Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Revue Qui fait Quoi no 422 (novembre/décembre 2022) maintenant disponible

    2 novembre 2022, 00h15
         |      Article rédigé par Steeve Laprise.

    Qui fait Quoi vient de publier l’édition de novembre/décembre 2022 de sa revue, dont la mise en page a été entièrement revue, modernisée et améliorée. Livrée par la poste à ses abonné·e·s dans les prochains jours et également disponible en ligne en format PDF (80 pages pour la version numérique - PDF, 48 pages pour la revue imprimée), cette 422e édition de la revue Qui fait Quoi propose un reportage sur les Rencontres internationales du documentaire, sur la présence française et luxembourgeoise à CINEMANIA, un article d’entrevue avec Liza Frulla, un texte sur l’exportation des séries télé québécoises, « Un gars, une fille », « Hôtel », « Ma mère », « Police avant-gardiste », des articles sur l’agence On est là, Pierre-Hughes Dallaire, Benoit Therriault (PH & Ben), Gabriel Savignac, Nadine Gomez, Aziz Zoromba, Carol Nguyen, Marie Lytwynuk… et plusieurs autres. Ce numéro intègre bien sûr l’indispensable Guide mensuel de la production.

    Revue Qui fait Quoi no 422 (novembre/décembre 2022) maintenant disponible Revue Qui fait Quoi no 422.Photo: Qui fait Quoi

    « On est là », nouvelle agence pour promouvoir la diversité au sein de l’industrie

    Lancée officiellement le 14 septembre 2022, l’agence On est là est née d’un besoin. Il y a quelques années, le comédien et auteur Chadi Alhelou a proposé, un peu à la blague, à ses collègues artistes de bâtir une agence favorisant le rayonnement, la représentation et le placement d’une diversité d’artistes et d’artisans au sein de l’industrie audiovisuelle québécoise. Puis, lorsque la pénurie de main-d’oeuvre est survenue en 2021, l’appel à des visages issus de la diversité à la télévision comme sur la scène s’est fait sentir.

    Liza Frulla, toujours passionnée de culture

    Tour à tour ministre de la Culture et des Communications du Québec et ministre du Patrimoine canadien, Liza Frulla n’a jamais cessé de défendre la culture. Pendant six ans, elle a présidé Culture Montréal, rôle qu’elle quitte d’ailleurs, comme elle l’a annoncé mi-septembre, pour passer le flambeau à la relève. Mais avant, Qui fait Quoi a eu une longue discussion avec elle sur les 40 recommandations de Culture Montréal aux formations politiques qui se présentaient aux dernières élections provinciales.

    Marc Gauthier confiant en l’avenir des RIDM

    Marc Gauthier est arrivé à la direction générale des Rencontres internationales du documentaire au début du mois de mars 2021, en pleine pandémie et à quelques mois du festival des RIDM. Lorsque Qui fait Quoi l’a rencontré, peu après sa nomination, il avait confié prendre les rênes de l’organisme en toute humilité. Un an plus tard, il conserve humilité, n’osant pas trop parler d’une marque, d’une trace qu’il aurait posée sur l’événement et son équipe. Il apprécie que la plupart des membres de l’équipe soient présents pour la 25e édition des RIDM. Leur expérience s’additionne à la sienne.

    RIDM : une programmation diversifiée et foisonnante

    Hubert Sabino-Brunette, Ana Alice de Morais et Marlene Edoyan ont repris du collier pour s’occuper de la programmation de la 25e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), sans Nadine Gomez qui les accompagnait l’année dernière. C’est donc avec un certain bagage qu’ils ont abordé cette édition, mais aussi avec une meilleure assurance en eux et les uns des autres. Comme collectif, leur travail a été de rassembler les pièces d’un immense puzzle et d’établir leur propre méthodes, ont raconté les trois complices à Qui fait Quoi.

    Le Forum RIDM revient en force et en présence

    Programmatrice et coordinatrice dans l’industrie du cinéma et designer graphique, Susana Fernandez assume divers rôles dans plusieurs festivals de cinéma de Montréal, y compris la direction du Forum FNC au Festival du nouveau cinéma de 2018 à 2021. Membre de la coopérative de cinéastes Makila depuis 2017, elle prend la direction du Forum RIDM en 2022. Qui fait Quoi a discuté avec elle à quelques semaines des Rencontres internationales du documentaire et du Forum RIDM, qui se tiendra du 19 au 23 novembre.

