CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    GRIS-Montréal récolte plus de 375 000 $ pour désamorcer l’intorélance 378 402 $. Photo: GRIS-Montréal

    GRIS-Montréal récolte plus de 375 000 $ pour désamorcer l’intorélance

    27 mars 2024, 00h30
         |     

    Le GRIS-Montréal a récolté 378 402 $ au terme de sa campagne de financement annuelle dont le thème était « Désamorcer l’intolérance, semer l’espoir », dépassant de peu son objectif initial de 375 000 $.

    « Ce thème résonne profondément avec le contexte social actuel marqué par une intolérance croissante envers les communautés LGBT+, qui s’infiltre même dans les écoles où le GRIS intervient. Dans les questionnaires que nous distribuons en classe, l’augmentation du malaise des jeunes envers la diversité sexuelle et de genre est préoccupante. En tant que présidente et mère, cela m’attriste beaucoup, d’où l’importance de nos interventions pour déconstruire les préjugés », affirme Catherine Duclos, présidente du GRIS-Montréal.

    Comme l’a rappelé Claude Marchand, président de la campagne de financement 2023-2024 et président du groupe LCI Éducation, les dons récoltés serviront à poursuivre les activités du GRIS, qui a rencontré l’année dernière plus de 29 300 jeunes.

    « Face à une année marquée par une baisse significative des dons en philanthropie, nous avons néanmoins atteint notre objectif de campagne. Mais il est impératif de multiplier nos efforts afin d’assurer notre pérennité car seulement 15 % du budget du GRIS provient du financement gouvernemental. »

    De son côté, Cathie Gaudreault, sexologue au Collège Régina Assumpta, a tenu à souligner l’importance de la mission de l’organisme. « Cela fait presque 20 ans que j’invite le GRIS à venir éclairer mes élèves et je remarque à chaque fois l’impact positif de cette rencontre. Les bénévoles sèment vraiment l’espoir chez les jeunes et leur travail est plus important que jamais dans une société où les préjugés gagnent du terrain. »

    Fidèle au poste, Macha Limonchik, co-porte-parole du GRIS, a réaffirmé pour une quinzième année son soutien à la mission de l’organisme. « Lorsque je lis les commentaires des élèves et du personnel enseignant après le passage des bénévoles du GRIS, je ne peux que constater à quel point leur authenticité laisse une empreinte durable dans les écoles. Je remercie aussi du fond du cœur tous les donateurs et donatrices sans qui le GRIS ne pourrait exister. »

    Le GRIS-Montréal (Groupe de recherche et d’intervention sociale de Montréal) est le plus important organisme québécois de démystification de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres en milieu scolaire. C’est en moyenne près de 1000 ateliers de démystification par année qui sont donnés par les quelque 250 bénévoles lesbiennes, gais, bisexuel·les, trans et non binaires de tous âges du GRIS.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Le marketing numérique en B2B : un incontournable

    Le marketing numérique en B2B : un incontournable

    Suite
    29 mai 2024, 00h30
    Québec accorde 345 000 $ au Festival Classica

    Québec accorde 345 000 $ au Festival Classica

    Suite
    29 mai 2024, 00h30