Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    [PODCAST] Ryan Kennedy lance son troisième album, « Libertine » Ryan Kennedy. Photo: Gaëlle Leroyer

    [PODCAST] Ryan Kennedy lance son troisième album, « Libertine »

    18 février 2022, 07h25
         |      Article rédigé par Arnaud Perron-Bouchard     

    Actif dans le milieu musical depuis 2015, l’auteur-compositeur-interprète Ryan Kennedy revient avec un troisième album en carrière, « Libertine ». Lui qui nous avait habitué à un folk chaleureux propose un projet musicalement plus garni cette fois. Nous avons discuté avec le chanteur afin de comprendre ce qui différencie cet opus des autres.

    L’artiste originaire de Morin-Heights s’est fait connaître du grand public en 2015 lors de sa participation à la populaire émission « La Voix » diffusée sur TVA. La même année, Ryan Kennedy lance son premier album « Home Fires ». En 2017, il propose un deuxième projet, « Love Is Gold ». Sa pièce « Honest Song », qui paraît sur son premier effort, remporte le prix de la chanson francophone la plus populaire du Québec au Gala de la SOCAN 2018. Elle est parmi les cinq chansons les plus entendues sur les radios québécoises entre 2016 et 2017.

    Avec « Libertine », Ryan Kennedy veut s’affranchir de son passé religieux, lui qui a été élevé dans une secte, et parle de la liberté au sens large à travers cet album. « Le terme libertin se rapporte à la liberté religieuse et politique, et de s’affranchir des dogmes avec lesquels on a été élevé. Aujourd’hui, à 34 ans, j’ai réussi à me dissocier de cela. Les chansons parlent de prendre du temps pour soi, de me demander si je suis à l’endroit où je voulais être. Je fais la paix aussi avec cette religion qui m’a été imposée de force », raconte l’auteur-compositeur-interprète.

    Ryan Kennedy s’est entouré de plusieurs musiciens d’expérience pour apporter une dimension nouvelle à sa musique. Parmi ceux-ci, on compte François Lafontaine (co-fondateur du groupe Karkwa) aux claviers, Robbie Kuster à la batterie, Mark Hébert à la basse, Luc Lemire au saxophone, le Quatuor Orphée aux cordes et Antoine Gratton aux arrangements des cordes. L’auteur-compositeur-interprète coréalise « Libertine » avec son complice de longue date, Dimitri Lebel Alexandre.

    L’artiste compose habituellement ses chansons à la guitare. Pour cet opus, le piano est à l’origine de la plupart des pièces. « Cela a été complètement différent. Mon premier album était très folk et la guitare était prédominante. Pour mon deuxième, on est allé vers le "indie", mais la guitare était tout de même présente. J’étais un peu blasé de cet instrument. Je me suis acheté un piano à queue et j’ai appris à jouer. Cela a ouvert plein de portes d’un point de vue créatif. J’aime beaucoup écrire des refrains et j’ai trouvé une grande aisance à les créer au piano. Il n’y a qu’une chanson qui a été composé à la guitare sur l’album. Cela a changé ma vision de la musique. Le fait de changer d’instrument m’a beaucoup inspiré », explique Ryan Kennedy.

    « Je suis un grand admirateur d’Elton John et de Bruce Springsteen. Pour cet album, j’avais envie de faire de la musique joyeuse. Je voulais un album garni d’instruments et d’arrangements énergiques. »

    « Home Fires » et « Love Is Gold » ont été autoproduits par le chanteur venant de la région des Laurentides. Pour « Libertine », il décide de s’associer avec la maison de disque Uniforce Productions. « Mes deux premiers projets ont couté très cher à produire. J’ai été tout de même chanceux car ils ont connu un bon succès. J’ai réussi à en vivre très bien dans les dernières années. Je ne voulais pas produire celui-ci car il y a beaucoup de musiciens sur le projet et cela aurait coûté une fortune », justifie l’auteur-compositeur-interprète.

    Ryan Kennedy présentera son album à travers le Québec au cours du mois de mai et prévoit une tournée québécoise et canadienne à plus grande échelle durant l’été.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Startup Montréal devient Québec Tech

    Startup Montréal devient Québec Tech

    Suite
    11 juillet 2024, 00h30