    Unifrance et CINEMANIA contribuent au rayonnement du cinéma français

    Organisme chargé d’effectuer la promotion du cinéma français et maintenant de l’audiovisuel national dans le monde entier, Unifrance soutient CINEMANIA depuis sa création en 1995. Ce partenariat, estime Daniela Elstner, directrice générale de l’association depuis 2019, se veut tout à fait naturel. D’abord, le Canada demeure un pays important de par sa partie francophone qui se conjugue avec la mission de l’organisme au sein de la francophonie. Ensuite, un festival comme celui dirigé par Guilhem Caillard met en valeur, parmi les oeuvres de sa programmation, le cinéma français, ce qui correspond parfaitement au rôle de cette association composée de plus de 1000 membres, producteurs, exportateurs et artistes. À l’occasion de la 28e édition de l’événement, Qui fait Quoi a échangé avec la directrice générale sur cette affiliation entre les deux parties.

    Samsa Film, plus de 35 ans à faire évoluer le cinéma luxembourgeois

    Dans le cadre de son hommage au Luxembourg, pays mis à l’honneur à la 28e édition, CINEMANIA propose aux spectateurs montréalais un « Clin d’oeil à Samsa Film », doyenne des sociétés de production du Grand-Duché, fondée en 1986. Avec « Edward J. Steichen », « Une liaison pornographique » et le court métrage « Mécanomagie », le festival effectue un bref survol des 35 dernières années, en plus de présenter les premières de deux récents longs métrages produits par l’entreprise. Retour en arrière avec Claude Waringo, producteur et membre fondateur.

    Film Fund Luxembourg professionnalise l’industrie luxembourgeoise

    Le Film Fund Luxembourg, fonds national de soutien à la production audiovisuelle, est depuis longtemps représenté au festival CINEMANIA par des oeuvres financées en coproduction minoritaire ou majoritaire. En 2021, Guy Daleiden, directeur de cet établissement public placé sous la tutelle du Ministre de la Culture et du ministre responsable du secteur de l’audiovisuel, était l’un des membres du jury Visages de la francophonie. Pour sa 28e édition, le festival met à l’honneur le Luxembourg : 20 oeuvres à l’affiche de la programmation, mais aussi une cinquantaine de professionnels issus du monde de la culture y seront présents. Il était tout désigné de s’entretenir avec celui qui siège à son poste de directeur depuis 1999.

    Carlo Vogele rompt avec la tradition du film familial

    Après des études à Berlin où il étudie le théâtre puis le cinéma, Carlo Vogele confirme son affection pour le dessin et les marionnettes. Il constate qu’allier le septième art et le dessin est finalement ce qui le passionne. Il est ensuite accepté à l’école des Gobelins à Paris, où son film de fin d’études attire l’attention du jury, composé de membres de l’équipe de Pixar. Le réalisateur né au Luxembourg part alors en Californie et travaille pendant 8 ans comme animateur pour le célèbre studio américain avant de réaliser son premier long métrage, «  Icare  », présenté lors du festival CINEMANIA où le Grand-Duché est, pour cette 28e édition, le pays mis à l’honneur.

    Stéphan Roelants se démarque depuis 25 ans

    Né en Belgique, Stéphan Roelants s’active dans l’audiovisuel depuis plus de 30 ans. Entre des études de droit, de journalisme et d’économie puis l’écriture de scénario, il fonde après son arrivée au Luxembourg, soit en 1996, Studio 352. Un an plus tard, il crée sa maison de production, Melusine Productions, qui se spécialise en documentaire et en cinéma d’animation. Depuis, il produit séries télé et longs métrages qui ont été reconnus à travers le monde. Dans le cadre de CINEMANIA, où le Grand-Duché sera mis à l’honneur, l’équipe du festival soulignera l’apport du producteur avec la projection du film d’animation «  Le peuple loup  ».

    CINEMANIA  : l’animation luxembourgeoise s’illustre à Hollywood

    Formé à l’école des Beaux-Arts de Metz, Laurent Witz commence très tôt à s’intéresser au dessin. Il découvre alors en parallèle à ses cinq années d’études un intérêt pour le cinéma d’animation. Il s’autoforme, apprend l’animation 3D et réalise quatre courts métrages étudiants avant de travailler en tant que directeur artistique, animateur, superviseur et assistant-réalisateur sur différents projets. C’est en 2014 que le cinéaste propose «  Mr. Hublot  », un court métrage, coréalisé avec Alexandre Espigares, qui remporte l’Oscar du meilleur court métrage d’animation et est présenté à CINEMANIA dans le cadre de l’hommage au Luxembourg, pays mis à l’honneur lors de la 22e édition du festival montréalais.

