Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Daria Marchenko croit au concept de sobriété numérique comme moteur de notre société

    1er juin 2022, 00h10
         |      Article rédigé par Arnaud Perron-Bouchard.

    On y pense peu souvent, mais notre surutilisation des appareils électroniques a des répercussions écologiques importantes. La plateforme Ecoist Club sensibilise le public aux enjeux de l’écologie numérique. Daria Marchenko a abordé le sujet lors de la conférence « Expériences de la sobriété numérique » présentée lors du Forum Avantage numérique 2022. Voici un retour sur la conférence.

    Daria Marchenko croit au concept de sobriété numérique comme moteur de notre société Daria Marchenko.Photo: Arnaud Perron-Bouchard

    Daria Marchenko est photojournaliste, artiste visuelle et numérique. Elle est diplômée d’un baccalauréat en photojournalisme, d’un autre en production cinématographique ainsi que d’une maîtrise en communication médiatique. Elle cumule plus de 15 ans d’expérience en gestion et en réalisation de projets médiatiques. À travers sa pratique, Daria Marchenko s’intéresse aux rapports entre l’humain et la technologie.

    Les technologies numériques sont au coeur de notre progrès et de nos avancées dans tous les domaines. Au même moment, nous faisons face à une crise climatique qui menace l’avenir de notre planète à moyen et long terme. Les technologies de l’information et des communications sont responsables de 4 % de l’empreinte carbone planétaire annuelle et devraient atteindre 14 % d’ici 2040. Ce chiffre est comparable à l’empreinte du domaine de l’aviation. Toutefois, les répercussions écologiques des technologies numériques sont souvent minimisées par rapport aux émissions causées par d’autres secteurs.

    L’adulte moyen utilise des appareils numériques entre huit et neuf heures par jour et l’enfant moyen les utilise de quatre à cinq heures par jour. Notre corps en subit les conséquences puisqu’il développe des problèmes de posture, des maux de dos et des problèmes de vision. Pour répondre aux interrogations de la population, Daria Marchenko travaille sur une plateforme de sensibilisation à la sobriété numérique qui se nomme Ecoist Club. Elle aide à développer des relations saines et éco-responsables avec le numérique.

    Les compagnies d’appareils électroniques lancent de nouveaux modèles et de nouvelles innovations chaque année. En 2019, 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques ont été produits. Seulement 17 à 18 % de ces appareils peuvent être recyclés. Le nombre d’appareils jetés va augmenter car la population s’en procure de plus en plus. Selon les statistiques, on change de téléphone intelligent à chaque 18 mois.

    Pour réduire notre empreinte écologique liée aux appareils électroniques, Daria Marchenko conseille de prolonger leur durée de vie. Plusieurs entreprises offrent le reconditionnement de l’équipement, ce qui peut allonger la vie d’un appareil de quelques années.

    La manière dont nous utilisons les appareils numériques a un effet sur l’environnement, mais également sur le développement cognitif des enfants. Plusieurs générations sont nées à une ère où le numérique était déjà partout. Le Dr Caroline Fitzpatrick travaille au sein d’Ecoist Club en tant que conseillère. Elle a fait beaucoup de recherches sur l’effet des médias auprès des enfants. Selon une étude qu’elle a réalisée, un enfant qui passe une heure devant un écran est exposé à 155 mots tandis qu’un enfant qui discute avec un autre être humain est exposé à 925 mots par heure. En outre, les enfants qui passent plus de temps devant un écran ont souvent grandi dans une famille moins privilégiée.

    Le droit à la déconnexion tarde à être reconnu au Québec. Pourtant, il l’est en France et cela amène les entreprises à repenser leurs attentes par rapport aux réponses rapides en dehors des heures de travail. Beaucoup d’employés souffrent d’hyper-connectivité. Ecoist Club a sondé ses participants pour savoir comment ils vivaient l’hyper-connectivité au travail. Sur 62 personnes, la moitié en souffrent, mais n’osent pas en parler à leur employeur.

    Des 17 objectifs élaborés par l’ONU pour assurer le développement durable, le concept de sobriété numérique pourrait répondre à une dizaine d’entre eux. Daria Marchenko propose de créer des logiciels qui vont chercher à réduire la consommation d’énergie. Cependant, certaines applications fonctionnent uniquement avec le dernier modèle de téléphone intelligent.

    Ecoist Club a conçu une application informant les utilisateurs sur six concepts de la sobriété numérique, soit la planète, le corps, l’écoconception, UX et Éco design, le droit à la déconnexion, les enfants et les écrans et la cyberintimidation. Un balado portant sur chacun des concepts informe davantage le public. L’application inclut également un calculateur d’empreinte environnementale.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité