Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Martin Messier




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Vient de paraître : CONVERGENCE, le magazine de la culture et de l’entreprise numérique

    Vient de paraître : CONVERGENCE, le magazine de la culture et de l’entreprise numérique

    L’équipe du Lien MULTIMÉDIA est ravie de vous présenter la 150e édition de CONVERGENCE, le magazine de l’entreprise et de la culture numérique. Disponible à www.lienmultimedia.com/conve... en version flash à feuilleter en ligne et en PDF, ce magazine de 77 pages est optimisé pour lecture sur une tablette ou un écran d’ordinateur.

    3 juin 2019, 07h30

    Martin Messier travaille la spontanéité de la danse contemporaine dans « Innervision »

    Martin Messier travaille la spontanéité de la danse contemporaine dans « Innervision »

    Tout à la fois concepteur de la chorégraphie, du son et de la lumière de « Innervision », Martin Messier s’est lancé dans une création de grande ampleur pour l’édition 2019 du FTA de Montréal. La pièce de danse contemporaine, qui réunit soixante interprètes, joue de plus sur la spontanéité du mouvement, les consignes chorégraphiques étant données en direct par le chorégraphe grâce à un système d’oreillettes. Un spectacle gratuit à voir à ciel ouvert, du 29 mai au 1er juin 2019 à 21h, sur la Place des Festivals. Entrevue avec Martin Messier, chorégraphe de « Innervision », pour discuter plus en détails de son processus de création, de ses intentions artistiques et des défis qu’il a surmontés.

    28 mai 2019, 07h30

    Martin Messier dirigera en direct 60 danseurs dans un grand ballet de fin du monde

    Martin Messier dirigera en direct 60 danseurs dans un grand ballet de fin du monde

    Au coeur du Quartier des spectacles, une fougueuse escouade est sur la corde raide. Tel un chef d’orchestre, Martin Messier dirigera en direct 60 danseurs professionnels dans un grand ballet de fin du monde. En spasmes ou en vagues, la masse pulse comme un seul corps, s’ouvre et se replie, fonce ou se terre.

    17 avril 2019, 00h39


    Martin Messier, des performances axées sur le rythme et la musicalité des objets

    Martin Messier, des performances axées sur le rythme et la musicalité des objets

    Artiste de l’installation, de la performance, électroacousticien et vidéaste, le Montréalais Martin Messier intègre souvent danse et robotique à ses nombreux spectacles sonores. Il présentait à l’hiver 2010 en compagnie de Nicolas Bernier, musicien collaborateur et directeur artistique du festival Akousma, une version quadraphonique de La Chambre des machines, en première au festival Transmediale de Berlin. Au début de l’été, une édition stéréophonique de ce spectacle était accompagnée de vidéos réalisées par le prolifique collectif Foumalade (vidéoclip du Husky, jingle du site Les Frères du son, photos de casting et de mode...) , dans le cadre des soirées A/Vision de Mutek. Cette même performance passait ensuite par Barcelone à Sonar... [Photo : Caroline Hayeur / Agence Stock Photo.com]

    22 juillet 2011, 00h25

    Martin Messier et Nicolas Bernier présentent La chambre des machines au festival Transmédiale de Berlin

    Martin Messier et Nicolas Bernier présentent La chambre des machines au festival Transmédiale de Berlin

    Dire que Martin Messier et Nicolas Bernier sont occupés ces jours-ci est un euphémisme. Dévouant tout leur temps à leur création dans le Rustine_Lab de Perte de Signal, c’est de justesse que Le Lien MULTIMÉDIA a réussi à les asseoir dans un café pour en savoir un peu plus sur leur nouveau projet audio : La chambre des machines. « Martin et moi donnions nos spectacles l’un après l’autre lors des Escales improbables, explique Nicolas Bernier. On s’est rendu compte qu’on avait plusieurs points en commun dans nos démarches et on parlait de faire éventuellement un projet ensemble. Quand le festival Transmediale nous a approchés chacun de notre côté pour qu’on vienne présenter certaines de nos œuvres, on leur a proposé d’en créer une nouvelle en collaboration pour l’occasion. »

    21 janvier 2010, 00h10

    Les dessous du Projet pupitre de Martin Messier et de Jacques Poulin-Denis

    Les dessous du Projet pupitre de Martin Messier et de Jacques Poulin-Denis

    Selon l’organisateur du festival Akousma, Nicolas Bernier, une centaine de personnes se sont massées dans la salle du Monument national pour écouter le Projet pupitre de Martin Messier et Jacques Poulin-Denis. « Je pense que c’est la première fois que je vois un “standing ovation” à Akousma », dit-il. Le concept original derrière la performance y est pour beaucoup. La pièce électroacoustique d’une quarantaine de minutes est entièrement jouée sur des pupitres. Crayons, verres, agrafeuses et élastiques deviennent autant d’instruments dont se servent les artistes pour mener à bien leur performance.

    12 décembre 2008, 08h20

    Ekumen et Perte de Signal présentent la première oeuvre installative de l’artiste montréalais Martin Messier

    Ekumen et Perte de Signal présentent la première oeuvre installative de l’artiste montréalais Martin Messier

    Spectres enlacés est une expérience inspirée de l’écoute dite acousmatique puisque l’auditeur se voit suggérer de porter un masque de sommeil lors de l’écoute. Visitant un espace inconnu et ne sachant plus où il se trouve, la vision de celui-ci en est réduite et le son devient maintenant le centre de son attention. L’auditeur se révèle donc transporté dans un nouvel espace où les spectres sonores se réunissent pour s’entremêler et fusionner. Entre le 7 et le 16 novembres à Rustines | Lab - Perte de Signal (2244, Larivière, Montréal). [Crédit photo : Véronique Béland]

    4 novembre 2008, 10h11