    PH & Ben coréalisent leur premier court métrage d’animation «  Canari  »

    Depuis près de 15 ans, Pierre-Hughes Dallaire et Benoit Therriault, alias PH & Ben, rêvent de faire du cinéma d’animation. Très tôt dans leur carrière, ils se mettent à réfléchir à des concepts. Nous avons discuté avec les deux complices lors du Toronto International Film Festival (TIFF), où le film était présenté en première mondiale.

    Gabriel Savignac complète l’écriture de son premier long métrage «  Le premier qui rira  »

    En mars 2022 s’est tenue la 11e édition du TIFF Writers’ Studio. Pendant 5 jours, 8 scénaristes d’un peu partout sur la planète sont invités à Toronto, au TIFF Bell Lightbox, à prendre part à divers ateliers et discussions sur leur projet de scénario. Sur les 4 Canadiens participants, un Québécois se trouvait parmi la cohorte 2022  : Gabriel Savignac.

    Nadine Gomez, entre documentaire et fiction

    Connue pour son travail en cinéma documentaire («  Le horse palace  », «  Exarcheia, le chant des oiseaux  »), Nadine Gomez s’est retrouvée à travailler sur un projet de fiction par un heureux concours de circonstances. Lorsqu’elle est tombée sur «  Créatures du hasard  », le premier roman de son amie, l’écrivaine québéco-uruguayenne Lula Carballo, elle s’y est beaucoup reconnue. D’abord pour l’importance de l’environnement urbain, mais aussi dans le thème de l’enfance, qui renvoyait à celle que son père lui racontait. C’est avec ce projet de long métrage de fiction que la cinéaste a été retenue pour l’édition 2022 du TIFF Filmmaker Lab qui s’est déroulée durant le Toronto International Film Festival, là où Qui fait Quoi a échangé avec elle.

    Aziz Zoromba explore les tensions fraternelles dans «  Simo  »

    Après le documentaire «  Lointain  », Aziz Zoromba avait envie d’explorer une partie de son adolescence en tant qu’immigrant de seconde génération à travers la fiction. Dans «  Simo  », court métrage produit par Rosalie Chicoine Perreault via la boîte de production du jeune réalisateur, Scara-b Films, ce dernier met en scène les rapports tendus entre deux frères, Simo et Emad, alors que le premier infiltre en direct la chaîne de jeux vidéo du second, donnant lieu à une issue dangereuse. Qui fait Quoi a rencontré le cinéaste en marge du Toronto International Film Festival où le film était présenté en première mondiale et a remporté le prix IMDb Shorts Cuts du meilleur film canadien.

    Carol Nguyen développe un premier long métrage de fiction

    Trois ans après avoir présenté en primeur son court métrage documentaire «  No Crying at the Dinner Table  », qui a connu un impressionnant parcours festivalier, Carol Nguyen était de retour au Toronto International Film Festival (TIFF) pour une triple raison cette année.

    Marie Lytwynuk souhaite faire carrière en tant que productrice

    Créatrice et productrice, Marie Lytwynuk s’est retrouvée à l’UQAM, au baccalauréat en Communication-Télévision après avoir découvert son affection et son aptitude pour organiser et coordonner des événements et des vidéos promotionnels.

    Quand les séries québécoises intéressent l’international

    Depuis «  Un gars, une fille  », l’exportation des émissions québécoises a pris de l’ampleur. Tant et si bien que le Fonds Québecor a créé, en 2014, le Programme d’aide à l’exportation (PAEX) qui vise, entre autres, à favoriser l’exploitation des contenus sur les marchés internationaux. Lors de la première édition du Salon des membres des prix Gémeaux, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision s’est penchée sur la question en invitant Joanne Forgues, de Productions Casablanca, Patrick Lowe, d’Encore Télévision et Thomas Crosson (en visioconférence), directeur des acquisitions de Salto.fr, dans une discussion animée par Daniela Mujica, de Productions Ocho.

