Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Sommets du cinéma d’animation




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    La Cinémathèque québécoise programme les films des 19es Sommets du cinéma d’animation

    La Cinémathèque québécoise programme les films des 19es Sommets du cinéma d’animation

    La Cinémathèque québécoise présente enfin au public, du 17 au 23 mai, les films de la 19e édition des Sommets du cinéma d’animation. Malgré la pandémie mondiale, l’équipe des Sommets du cinéma d’animation a réussi à mettre sur pied une riche programmation, réunissant le meilleur du cinéma d’animation avec 150 films, dont 122 premières, issus de 20 pays. Rappelons qu’en raison des mesures sanitaires mises en place en décembre dernier, aucune projection en salle ne fut possible. Seuls les événements du volet professionnel furent présentés en ligne.

    11 mai 2021, 07h20

    Marielle Dalpé développe « Aphasie », un premier court métrage d’animation

    Marielle Dalpé développe « Aphasie », un premier court métrage d’animation

    C’est lors de son passage à l’Université NSCAD (Nova Scotia College of Arts and Design) en Nouvelle-Écosse que Marielle Dalpé s’est découvert une passion pour le cinéma d’animation. D’abord destinée à la sculpture, elle s’est laissée guider par l’exploration jusqu’à ce qu’elle apprivoise cet autre art. Elle abandonne alors ses études pour venir plutôt faire un baccalauréat à la Mel Hoppenheim School of Cinema de l’Université Concordia. Depuis sa graduation en 2016, elle participe à quelques projets événementiels jusqu’à « Aphasie », un premier film d’animation professionnel qu’elle prépare et qui a obtenu une mention spéciale au concours de pitch 2020 des Sommets du cinéma d’animation.

    13 janvier 2021, 07h25

    Max Woodward ressasse une nuit interrompue avec le court métrage « A Night for the Dogs »

    Max Woodward ressasse une nuit interrompue avec le court métrage « A Night for the Dogs »

    Dès l’adolescence, Max Woodward se passionnait pour l’animation. Originaire de la Nouvelle-Zélande, il y a d’abord étudié l’animation 3D. Rapidement désillusionné devant la réalité de la fabrication de l’image 3D, il s’est tourné vers l’animation 2D. C’est au même moment qu’il fait la découverte du cinéma d’animation. Devant l’impossibilité de développer son expertise et son affection dans sa terre natale, il s’envole vers Montréal, ville d’origine de son père, et entre à l’Université de Concordia pour y faire un baccalauréat spécialisé en animation. Le voici aujourd’hui à préparer le court métrage « A Night for the Dogs », qui s’est mérité le premier prix du concours de pitch aux Sommets du cinéma d’animation 2020.

    21 décembre 2020, 11h00

    Alisi Telengut fait jaillir l’émotion par la répétition

    Alisi Telengut fait jaillir l’émotion par la répétition

    En 2016, à sa sortie de maîtrise en Beaux-Arts de l’Université Concordia, Alisi Telengut a vu l’idée du court métrage « The Fourfold » germé lentement dans son esprit. C’est à la suite de trois résidences, lors des Sommets du cinéma d’animation, chez Main Film et à la TAIS (Toronto Animated Image Society), qu’elle a pu préciser ses intentions et sa vision. De ces explorations est né un film d’animation basé sur les croyances animistes et les rituels chamaniques en Mongolie et en Sibérie avec, au centre, Qirima Telengut, la grand-mère de la réalisatrice qui se confie sur un savoir indigène, celui de la nature en tant que patrie de l’être humain.

    16 décembre 2020, 07h20

    Anne-Marie Bouchard explore la présence humaine dans le contexte urbain

    Anne-Marie Bouchard explore la présence humaine dans le contexte urbain

    Film d’animation expérimental construit autour d’une seule prise de son, « Le long cri du train qui passe se glisse au coeur des spectres et tout explose en silence » s’est installé dans l’esprit d’Anne-Marie Bouchard lors d’une résidence d’exploration auprès du Winnipeg Film Group en 2017. L’occasion se présentait pour la réalisatrice de filmer en 16mm et de développer sa propre pellicule. Par la suite, pendant trois ans, dessins et gravures ont permis de préciser ce court métrage présenté lors de l’édition 2020 des Sommets du cinéma d’animation.

    11 décembre 2020, 07h25

    Christine Noël détaille le processus de la route aux Oscars

    Christine Noël détaille le processus de la route aux Oscars

    Elle vient d’être nommée productrice exécutive du Studio d’animation du Programme français de l’Office national du film du Canada, mais Christine Noël a développé au fil des ans une expertise, une spécialisation bien particulière, celle de la course aux Oscars. C’est en tant qu’agente de mise en marché, puis comme chef marketing et développement des auditoires qu’elle a, aux côtés de ses collègues à l’ONF, monté plusieurs campagnes et décortiqué les rouages d’un processus qui a permis multiples sélections et nominations. À l’occasion d’une discussion virtuelle organisée lors de la plus récente édition des Sommets du cinéma de l’animation, la professionnelle a explicité cette démarche s’étalant sur plusieurs mois.

