Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    [VIDÉO] Brigitte Monneau rappelle la mission de SYNTHÈSE Brigitte Monneau. Photo: Alexis Leblanc

    [VIDÉO] Brigitte Monneau rappelle la mission de SYNTHÈSE

    28 juin 2022, 00h30
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard     

    Dans le cadre de l’événement CAFÉ (Conférence / Animation / FX / Expertise), organisé par le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), SYNTHÈSE – Pôle Image Québec et le Centre de développement et recherche en intelligence numérique (CDRIN) ont organisé une activité pour compléter l’une des deux journées de conférences prévues afin de mettre en valeur l’expertise en effets visuels et en animation. Brigitte Monneau, directrice générale de SYNTHÈSE, s’est prêtée au jeu de l’entrevue afin de rappeler la mission du regroupement qu’elle dirige depuis janvier 2021.

    Créé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), SYNTHÈSE a pour mandat de réfléchir aux enjeux d’adéquation entre la formation et le secteur de l’emploi en création numérique. « Pour ça, nous travaillons autour de quatre axes stratégiques », affirme la directrice générale. Le premier est la découvrabilité des programmes et des métiers, pour attirer les jeunes et les gens en réorientation de carrière vers les professions de la création numérique. Le second concerne l’intégration des apprentissages en milieu de travail. « C’est pour permettre aux jeunes d’aborder des opportunités de stage et de découvrir le plus tôt possible dans leur parcours les opportunités qu’offre ce milieu », explique Brigitte Monneau.

    Le troisième axe est celui de la formation continue. Elle se trouve dans un milieu où la technologie évolue très rapidement et donne les moyens aux professionnels de demeurer agiles afin d’être toujours à jour dans leurs compétences et leurs connaissances. Puis, le quatrième axe inclut un travail en mode vigie de la part de SYNTHÈSE. « Nous observons ce qui se passe dans le monde de la création numérique en termes technologiques et de façons de travailler pour, après, être capables de ramener ces informations au milieu de l’enseignement pour que les enseignants puissent adapter leurs programmes en étroite collaboration avec l’industrie », décrit celle qui a siégé 3 ans à la tête de Femmes du cinéma, de la télévision et des médias numériques (aujourd’hui nommé allia).

    À l’heure actuelle, concède-t-elle, les mots « pénurie de main-d’oeuvre » sont sur toutes les lèvres et les secteurs de la création numérique n’y échappent pas. SYNTHÈSE se positionne pour aider l’ensemble du milieu et réfléchir à des pistes de solutions. « Nous sommes vraiment sur le mode d’adéquation avec les formations existantes », admet Brigitte Monneau. Le regroupement a mis en place plusieurs projets structurants, dont ARRIMAGE, permettant l’entrée des jeunes dans le monde du travail via des stages. « Nous faisons le lien entre les établissements [académiques] et les entreprises pour accueillir de jeunes stagiaires », indique-t-elle.

    SYNTHÈSE prévoit également lancer plus tard au courant de l’année le programme Boussole, axé sur la découvrabilité des programmes, des métiers et des parcours afin de développer une carrière en création numérique. Puis, l’équipe a développé EXPERTS, une plateforme de formation en continu où des cours sont offerts gratuitement par des spécialistes de l’industrie et des enseignants aux professionnels et aux entreprises faisant partie des secteurs couverts par le BCTQ, la Guilde du jeu vidéo du Québec et Xn Québec.

    Pour la suite des choses, SYNTHÈSE compte prendre note des constats et recommandations de son enquête « Travailler en création numérique : évolution des métiers graphiques 2D et 3D et enjeux de formation » et poser des actions concrètes. L’une de ses recommandations mentionnait l’importance de donner la chance aux étudiants le plus tôt possible dans leur parcours de pouvoir avoir un contact avec l’entreprise. « Il y a également l’adaptation des programmes. Nous rencontrons l’ensemble des établissements et des enseignants pour réfléchir avec eux sur la base des constats à ce qui peut être fait à court, moyen et long terme. Puis, il y a tout l’aspect recherche et ce que ça implique, soit mutualiser des espaces de recherche au sein des établissements, entre les universités et [les mettre] à la disposition des entreprises », conclut la directrice générale.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Le marketing numérique en B2B : un incontournable

    Le marketing numérique en B2B : un incontournable

    Suite
    29 mai 2024, 00h30
    Québec accorde 345 000 $ au Festival Classica

    Québec accorde 345 000 $ au Festival Classica

    Suite
    29 mai 2024, 00h30