CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Black on Black Films

    Cinq réalisateurs et réalisatrices noir·e·s racontent leur expérience avec l’ONF

    Cinq réalisateurs et réalisatrices noir·e·s racontent leur expérience avec l’ONF

    L’ONF a lancé sa programmation du mois de l’histoire des Noirs avec une table ronde hybride sur la démarche de création de cinq réalisatrices et réalisateurs noir·e·s. Sous le thème « Créer pour s’exprimer », Will Prosper, Habibata Ouarme, Jorge Camarotti, Laurie Townshend et Stefan Verna ont abordé leur expérience avec l’ONF dans une discussion animée par Carla Beauvais, cofondatrice et directrice générale du Gala Dynastie.

    10 février 2023, 09h25

    Jean-Bastien Niyigaruye conjugue arts plastiques avec cinéma

    Jean-Bastien Niyigaruye conjugue arts plastiques avec cinéma

    L’un des quatre gagnants de la troisième édition de « Je me vois à l’écran », Jean-Bastien Niyigaruye, s’est mérité la bourse Coup de coeur du jury, octroyée par le Fonds Bell, d’une valeur de 2 000 $. À l’occasion de la remise de ce prix, remis par Black on Black Films en collaboration avec l’Académie, le jeune artiste a discuté avec Qui fait Quoi du scénario qui lui a permis de s’illustrer ainsi que de sa pratique axée sur les arts plastiques.

    6 juillet 2022, 17h27

    D’athlète à cinéaste, Yzaih Phénix-Alphonse parle de son parcours atypique

    D’athlète à cinéaste, Yzaih Phénix-Alphonse parle de son parcours atypique

    « J’ai toujours été un conteur, dit Yzaih Phénix-Alphonse. » Cependant, ce n’est qu’après avoir suspendu ses rêves de devenir un athlète professionnel, que le jeune étudiant cinéaste a redécouvert sa passion pour la narration. Nous avons discuté avec Yzaih Phénix-Alphonse de ses débuts de carrière et de son ascension.

    22 février 2022, 07h20

    « Je me vois à l’écran » (volet 2), une initiative de Black on Black Films soutenue par le FMC

    « Je me vois à l’écran » (volet 2), une initiative de Black on Black Films soutenue par le FMC

    Collectif montréalais composé de réalisateurs.rices, producteurs.rices, scénaristes afro-descendant.e.s issus de culture et d’horizons différents oeuvrant pour la promotion et le développement d’un corpus cinématographique afro-centrique au Québec, Black on Black Films a obtenu un financement du Fonds des médias du Canada (FMC) pour un projet qui s’est décliné en deux éléments. Nous avons discuté avec Marie Ka et Mylène Augustin, les deux porteuses de ce projet visant, entre autres, un nouveau volet du programme « Je me vois à l’écran ».

    8 décembre 2021, 07h30

    [Gala FCTMN] Eric Idriss-Kanago, allié des femmes

    [Gala FCTMN] Eric Idriss-Kanago, allié des femmes

    Oeuvrant depuis plus de 20 ans dans le domaine de la production, Eric Idriss-Kanago a développé son expertise en Afrique de l’ouest et en France avant d’arriver au Québec en 2015. À Montréal, il commence par s’inscrire à HEC et lance sa maison de production, Yzanakio. En 2018, il cofonde Black on Black Films pour représenter créateurs et artisans afrodescendants, et en 2020, la Coalition M.É.D.I.A. pour l’inclusion des professionnels sous-représentés. Lauréat du 21e gala de Femmes du cinéma, de la télévision et des médias numériques, il nous raconte son parcours.

    30 novembre 2021, 07h25

    Eric Idriss-Kanago veut présenter un nouvel imaginaire à l’écran

    Eric Idriss-Kanago veut présenter un nouvel imaginaire à l’écran

    Eric Idriss-Kanago a commencé son parcours dans le monde de la production audiovisuelle à l’âge de 27 ans. Naviguant entre l’Afrique et l’Europe à l’époque, il prend part à plusieurs coproductions entre ces deux continents, particulièrement entre la France et l’Afrique de l’Ouest. En 2013, il fait le choix de partir avec sa famille à Montréal. Dès son arrivée, il constate que les boîtes de production fonctionnent de la même façon que dans l’Hexagone : un noyau dur de quelques personnes pilotent ces entreprises. Avec un souci d’approcher son métier de façon un peu différente, il décide alors de retourner aux études à HEC Montréal et de créer sa propre compagnie, Yzanakio, en 2018.

    23 août 2021, 10h21

    d