Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    imarklab

    Vient de paraître : magazine CONVERGENCE no 135 (mars 2018)

    Vient de paraître : magazine CONVERGENCE no 135 (mars 2018)

    L’équipe du Lien MULTIMÉDIA est ravie de vous présenter la 135e édition de CONVERGENCE, le magazine de l’entreprise et de la culture numérique. Disponible à www.lienmultimedia.com/c/135 en version flash à feuilleter en ligne et en PDF, ce magazine de 65 pages est optimisé pour lecture sur une tablette ou un écran d’ordinateur. On y trouve des reportages sur le court métrage « Squad Leader TD-73028 Soliloquy » de Maxime-Claude L’Écuyer (en couverture), le design éthique (Sandrine Prom Tep), l’engagement professionnel des femmes (Isabelle Marquis), Cassie L. Rhéaume, les créateurs Margie Gillis (danse), Vergil Sharkya (musique), les cinéastes Amandine Gay, Yan Giroux et Michel Hazanavicius, les jeux vidéo « Bot Colony », « Les Éphémères » et « Mind Drifters », entre autres… Bonne lecture !

    3 mars 2018, 07h16

    CONVERGENCE no 135

    CONVERGENCE no 135

    L’équipe du Lien MULTIMÉDIA est ravie de vous présenter la 135e édition de CONVERGENCE, le magazine de l’entreprise et de la culture numérique. Disponible à www.lienmultimedia.com/c/135 en version flash à feuilleter en ligne et en PDF, ce magazine de 65 pages est optimisé pour lecture sur une tablette ou un écran d’ordinateur. On y trouve des reportages sur le court métrage « Squad Leader TD-73028 Soliloquy » de Maxime-Claude L’Écuyer (en couverture), le design éthique (Sandrine Prom Tep), l’engagement professionnel des femmes (Isabelle Marquis), Cassie L. Rhéaume, les créateurs Margie Gillis (danse), Vergil Sharkya (musique), les cinéastes Amandine Gay, Yan Giroux et Michel Hazanavicius, les jeux vidéo « Bot Colony », « Les Éphémères » et « Mind Drifters », entre autres… Bonne lecture !

    28 février 2018, 20h13

    À l’ère de l’économie de l’attention, le design éthique pour contrer la surcharge informationnelle du consommateur

    À l’ère de l’économie de l’attention, le design éthique pour contrer la surcharge informationnelle du consommateur

    Ce n’est pas d’hier que l’on parle d’infobésité, de surcharge informationnelle, terme popularisé par Alvin Toffler dès les années 1970. Le terme « infobesity » aurait été inventé par l’auteur et réalisateur David Shenk en 1993. Or, avec l’arrivée des réseaux sociaux, on n’aurait jamais autant parlé de sursollicitation, la multiplicité des canaux créant cette surcharge d’information. Le Lien MULTIMÉDIA en a discuté avec Sandrine Prom Tep, professeure de marketing interactif à l’UQÀM et vice-présidente recherche UX chez imarklab.

    2 février 2018, 07h20

    VIDÉO : Sandrine Prom Tep s’intéresse aux besoins des usagers

    VIDÉO : Sandrine Prom Tep s’intéresse aux besoins des usagers

    Professeure de marketing interactif à l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQÀM depuis août 2014 et vice-présidente, recherche UX chez imarklab, Sandrine Prom Tep roule sa bosse dans le milieu du numérique depuis la fin des années 1990. Elle commence ses études en film et communication à l’Université McGill avant de changer de cap en s’inscrivant en maîtrise à l’Université de Montréal en communication, s’intéressant à tout ce qui touche l’interaction homme-machine. Elle dépose son mémoire de maîtrise, portant le titre de « L’utilité, l’utilisabilité et l’utilisation des fonctionnalités d’un logiciel de prise de notes » en 1999.

    31 mai 2016, 00h30

    VIDÉO : La méthode TP1 expliquée par Jan-Nicolas Vanderveken

    VIDÉO : La méthode TP1 expliquée par Jan-Nicolas Vanderveken

    La carrière de Jan-Nicolas Vanderveken se divise en deux blocs : le premier, d’une dizaine d’années, dans les technologies de l’information, à titre d’analyste (DMR), architecte (Bell) ou encore consultant, commerce électronique (Bombardier) ; le second lorsqu’il fonde l’agence TP1, en novembre 2005. Il dit avoir toujours baigné dans le numérique, or, à l’époque, qui disait numérique, disait TI. Aujourd’hui, le numérique se retrouve partout dans la société et dans les agences de communication et de marketing. TP1 s’inscrit dans cette mouvance, a-t-il confié lors d’une entrevue vidéo réalisée par Lien MULTIMÉDIA.

    30 mai 2016, 08h58

    imarklab s’associe à Léger

    La firme imarklab a conclu un partenariat stratégique avec l’entreprise Léger– Recherche Stratégie Conseil. Ce nouveau partenaire d’envergure possède une participation minoritaire dans imarklab et l’équipe intègrera leurs locaux du siège social de Léger dans le Vieux-Montréal.

    27 juin 2014, 00h05

    imarklab accompagne les entreprises dans leur présence en ligne

    imarklab accompagne les entreprises dans leur présence en ligne

    Start-up issue de la Chaire de commerce électronique RBC de HEC Montréal, imarklab a été créée pour aider les entreprises à mieux connaître les habitudes de leurs usagers. Par le biais de tests usagers traditionnels, d’entrevues individuelles, de groupes de discussion, de tris de cartes, de tests A/B, de benchmarking, d’analyse ergonomique et même d’oculométrie. Valérie Gohier, directrice de recherche d’imarklab, explique au Lien MULTIMÉDIA, le fonctionnement de la start-up.

    9 mars 2014, 00h24

    Les tablettes et les téléphones intelligents, outils importants pour la prise de décision

    Les tablettes et les téléphones intelligents, outils importants pour la prise de décision

    Les consommateurs ont de plus en plus de plateformes à leur disposition pour effectuer des recherches, de leur téléphone intelligent, en passant par leur tablette et leur ordinateur portable. « Ils les utilisent selon le contexte, ce qui peut créer une certaine redondance », explique Alexandre Tellier, directeur de recherche chez imarklab, au Lien MULTIMÉDIA.

    25 février 2014, 00h20

    d