    11 décembre 2020, 07h20

    Le cinéma émotif de Martine Chartrand récompensé aux Sommets du cinéma d’animation

    Le cinéma émotif de Martine Chartrand récompensé aux Sommets du cinéma d’animation

    Peintre, illustratrice et cinéaste, Martine Chartrand est récipiendaire du Prix René-Jodoin dans le cadre de l’édition 2020 des Sommets du cinéma d’animation. Saluée pour son engagement et son travail humaniste, l’artiste, qui a opté pour la peinture sur verre sur ses courts métrages « Âme noire » et « Macpherson », a toujours mis au centre de son oeuvre l’Histoire et l’identité noires. Pour l’occasion, Qui fait Quoi s’est entretenu avec la créatrice afin de revenir sur les traits marquants de son travail en animation.

    4 décembre 2020, 07h25

    L’ONF souligne sa participation aux Sommets du cinéma d’animation

    L’ONF souligne sa participation aux Sommets du cinéma d’animation

    L’ONF sera présent en force aux 19es Sommets du cinéma d’animation de Montréal (du 1er au 6 décembre 2020), avec une participation importante au volet professionnel. Cette série d’événements destinés à l’industrie aura lieu gratuitement en ligne et sera accessible de partout dans le monde.

    23 novembre 2020, 11h00


    Nicolas Schmerkin et Julie Roy, des producteurs fidèles à leurs réalisateurs

    Nicolas Schmerkin et Julie Roy, des producteurs fidèles à leurs réalisateurs

    Il peut arriver que des relations s’établissent entre un producteur ou une productrice et un réalisateur ou une réalisatrice, des rapports sur le long terme, qui donnent naissance parfois à de réelles amitiés. Comment naviguer entre le travail et les émotions ? Pour en discuter, les Sommets du cinéma d’animation ont invité deux producteurs, Nicolas Schmerkin, de la maison de production française Autour de Minuit, et Julie Roy, productrice exécutive au studio d’animation français de l’Office national du film du Canada, pour voir les liens qui se sont établis entre le cinéaste néerlandais Rosto et le premier et les réalisateurs Michèle Lemieux et Patrick Bouchard pour la seconde. La discussion, à laquelle assistait Qui fait Quoi, était animée par Marco de Blois, directeur des Sommets.

    19 décembre 2019, 07h20

    Une démarche exploratoire pour le nouveau projet cinématographique de Meky Ottawa

    Une démarche exploratoire pour le nouveau projet cinématographique de Meky Ottawa

    Pour son prochain projet, l’artiste multidisciplinaire Meky Ottawa retourne vers le court métrage d’animation. Désirant sortir de sa zone de confort, elle opte pour une approche exploratoire où elle filme et manipule des images d’archives repérées grâce à l’aide du programmateur et conservateur de la Cinémathèque québécoise, Martin de Blois. C’est aux Sommets du cinéma d’animation que la créatrice atikamekw a présenté les fruits de sa démarche supervisée par sa mentore, la cinéaste Élise Simard. Elle en a également profité pour discuter avec Qui fait Quoi.

    18 décembre 2019, 07h20

    Financer un projet en animation : les conseils de Jocelyne Perrier

    Financer un projet en animation : les conseils de Jocelyne Perrier

    Productrice et productrice déléguée depuis de nombreuses années, Jocelyne Perrier a, entre autres, travaillé sur la production des films d’animation « Louise en hiver » et « Le Petit Prince ». Et la partie qu’elle aime particulièrement de son métier s’avère être le financement. C’est donc naturellement que Les Sommets du cinéma d’animation de Montréal ont fait appel à elle pour la conférence « Faire un court métrage : le b.a-ba du financement ». Qui fait Quoi était sur place.

    16 décembre 2019, 11h20

    Bogdan Anifrani développe « Soi », son prochain court métrage d’animation

    Bogdan Anifrani développe « Soi », son prochain court métrage d’animation

    Cette année, Bogdan Anifrani a été sélectionné comme un des six résidents pour développer un projet en occupant les lieux de la Cinémathèque québécoise. Le jeune cinéaste, qui évolue en animation depuis son passage sur les bancs de l’Université Concordia, travaille sur « Soi », une méditation sur le concept d’individuation aux côtés d’un mentor, le réalisateur et professeur Jean-Philippe Fauteux. Quelques heures avant de présenter les fruits de sa résidence lors d’un événement organisé pendant les Sommets du cinéma d’animation, il s’est entretenu avec Qui fait Quoi.

    13 décembre 2019, 07h28

    Une hausse de 20 % des entrées aux Sommets du cinéma d’animation

    Une hausse de 20 % des entrées aux Sommets du cinéma d’animation

    Alors que l’équipe des Sommets du cinéma d’animation commençait à préparer le bilan de l’édition 2019 de l’événement, nous avons discuté avec Marco de Blois, fondateur et directeur du festival international, pour voir quels ont été les moments forts de cette année. Soulignons d’abord que les Sommets sont passés, en 2019, de 5 à 6 jours, du 3 au 8 décembre. Ce fut plutôt un bon cru puisque les entrées ont connu une hausse de 20 %.

    13 décembre 2019, 07h10