Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Rosalie D. Gagné, Sofian Audry & Martin Messier à Résonances Numériques KIKK Festival

    1er novembre 2019, 17h08

    Le coup d’envoi du festival KIKK est lancé ! Les artistes québécois Rosalie D. Gagné, Sofian Audry et Martin Messier participent au festival namurois qui se tient jusqu’à dimanche.

    Rosalie D. Gagné, Sofian Audry & Martin Messier à Résonances Numériques KIKK Festival Règne artificiel III – Rosalie D _ To the sooe - Sofian Audry & Erin Gee.Photo: Courtoisie

    Résonances numériques Wallonie-Bruxelles/Québec est un projet d’échanges sur deux ans entre le festival KIKK et perte de signal pour promouvoir la création innovante et artistique dans le domaine numérique. Le projet veut dresser un instantané de la création qui transcende ces disciplines, par l’organisation d’échanges d’intervenants provenant des 2 régions prenant part au projet.

    Pour le volet wallon 2019, les artistes Rosalie D. Gagné et Sofian Audrysont donc les participants du volet namurois 2019 tandis que Antoine Bertin et Nazanin Fakoor, les artistes sélectionnés par le KIKK, seront les invités de la prochaine édition du festival KidZlab.

    Résonances numériques est réalisé grâce au soutien financier du ministère de la Culture et des Communications, et le ministère des Relations Internationales et de la Francophonie, dans le cadre de la XIe Commission mixte permanente Québec/Wallonie-Bruxelles 2019-2021.

    Rosalie D. Gagné

    • Règne artificiel III – Rosalie D. Gagné
    • Crédit photo : Alexis Bellavance

    Rosalie D. Gagné présentera en primeur RÈGNE ARTIFICIEL IV du 31 octobre au dimanche 3 novembre, de 10:00 à 18:00, à la Galerie du Beffroi.

    Dans la nuit de la boîte noire, les créatures lumineuses de l’installation cinétique Règne artificiel III de Rosalie D. Gagné se déploient au rythme d’une respiration régulière. L’air vient insuffler le mouvement d’une vie mécanique, mimesis d’existence subaquatique. Suspendus en surplomb dans la noirceur, les corps de polythène gonflable évoquent cette nature cachée des fonds marins – mouvement souterrain, méandres du subconscient — Nathalie Bachand

    producteur de l’oeuvre : Grand-Théâtre de Québec

    Elle fait également une conférence le jeudi 31 Oct 2019 à 10:20 à 11:00 à la salle Delta :

    RÈGNE ARTIFICIEL

    Règne artificiel [RA IV] s’inscrit dans le corpus des Règnes artificiels, une suite d’installations immersives à travers lesquelles l’artiste explore la frontière entre des formes de vie naturelles et artificielles. Concrètement, cette dernière est composé d’une multitude de cellules électroluminescentes gonflables, animées d’un léger mouvement d’expansion contraction évoquant la respiration. L’ensemble se déploie dans l’espace, à la manière d’un banc de méduses. La présence de visiteurs dans cet écosystème artificiel entraîne des réactions en chaine qui se traduisent par des changements au niveau du "rythme respiratoire" ainsi que des fluctuations d’intensité lumineuse. Formellement inspirés des organismes que l’on retrouve dans les fosses abyssales, les différents modules affichent un caractère résolument organique, mais sont paradoxalement fabriqués en plastique, puis animés par le biais de dispositifs électroniques et mécaniques.

    Sofian Audry

    • To the sooe - Sofian Audry & Erin Gee
    • Crédit photo : Sofian Audry

    Sofian Audry fera une conférence le vendredi 1er novembre 2019 de 11:35 à 12:15 à la Bourse :

    ART + ARTIFICIAL AGENTS

    Animé par une fascination pour les systèmes autonomes, adaptatifs et auto-organisateurs, Sofian Audry utilise les technologies issues de l’intelligence artificielle et de la vie artificielle pour la construction d’assemblages machiniques évocateurs. À travers eux, et les relations qu’ils développent avec le monde réel, il s’engage directement dans les processus naturels et culturels. Dans son exposé, l’artiste discutera de son exploration d’agents et de comportements artificiels en tant que véhicules technoculturels d’expérience esthétique. Ses travaux récents nécessitent une implication matérielle critique dans des algorithmes d’apprentissage automatique. S’inspirant des désirs, des motivations et de la fragilité des systèmes d’intelligence artificielle, le travail d’Audry est pour ainsi dire le lieu du contrôle, puisque ni l’artiste ni le public n’ont le contrôle direct de ces processus autonomes.

    The Sense of Neoism ?! An Infinite Manifesto - Sofian Audry & Monty Cantsin ?

    Sofian est également présent au NTAA’19 - New Technological Art Award qui se tient à Gand (BE).

    Son oeuvre "Le sens du néoisme ?! Un manifeste infini" a été nominée pour le prix et sera présenté lors de l’événement qui ouvrira ce vendredi 1er novembre.

    Sewing machine orchestra - Martin Messier

    Également présent au festival avec l’appui de la Chasse-galerie, Martin Messier fera une conférence le vendredi 1er novembre de 17 :10 à 17 :50à la salle Delta :

    ARTISTE PLURIEL

    À la question "Que dois-je faire ? Que dois-je choisir ?", Martin Messier décida avec le temps de se laisser aller, de ne pas choisir. Il vous parlera de ces projets, mais aussi d’anecdotes sur la musique, la vidéo, la chorégraphie, l’éclairage, la conception d’instruments et peut-être aussi… la comptabilité !

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité