Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Charles Bender




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Charles Bender met en lecture « Je suis une maudite sauvagesse » d’An Antane Kapesh au FTA

    Charles Bender met en lecture « Je suis une maudite sauvagesse » d’An Antane Kapesh au FTA

    Avec « Je suis une maudite sauvagesse », An Antane Kapesh dresse un réquisitoire contre les allochtones qui ont privé les autochtones de leurs terres et de leurs droits. Le texte est accablant. Charles Bender fait le pari de le donner en lecture au FTA dans sa langue originale, c’est-à-dire en innu-aïmun. La lecture est de plus présentée dans une double version. Le public peut, d’une part, assister à une présentation en présentiel, et voir, d’autre part, la captation en ligne. Entrevue avec Charles Bender pour discuter des enjeux de la mise en lecture de ce texte clé de la littérature canadienne.

    4 juin 2021, 07h30

    Alanis Obomsawin cherche les mots avant les images

    Alanis Obomsawin cherche les mots avant les images

    La réalisatrice d’origine abénaquise Alanis Obomsawin était l’invitée d’un tout premier Silver Screens, un festival de cinéma qui célèbre les personnes âgées dans toute leur complexité. Dans une discussion avec l’animateur et acteur Charles Bender, elle est revenue sur sa longue carrière (53 films !), son engagement pour l’éducation des enfants des Premières Nations, la nécessité de préserver la parole des Aînés autochtones et, un peu, son prochain film dans lequel elle utilisera de l’animation.

    18 novembre 2020, 07h20

    Terres en vues célèbrera le Jour national des peuples autochtones à Montréal

    Terres en vues célèbrera le Jour national des peuples autochtones à Montréal

    Terres en vues, conformément à la tradition établie, organisera une cérémonie du feu sur l’île de Montréal le 21 juin prochain, au lever du soleil ; en ce jour du solstice, une aînée Mohawk présidera le cérémonial qui sera, pandémie oblige, webdiffusé via www.presenceautochtone.ca à partir de 5 h. Les Montréalais sont invités, à ce moment-là, à ouvrir leur ordinateur et leur fenêtre et à faire brûler un peu de tabac afin de participer à ce rite propitiatoire qui se veut annonciateur de temps meilleurs.

    19 juin 2020, 07h00

    [PODCAST] Pour Charles Bender, le numérique ne pourra jamais remplacer la rencontre physique avec le public

    [PODCAST] Pour Charles Bender, le numérique ne pourra jamais remplacer la rencontre physique avec le public

    Acteur, metteur en scène, traducteur et codirecteur des Productions Menuentakuan, Charles Bender, comme de nombreux créateurs, s’est retrouvé devant le grand flou lorsque la pandémie de la COVID-19 a frappé le Canada. Sa compagnie devait présenter « alterindiens », un texte de Drew Hayden Taylor que le comédien avait lui-même traduit, au Théâtre Denis-Pelletier, à partir du 31 mars. Il ne restait qu’une semaine de répétition, nous raconte-t-il en entrevue.

    22 mai 2020, 08h15

    « Là où le sang se mêle » à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

    « Là où le sang se mêle » à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

    Les Productions Menuentakuan et le Teesri Duniya Theatre présentent « Là où le sang se mêle » (« Where The Blood Mixes ») de Kevin Loring, autochtone de la nation Nlakapmux de Colombie-Britannique, du 16 janvier au 3 février à la Salle Fred-Barry. Une oeuvre des plus actuelles qui nous remémore la période des pensionnats, très marquante pour ceux qui y ont passé leur jeunesse et qui gardent, au plus profond de leurs âmes, ces sombres souvenirs.

    15 janvier 2018, 09h23

    Terres en Vues, maître d’oeuvre de Présence Autochtone

    Terres en Vues, maître d’oeuvre de Présence Autochtone

    L’organisme Terres en vues, fondé en 1990 par André Dudemaine, Daniel Corvec et Pierre Thibeault, est l’initiateur et l’organisateur de l’événement annuel Présence Autochtone. À l’origine, le festival était surtout axé sur le cinéma des premières nations. Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts. « Il y avait un besoin à combler autant de la part des allochtones qui voulaient en connaître plus sur la culture des premières nations que de celle des artistes autochtones qui avaient quelque chose de plus à exprimer que le cliché folklorisant auquel les gens s’attendaient », s’exprime le comédien Huron-Wendat Charles Bender dont c’est la deuxième année à titre de président de Présence Autochtone.

    10 août 2016, 07h16

    Charles Bender, propagateur de la culture autochtone

    Charles Bender, propagateur de la culture autochtone

    Huron-Wendat de Wendake, Charles Bender a étudié en théâtre à l’Université Concordia. On a pu le voir dans les séries comme « Annie et ses hommes », « Miss météo », « Destinée », « Le gentleman », « En thérapie » ou encore « 30 Vies ». Depuis toujours, il s’engage dans le milieu artistique autochtone, collaborant avec des troupes de théâtre comme Ondinook, animant des pow-wow et participant à divers événements culturels comme animateur ou interprète. Très engagé auprès des Premières nations, il a fièrement accepté de présider le festival Présence autochtone.

    25 juillet 2015, 00h25