CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Funforlab, un jeu pour former les futurs technologues en laboratoire médical Annabelle Lejeune et Birgit Quinting. Photo: Sasha Brunelle

    Funforlab, un jeu pour former les futurs technologues en laboratoire médical

    2 décembre 2023, 00h31
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard     

    Funforlab est un projet de recherche qui s’inscrit dans un développement régional européen. Il touche plus particulièrement la problématique de l’automatisation qui concerne le cursus formant les technologues en laboratoire médical. Dans les écoles qui forment ces futurs employés, on ne dispose pas des automates alors que les laboratoires sont pleinement automatisés. Un écart persiste entre ce qui est proposé durant la formation et le terrain. Pour combler ce fossé, la Haute École Libre Mosane (HELMo) à Liège a créé un jeu d’apprentissage permettant aux futurs technologues de se former à l’utilisation des automates.

    « On a développé deux jeux, l’un en réalité virtuelle qui est pour les étudiants, les futurs professionnels. En parallèle, on a aussi développé un jeu qui se joue sur PC qui est davantage là pour faire connaître le métier aux élèves du secondaire », explique la docteure Annabelle Lejeune. L’objectif est d’attirer ces derniers vers les sciences. Comme dans plusieurs pays, la Belgique constate un désintérêt pour ce domaine d’études.

    Dans le cas du jeu en réalité virtuelle, il a été conçu pour donner la chance aux étudiants d’expérimenter les automates en dehors de la réalité. Réalisé en partenariat avec UCLL Research & Expertise - Education & Development, Zuyd Hogeschool | Zuyd University of Applied Sciences, CeCoTePe - Centre de Coopération Technique et Pédagogique, Formations continues Henallux FORS, et RWTH Aachen University, le jeu a été développé sur une période de 3 ans. Pour l’instant, indique la chercheuse et docteure, le projet n’est pas complètement abouti. Dans le futur, elle espère pouvoir entamer de nouvelles collaborations pour l’améliorer et le rendre encore plus utile pour les étudiants.

    « Le jeu en réalité virtuelle doit encore évoluer, concède-t-elle. Ce qui est aussi important est d’intégrer ce jeu dans l’apprentissage. Ce n’est pas tout d’avoir un bon jeu, il faut que les enseignants puissent l’exploiter dans le cadre de leur cours. » L’équipe a déjà soumis un projet à échelle locale qui permettrait d’améliorer l’aspect technique du jeu. L’ambition est de peaufiner le développement informatique, mais aussi d’évaluer l’expérience utilisateur et l’intégrer dans une séquence pédagogique précise avec une analyse déterminant à quel degré le jeu permet de former aux compétences visées.

    Sur cette période de trois ans, la Haute École Libre Mosane a associé des équipes d’enseignants scientifiques de technologues en laboratoires médicaux qui ont collaboré avec deux autres établissements d’enseignement ayant, quant à eux, des compétences en développement informatique. « L’une s’est occupée de créer l’environnement virtuel et de traduire tout ce que les enseignants avaient rêvé pour les former à des compétences techniques. L’autre s’est occupée du jeu sur ordinateur, point and click, et a mis en images et en code les idées que les pédagogues avaient développées », décrit Birgit Quinting, maître assistant à l’HELMo.

    Funforlab a été conçu grâce à une collaboration entre la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas. Les trois territoires ont constaté qu’ils partageaient les mêmes problématiques. La première phase du projet fut d’interroger tous les publics cibles, raconte Annabelle Lejeune, c’est-à-dire les enseignants, les étudiants et les professionnels. Ensuite, les forces et les faiblesses du métier de technologue en laboratoire médical ont été déterminées.

    Funforlab est un jeu dont le code source est ouvert (open source). « Ce qu’on rêve est qu’il devienne un outil partagé pour être alimenté par plein de gens différents. Si les formations sont différentes et si les législations varient d’un pays à l’autre à propos de ce métier, le mode de travail et les automates sont les mêmes. Et la problématique est internationale. On aimerait bien, si possible, que les écoles qui forment des technologues puissent alimenter avec des nouveaux cas cliniques et des nouveaux défis ce jeu pour qu’il reste toujours d’actualité », espère Birgit Quinting, qui entrevoit de possibles partenariats avec la France et le Canada.



    La participation d’Annabelle Lejeune et Birgit Quinting de Funforlab à MTL connecte s’inscrit dans le cadre de l’initiative « La Wallonie numérique ».

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Alex Pic sort la chanson « Huby Boy »

    Alex Pic sort la chanson « Huby Boy »

    Suite
    22 mai 2024, 00h00