    Éric Tessier réalise la série «  Hôtel  »

    Produite par Sovimage, «  Hôtel  » met en scène les guerres de pouvoir ainsi que les tensions familiales et amoureuses entre les employés et les proches d’une propriétaire d’un hôtel situé à Montréal, qui, suite au décès de sa fille, doit trouver quelqu’un pour combler le poste de directeur général de l’établissement. Scénarisée par Nathalie Bourdelais, Rachel Cardillo, Marie-Frédérique Laberge-Milot et Annie Langlois, la série diffusée à TVA à compter du 22 septembre est pilotée par Éric Tessier.

    «  Ma mère  », deuxième tome d’une collection sur la santé mentale

    Suite à «  Mon fils  », Anne Boyer et Michel D’Astous ont voulu créer, en collaboration avec Québecor Contenu, une sorte de collection de séries télévisuelles portant sur la santé mentale, pas nécessairement liées entre elles, mais avec le même ADN.

    «  Police avant-gardiste  », illustrer un changement de culture organisationnel

    Faire une incursion dans l’univers de la police peut être un casse-tête, voire casse-gueule dans certains cas. Deux éléments ont permis de faciliter l’intégration d’une équipe de réalisation au sein du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) pour la docusérie «  Police avant-gardiste  », diffusée sur ICI RDI.

    «  Un gars, une fille  » reviendra sur ICI Tou.tv

    Lorsque Guy A. Lepage et Mélanie Campeau (Productions Mélomanie) se sont présentés en mai dernier devant la direction de Radio-Canada pour souligner les 25 ans d’«  Un gars, une fille  », ils avaient originalement réfléchi à un épisode spécial de 60 minutes. Instantanément, les réactions ont été surprenantes  : le diffuseur désirait plutôt 4 x 30 minutes. En trois semaines, Guy A. Lepage et sa partenaire, Sylvie Léonard, ont imaginé les textes de cette nouvelle mouture, déjà en tournage, dont la diffusion est prévue en 2023 sur l’Extra d’ICI Tou.tv.

    Pour rester dans la course, les studios de jeu doivent instaurer une culture d’innovation

    De plus en plus, de grands studios de jeu accueillent en leur sein des équipes de recherche et développement. Electronic Arts a créé le programme SEED et Ubisoft La Forge. Mais quelle est l’importance de la culture de la recherche et de l’innovation dans les studios de jeu québécois ? Pour en discuter, le sommet ACADEMIA a rassemblé Colin Barré-Brisebois, chef de la technologie chez SEED, Charles Beauchemin, chef de la technologie chez Felix & Paul Studios, et Frédéric Robichaud, directeur de la technologie chez Gearbox, dans une discussion animée par Martine Bertrand, chercheure séniore chez DNEG.

    Le divertissement et le jeu sérieux au service de la santé

    On parle depuis plusieurs années du jeu sérieux pour la formation et l’engagement des employés, mais, avec le temps, d’autres applications se sont imposées. Le jeu sérieux peut venir en appui à la R&D dans le domaine de la santé ou encore dans les arts numériques. Lors de la journée ACADEMIA, organisée dans le cadre du MEGAMIGS, Barbara Decelle conseillère à la recherche en santé de Ivado a animé un panel avec Jean-François Malouin, administrateur de Super Splendide, Alexandre Reynaud, professeur adjoint, ophtalmologie et sciences visuelles de l’Université McGill, et Pierre-Louis Bellec, professeur à la Faculté des arts et des sciences – Département de psychologie de l’Université de Montréal.

    Louis-Karl Bélanger met en scène «  Mademoiselle Agnès  » au Théâtre Prospero

    «  Mademoiselle Agnès  » est une adaptation de la traduction de «  Fräulein Agnes  » de Rebekka Kricheldorf, une transposition contemporaine du «  Misanthrope  » de Molière. La traduction française parisienne de «  Fräulein Agnes  » est très drôle, mais ne correspond pas du tout à notre parler québécois. Louis-Karl Tremblay, le metteur en scène, a collaboré avec un Allemand et a travaillé à partir de la version française des traducteurs pour réaliser sa propre adaptation, présentée au Théâtre Prospero.

    LE GUIDE DE LA PRODUCTION

    Qui fait Quoi présente les projets de productions en film, télévision et multimédia aux différentes étapes de développemet : projets, préproduction, production et postproduction. Unique, ce guide est disponible en ligne en version intégrale et actualisé tous les jours par notre équipe de recherchistes et de journalistes. Rendez-vous à l’adresse suivante : www.qfq.com/guideproduction.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité