CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    La Cabane

    « Passage » de Sarah Baril Gaudet sortira au Cinéma Paramount à Rouyn-Noranda le 14 mai

    « Passage » de Sarah Baril Gaudet sortira au Cinéma Paramount à Rouyn-Noranda le 14 mai

    Les Films du 3 Mars et La Cabane préparent la sortie de « Passage », premier long métrage de la cinéaste témiscamienne Sarah Baril Gaudet, qui dresse un portrait poétique de l’été des 18 ans de Gabrielle et Yoan à l’aube de leur inévitable départ de la région éloignée du Témiscamingue. Le film prendra l’affiche dès le 14 mai au Cinéma Paramount de Rouyn-Noranda.

    12 mai 2021, 05h33

    Les Films du 3 Mars et La Cabane préparent la sortie de « Passage » de Sarah Baril Gaudet

    Les Films du 3 Mars et La Cabane préparent la sortie de « Passage » de Sarah Baril Gaudet

    Les Films du 3 Mars et La Cabane préparent la sortie officielle de « Passage », premier long métrage de la cinéaste Sarah Baril Gaudet, produit par Audrey Fallu, qui dresse un portrait poétique de l’été des 18 ans de Gabrielle et Yoan, à l’aube de leur inévitable départ de la région éloignée du Témiscamingue.

    5 février 2021, 06h44

    FCIAT : Sarah Baril Gaudet revient à Rouyn-Noranda pour « Passage »

    FCIAT : Sarah Baril Gaudet revient à Rouyn-Noranda pour « Passage »

    Avec « Passage » son premier long métrage documentaire, Sarah Baril Gaudet poursuit une réflexion amorcée dans son précédent film « Avant l’automne ». La réalisatrice et directrice photo originaire du Témiscamingue est retournée, sept ans plus tard, dans sa région natale afin d’examiner l’état de l’exode croissant des plus jeunes vers les grandes villes. Mais aussi afin d’explorer dans quelle mesure son regard sur ce coin de la province a pu changer après toutes ces années à vivre à Montréal. C’est à la sortie de la première mondiale de son film au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue que la cinéaste a discuté avec Qui fait Quoi.

    6 novembre 2020, 03h10

    Le FCIAT diffusera le film « Passage » en première mondiale

    Le FCIAT diffusera le film « Passage » en première mondiale

    Les Films du 3 Mars et La Cabane soulignent que « Passage », premier long métrage de la cinéaste Sarah Baril Gaudet, est sélectionné à la 39e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT). Le documentaire dresse un portrait poétique de l’été des 18 ans de Gabrielle et Yoan, à l’aube de leur inévitable départ de la région éloignée du Témiscamingue.

    15 octobre 2020, 15h37

    La SODEC soutiendra huit projets de jeunes créateurs

    La SODEC soutiendra huit projets de jeunes créateurs

    La direction générale du cinéma et de la production télévisuelle de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) soutiendra huit projets, dans le cadre de son ancien Programme d’aide aux jeunes créateurs, volet 2 (aide à la production), à la suite du dépôt du 8 mai dernier.

    29 juillet 2019, 11h47

    72e Festival de Cannes : le cinéma de genre, des possibilités extraordinaires pour Frédéric Chalté

    72e Festival de Cannes : le cinéma de genre, des possibilités extraordinaires pour Frédéric Chalté

    Après des études en France où il se spécialise en montage, Frédéric Chalté soumet sa candidature dans des écoles de cinéma plus théoriques dans l’Hexagone ainsi qu’au Québec. C’est finalement l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) qu’il choisit pour compléter un baccalauréat en communication, profil cinéma, un programme somme toute plutôt technique. Il se consacre alors à la réalisation et se révèle parmi l’un des chanceux à mettre en scène un court métrage à la fin de ses études. Avec ses camarades, il propose « The Babysitter », un film qui annonce son amour pour le cinéma de genre. Qui fait Quoi a discuté avec le jeune cinéaste en marge du 72e Festival de Cannes.

    3 juin 2019, 11h01

    72e Festival de Cannes : une démarche rigoureuse pour Ludovic Dufresne

    72e Festival de Cannes : une démarche rigoureuse pour Ludovic Dufresne

    Durant sa plus tendre enfance, le premier métier que voulait pratiquer Ludovic Dufresne était météorologue. Fasciné depuis toujours par tout ce qui est de l’ordre du céleste, de ses manifestations et transformations, le réalisateur a finalement pris conscience que la portée poétique et magique des phénomènes météorologiques était ce qui l’intéressait plus particulièrement. C’est donc tout naturellement que son plus récent court métrage « août. septembre. », sélectionné à Talent tout court, s’articule autour de ce sujet et de deux personnages s’apprivoisant face à leurs différences. Rencontre avec le jeune cinéaste en marge du 72e Festival de Cannes.

    24 mai 2019, 07h25

    REGARD : « L’appartement » de Justine Gauthier, ancré dans le quotidien

    REGARD : « L’appartement » de Justine Gauthier, ancré dans le quotidien

    Bachelière en cinéma à l’Université du Québec à Montréal, Justine Gauthier se spécialise depuis sa diplomation en montage. En février 2017, elle réalise son premier court métrage « L’appartement », le récit d’une mère qui accueille ses deux enfants dans son nouvel appartement modeste durant le week-end. Adapté d’une nouvelle de Frédérick Wolfe, le film illustre les tensions entre les membres d’une famille peu après le divorce des parents. « J’aime bien les histoires qui se déroulent dans le quotidien et qui dépeignent en arrière-plan des drames plus gros », confie la réalisatrice à Qui fait Quoi.

    19 mars 2018, 10h00

    REGARD : La Cabane se crée une solide carte de visite

    REGARD : La Cabane se crée une solide carte de visite

    Diplômée du baccalauréat en communications, stratégie de production culturelle et médiatique à l’Université du Québec à Montréal en décembre 2015, Audrey Fallu a fondé sa boîte de production, La Cabane, il y a plus d’un an avec son associée Charlotte Van Ginhoven. Pendant ses études, elle a pu explorer le poste de directrice de production sur certains des projets du programme en cinéma ce qui lui a permis d’acquérir une solide expérience de terrain. Depuis, elle accompagne plusieurs projets, dont le plus récent « L’appartement », réalisé par Justine Gauthier, est présenté en première mondiale à Regard.

    19 mars 2018, 09h55

    d