Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    « Monsieur Thibault », une comédie grand public aux thèmes universels

    30 septembre 2022, 07h15
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard

    Originalement présenté par Phil Roy comme projet de série télévisée, « Monsieur Thibault » avait un plus grand potentiel en tant que long métrage et comédie grand public se déroulant sur une fin de semaine plus intense, d’après Éric K. Boulianne et Marc-Antoine Rioux, à qui le comédien et humoriste a partagé son concept. C’est sur ce scénario que les deux complices travaillent depuis maintenant 4 ans aux côtés de KO24. Marc-Antoine Rioux a d’ailleurs participé à la plus récente édition de l’Atelier Grand Nord avec ce projet.

    « Monsieur Thibault », une comédie grand public aux thèmes universels Marc-Antoine Rioux. Photo: Frédéric Bouchard

    « Monsieur. Thibault » raconte l’histoire d’un jeune homme célibataire, fin vingtaine, qui perd son emploi et refuse de se présenter à la réunion des anciens diplômés de son école secondaire. Avec l’aide de son ami, il décide de s’y rendre sous une identité farfelue. Il arrive alors en tant que M. Thibault, entrepreneur ayant fait fortune grâce à la fibre optique.

    « Au conventum, il rencontre un vrai jeune millionnaire qui lui propose d’aller passer le week-end au super club des millionnaires. Son meilleur ami et lui se retrouvent dans ce super club à devoir faire le pitch d’une invention qu’ils ont créée pendant la soirée à un jeune millionnaire étranger que tous les autres jeunes millionnaires québécois rêvent de séduire. De mensonge en mensonge, il s’enfonce dans cette fausse invention qui s’appelle la "Stratosphère" », raconte le scénariste en entrevue avec Qui fait Quoi.

    Inspirés par des comédies comme « Superbad », Éric K. Boulianne et lui visent une tranche d’âge un peu plus vieille que le film de 2007 réalisée par Greg Mottola, soit les jeunes adultes, d’autant plus que ce super club de jeunes millionnaires accueille ses membres selon une limite d’âge de 35 ans. Et l’un d’entre eux tente de camoufler son âge véritable aux autres. « Nous-mêmes comme scénaristes sommes rendus à la fin trentaine et au début de la quarantaine. Nous avons des familles et essayons d’insuffler à ce récit des éléments plus universels plutôt que deux jeunes qui tripent durant une fin de semaine », mentionne Marc-Antoine Rioux.

    Et puisque l’idéateur vieillit aussi, il n’est plus certain qu’il incarne le personnage-titre, comme il était prévu au départ. Toutefois, précise le scénariste, le comédien et humoriste est demeuré très proche du processus d’écriture. « Nous avons écrit comme si c’était lui qui allait jouer le personnage. Mais à partir d’un certain moment, le protagoniste finit par exister par lui-même. Il est écrit pour que Phil l’incarne, mais après, ça reste assez flexible », explique-t-il.

    Le duo qui a collaboré sur « Prank » et « Les barbares de La Malbaie » a également tenu à élaborer une galerie de personnages secondaires issus de la diversité. « Nous essayons de mettre de jeunes millionnaires qui viennent de milieux variés. Ça crée des clashs de personnalités vraiment intéressants et ça ajoute quelque chose à une comédie qui aurait peut-être, sinon, été déjà vue dans le cinéma québécois », souligne le scénariste.

    Dans les prochaines semaines, au terme d’une expérience à l’Atelier Grand Nord où les collègues participants se sont énormément investis dans leur lecture et leurs commentaires, Marc-Antoine Rioux et Éric K. Boulianne doivent se retrouver pour écrire la version finale du scénario qui devrait mener dans les mois qui suivent à un dépôt en production auprès des institutions. Aucun réalisateur n’est encore attaché au projet. « En comédie, parfois c’est mieux de trouver notre ton. Entre la première et la deuxième version, ça a changé quand même beaucoup. Le travail s’est fait plutôt sur la manière de déployer la fin de semaine », note le coscénariste.

    « Monsieur Thibault » avait obtenu l’aide en scénarisation de la SODEC à l’hiver 2019.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Suite
    4 mars 2024, 10h00
    « Zenith » sera adapté en Europe

    « Zenith » sera adapté en Europe

    Suite
    4 mars 2024, 01h30
    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    Suite
    4 mars 2024, 01h00
    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Suite
    4 mars 2024, 00h01
    Alex Pic partage une « Faveur »

    Alex Pic partage une « Faveur »

    Suite
    2 mars 2024, 08h32