brière

    FCIAT : « Mourir en vie », le conte de fées de Benoît Brière

    La petite histoire de « Mourir en vie » a commencé lors d’un souper bien arrosé pendant lequel Benoît Brière, discutant avec son ami le pédiatre Jean-François Chicoine, apprend que le père de ce dernier lui a demandé d’achever ses jours. Devant le potentiel de cette étonnante histoire, qui comprend une virée existentielle et circassienne dans les rues de Montréal, le comédien propose à son ami d’en faire un court métrage. Il n’en faut pas plus pour que le médecin, également scénariste, imagine un scénario autobiographique que l’interprète de Madame Lebrun allait réaliser, un travail qu’il a toujours voulu essayer, confie-t-il à Qui fait Quoi lors d’une rencontre au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue où le film était présenté.

    12 novembre 2021, 07h15

    FCIAT : Julien Gamache-Marcotte se taille lentement sa place de cinéaste

    FCIAT : Julien Gamache-Marcotte se taille lentement sa place de cinéaste

    Même s’il a grandi dans une famille dans laquelle le cinéma représentait presque un rituel familial lors de chaque repas, Julien Gamache-Marcotte s’est dirigé en sciences de la nature au cégep. Sur un coup de tête, il opte pour des études cinématographiques à l’Université de Montréal afin de concrétiser un intérêt qu’il entretient depuis toujours. C’est à travers l’approche plus théorique du programme qu’il embrasse sa passion, décidant de réaliser son premier court métrage « Louise de 9 à 5 » quelques années après l’obtention de son diplôme.

    12 novembre 2021, 07h02

    FCIAT : Philippe Besner s’illustre avec « Le médiateur »

    FCIAT : Philippe Besner s’illustre avec « Le médiateur »

    Après avoir écrit et réalisé la websérie « CINQ » à l’âge de 21 ans, Philippe Besner met en scène « Quand nous serons seules », un premier court métrage, tout en occupant parallèlement le poste de directeur général pour l’organisme à but non lucratif Camp Cosmos. En 2020, il est admis au programme cinéma, profil réalisateur de L’inis et réalise « Le médiateur », sélectionné pour accompagner le film d’ouverture de la 40e édition du Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    5 novembre 2021, 07h15

    FCIAT : Jason Brennan donne vie au Wendigo avec « L’inhumain »

    FCIAT : Jason Brennan donne vie au Wendigo avec « L’inhumain »

    Surtout connu comme producteur, Jason Brennan a toujours voulu se lancer dans la réalisation et la scénarisation. Aux commandes de la maison de production Nish Media et de la boîte de distribution 7ième Écran (7th Screen), celui qui est né d’un père Anishinaabe et d’une mère québécoise présentait en première québécoise « L’inhumain », son premier long métrage, lors du 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Dans ce drame d’épouvante, Mathieu, un neurochirurgien est amené à retourner dans sa communauté, à Kitigan Zibi, lorsque son père décède. « En territoire, il se rend compte qu’il est devenu la proie du Wendigo », décrit le cinéaste en entrevue avec Qui fait Quoi.

    5 novembre 2021, 07h10

    Le FCIAT dévoile les lauréats de sa 40e édition

    Le FCIAT dévoile les lauréats de sa 40e édition

    Le film de clôture du 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, « The Power of the Dog », vient de faire défiler l’ultime générique mettant fin aux festivités. Avec la capacité de salle encore restreinte cette année, le Festival a opté pour une cérémonie de clôture en ligne, permettant à toutes et à tous de connaître l’identité des lauréats en temps réel, confortablement installés à la maison.

    5 novembre 2021, 06h51

    FCIAT : 40 ans de passion et de loyauté

    FCIAT : 40 ans de passion et de loyauté

    Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) célèbre ses 40 ans. Pour son traditionnel brunch-conférence, l’équipe du festival a choisi de réunir huit journalistes qui ont, depuis la première édition en 1982, fréquenté l’événement fondé par Jacques Matte, Louis Dallaire et Guy Parent avec fidélité et passion. Dans une conversation animée par le cinéaste Martin Guérin, ces huit invités se sont remémoré quelques souvenirs tout en rendant hommage à l’événement qui s’inscrit désormais comme un incontournable pour fervents de septième art. Compte rendu.

    2 novembre 2021, 07h00

    Québec octroie 245 000 $ au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

    Québec octroie 245 000 $ au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

    La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, annoncent une aide financière de 245 000 $ au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue qui se déroulera du 30 octobre au 4 novembre.

    1er novembre 2021, 09h34


    « La vie devant moi » de Simon C. Vaillancourt connaitra sa première mondiale au FCIAT

    « La vie devant moi » de Simon C. Vaillancourt connaitra sa première mondiale au FCIAT

    La maison de production abitibienne Productions Nova Média annonce que le documentaire « La vie devant moi » de Simon C. Vaillancourt sera présenté en première mondiale au Festival international de cinéma en Abitibi-Témiscamingue de Rouyn-Noranda le 31 octobre en présence du réalisateur, d’André Robitaille et des jeunes intervenants dans le film ainsi que leurs familles.

    21 octobre 2021, 09h37

    Le FCIAT fait le bilan de sa 39e édition

    Le FCIAT fait le bilan de sa 39e édition

    Déjà quelques jours se sont écoulés depuis que s’est clôt le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Cette année, les festivaliers, bénévoles, membres de l’équipe et partenaires ont fait preuve d’une belle capacité d’adaptation et de créativité pour permettre de vivre ce Festival qui était à la fois différent et merveilleusement joyeux. Le festival se remémore les bons coups de cette année.

    19 novembre 2020, 06h10

    FCIAT : « Still Feel You With Me », l’expérience exploratoire de Béatriz Mediavilla

    FCIAT : « Still Feel You With Me », l’expérience exploratoire de Béatriz Mediavilla

    Tourné le 3 octobre dernier pendant la pandémie de COVID-19, « Still Feel You With Me » a été filmé sur la plateforme Zoom lors d’un atelier chorégraphique dirigé par Béatriz Mediavilla lors du Portland Dance Film Festival où son film « Habiter le mouvement » était présenté. Avec cette expérience, la cinéaste souhaitait faire exprimer et surtout s’écouter les corps. Le court métrage de cinq minutes a été monté en vitesse express pour être présenté en primeur mondiale lors du 39e Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

    13 novembre 2020, 07h13

    FCIAT : « Les vieux chums », l’ode à l’amitié de Claude Gagnon

    FCIAT : « Les vieux chums », l’ode à l’amitié de Claude Gagnon

    C’est un Claude Gagnon très émotif qui a présenté « Les vieux chums » en première mondiale au Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Lorsqu’il s’est adressé à la salle avant la projection, il s’est lui-même surpris à ne pas pouvoir retenir ses larmes lorsqu’il repensait aux origines de ce onzième long métrage de fiction : son vieil ami, le comédien Luc Matte, emporté par la maladie il y a plusieurs années. L’acteur avait fait promettre au réalisateur d’immortaliser leur histoire sur grand écran, ce qui s’est finalement concrétisé dans ce récit où deux amis d’enfance se retrouvent alors que l’un d’entre eux est diagnostiqué du cancer.

    6 novembre 2020, 07h00