CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Craig Quintero privilégie l’expérience (virtuelle)

    16 juin 2023, 07h30
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard

    Établi à Taïwan depuis 1992, Craig Quintero est directeur artistique de la compagnie de théâtre Riverbed depuis 1998. En 2011, la troupe a commencé à créer des performances pour un seul spectateur. Si l’expérience fut fort appréciée du public, elle pouvait difficilement assurer la viabilité de l’entreprise à long terme. En 2020, Riverbed explore alors le médium de la réalité virtuelle et constate qu’elle représente une alternative très intéressante. Le réalisateur et ses collègues développent donc « All That Remains », une oeuvre VR en 360 présentée en primeur à la Mostra de Venise en 2022, récemment à Montréal dans le cadre de l’exposition « Chaos et mémoires » au Centre PHI. De passage dans la Métropole, le créateur a échangé avec Le Lien MULTIMÉDIA à propos de sa démarche.

    Craig Quintero privilégie l’expérience (virtuelle) Craig Quintero. Photo: Frédéric Bouchard

    « Nous voulions explorer cette idée similaire de créer une connexion entre les performeurs et l’auditoire sans que la personne qui joue en face de nous se sente vue, mais en essayant de reproduire cette rencontre, cet engagement, où le spectateur n’est pas seulement en train de regarder une oeuvre », raconte le réalisateur.

    Il précise que Riverbed Theatre n’amorce jamais un projet à partir d’une histoire ou d’un thème particulier, mais déploie toujours ses oeuvres autour de l’idée d’expérience. « All That Remains » ne fait pas exception. Au tout début, l’utilisateur se trouve en présence d’un personnage féminin qui s’avance vers lui. Lentement, l’espace se transforme et laisse place à un second personnage.

    Chorégraphié et structuré, le film met en scène Yu-Hsin Yu et Ollie Huang, deux danseurs dans les rôles principaux. Leur travail, indique Craig Quintero, fut d’ouvrir leur intimité et de s’exposer devant l’objectif (l’un d’entre eux apparaît nu devant la caméra). « C’est ce qui permet à l’auditoire de baisser sa garde et de véritablement s’engager avec les acteurs », estime le réalisateur.

    Préoccupé par l’espace et la distance entre les comédiens et l’objectif, il a choisi d’utiliser une caméra Insta360 Titan pour filmer le projet. Riverbed Theatre a collaboré avec la compagnie taïwanaise Funique VR Studio pour le soutien technique.

    « Le défi dans la volonté d’intégrer des techniques cinématographiques en VR 360 est de ne pas distraire le spectateur et de diriger son expérience afin de faire en sorte que chaque moment soit intentionnel. Il ne doit pas avoir à hésiter et doit comprendre instantanément où concentrer son regard », explique Craig Quintero.

    Au son, il a sollicité la participation de la compositrice Yu-Jun Wang. « Sa musique permettait à l’audience de comprendre le ton du film, sans trop en révéler, dans le but de lui laisser un espace pour interpréter le tout à sa façon », indique le créateur.

    Après son passage éclair à Montréal, le réalisateur se rendait à New York pour la première mondiale d’« Over the Rainbow », le plus récent projet de Riverbed Theatre, en compétition dans la catégorie de réalité virtuelle New Voices au Festival de film de Tribeca. Cette nouvelle oeuvre fait partie de la trilogie « Just For You » que développe la compagnie. Encore une fois, Craig Quintero décrit une expérience, d’abord et avant tout.

    « C’est très difficile de dire de quoi il s’agit, affirme-t-il. Il y a tellement de choses dans nos vies où on nous demande : qu’est-ce que ça veut dire ? Notre travail crée, idéalement, un espace où une centaine d’utilisateurs va avoir tout autant d’interprétations. Le divertissement de masse nous indique souvent où rire, où pleurer. Comment créer une expérience qui procure à l’auditoire un espace-temps permettant d’oublier le quotidien et de se laisser transporter ? » Voilà le but de l’exercice pluriel.

    De plus, Riverbed Theatre explore actuellement les possibilités de collaboration avec Studio PHI pour une expérience en réalité virtuelle basée sur une performance théâtrale.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    « Yannick » de Quentin Dupieux est disponible en VSD

    « Yannick » de Quentin Dupieux est disponible en VSD

    Suite
    21 février 2024, 01h00
    Radio-Canada et la RTS échangent des contenus balados

    Radio-Canada et la RTS échangent des contenus balados

    Suite
    21 février 2024, 01h00
    Valaire lance la chanson « What I Did »

    Valaire lance la chanson « What I Did »

    Suite
    21 février 2024, 00h02
    Les Sassy Islanders dévoilent « About to Dance »

    Les Sassy Islanders dévoilent « About to Dance »

    Suite
    21 février 2024, 00h01