Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Un avenir encore jeune et brillant pour la technologie et l’innovation en Afrique

    23 décembre 2021, 06h00
         |      Article rédigé par Lyota Bonyeme.

    L’Afrique va voir la technologie et l’innovation monter en flèche dans l’avenir, soutient Ayan Keynan, étudiante kényane et ingénieure IoT. La jeune femme a parlé à MTL connecte de l’état actuel de la technologie sur le continent et de ce à quoi nous pouvons nous attendre dans un avenir proche.

    Un avenir encore jeune et brillant pour la technologie et l’innovation en Afrique Ayan Keynan.Photo: Strathmore University

    Seuls 22 % des habitants du continent africain ont actuellement accès à Internet, ce qui laisse 78 % de la masse continentale non connectée. « Si nous parlons de croissance exponentielle, alors cet écart, malheureusement, est quelque chose qui reste à améliorer », concède Ayan Keynan.

    Mais la femme est optimiste : une fois les problèmes de connectivité réglés, le continent a encore beaucoup à offrir. « Alors, je me demande s’ils avaient accès à l’Internet, quel serait le résultat. Verrions-nous l’Afrique prendre la tête de l’espace d’innovation ? »

    La chercheuse kényane, qui a notamment inventé le médecin assistant Medimonitor Farm Insure, un dispositif agricole et un dispositif pour la qualité de l’eau, estime que, compte tenu de sa trajectoire actuelle, et malgré la fracture numérique, le continent africain est appelé à devenir un leader dans le secteur technologique mondial.

    « La plupart des infrastructures en Afrique ont déjà commencé à s’orienter vers les blockchains et la banque électronique. Les jeunes Africains se sont de plus en plus engagés dans la création de villes intelligentes et durables, et dans la création de pays sans papier », explique Ayan Keynan.

    En effet, le continent africain évolue et se développe rapidement. L’avenir de la technologie en Afrique ne peut être négligé. Au cours des dernières années, le continent a vu se développer la recherche sur les dispositifs IoT pour les villes et les pays durables, les grandes infrastructures passer à l’infonuagique, l’adoption rapide de la monnaie électronique et le déploiement de systèmes biométriques nationaux.

    Beaucoup de ces changements ont été menés par des jeunes comme Ayan Keynan, car le continent abrite la population la plus jeune du monde. L’Afrique a la chance de disposer d’un capital humain abondant, bien placé pour tirer parti des progrès émergents de la technologie numérique sur le continent. « Avec une moyenne d’âge de 19 ans, et des gouvernements qui adoptent de plus en plus les technologies émergentes comme outils pour faire avancer l’Afrique, nous allons finalement voir l’innovation progresser à un rythme exponentiel », poursuit la jeune femme.

    Bien que de nombreux pays africains soient encore confrontés à des défis liés aux infrastructures, à la sécurité, à l’éducation et à une foule d’autres domaines, comme l’a souligné Ayan Keynan, les jeunes ont tracé des voies vers la durabilité pour eux-mêmes et leurs familles grâce à la technologie et à l’innovation. L’énergie, la passion et l’ingéniosité des jeunes Africains sont autant d’éléments qui ont fait du continent la coqueluche du monde de la technologie aujourd’hui.

    On a assisté à une croissance extraordinaire des tech-hubs africains, c’est-à-dire des lieux où des codeurs, des développeurs Web, des graphistes, des hackers, des entrepreneurs et des individus dotés d’un grand esprit peuvent se réunir pour créer de nouveaux produits numériques et monter des entreprises défendues par des jeunes. Grâce à ces hubs, on assiste à une explosion d’applications mobiles développées par des codeurs sur le continent africain.

    Aujourd’hui, la technologie est omniprésente dans la vie quotidienne des Africains. De nombreux processus ont été déplacés en ligne pour améliorer le continent sur le plan économique. « Mobile money, fintech – l’Afrique est devenue un leader en matière de mobile money avec l’invention de M-Pesa et d’autres solutions pour fournir des services à ses populations non bancarisées. Mais aussi, E-santé et e-apprentissage – les nations développent et adoptent maintenant les progrès de la technologie mobile pour augmenter l’accès aux soins de santé et à l’éducation sur le continent. Nous avons même eu des innovations concernant des objectifs durables tels que la qualité de l’air et de l’eau », affirme Ayan Keynan.

    L’intervention d’Ayan Keynan sur l’avenir des secteurs de la technologie et de l’innovation en Afrique était l’une des nombreuses interventions du forum MTL connecte visant à explorer le potentiel technologique des pays en développement et la nécessité de les inclure davantage dans notre avenir numérique. De plus en plus, les ONG, les sociétés de capital de risque, les investisseurs, les donateurs ou les fournisseurs de technologies du monde entier cherchent à explorer et à exploiter le vaste capital humain du marché africain.

    « Personne ne sera laissé pour compte, réitère Ayan Keynan. L’Afrique est un continent en plein essor, porté par les jeunes et leur programme. Je vois notre potentiel évoluer de manière exponentielle au cours des prochaines années. L’Afrique deviendra un leader mondial de la technologie. »

    Le développement récent de la technologie en Afrique a, pour l’essentiel, suscité beaucoup d’excitation et de pensées optimistes de la part des communautés africaines du monde entier. La question reste de savoir si, à l’avenir, le continent deviendra un acteur important avec un siège réel à la table. Cela dépendra véritablement des jeunes talents africains.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité