Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Guillaume Vanhalst présente Effixis

    2 décembre 2023, 06h34
         |      Article rédigé par Frédéric Bouchard

    Ingénieur de formation, Guillaume Vanhalst a étudié à l’Université catholique de Louvain et, grâce à un programme d’échange, il a effectué un séjour d’un an à l’Université McGill à Montréal. Après avoir été assistant en mathématiques appliquées et consultant pour Deloitte Digital, il a rejoint la société suisse Effixis pour y lancer les bureaux belges. Entreprise de 20 personnes à l’heure actuelle, Effixis a été fondée en 2020 et est active principalement dans le domaine de l’intelligence artificielle, plus spécifiquement dans tout ce qui touche le traitement de texte, explique le directeur, rencontré par Le Lien MULTIMÉDIA dans le cadre de MTL connecte.

    Guillaume Vanhalst présente Effixis Guillaume Vanhalst. Photo: Sasha Brunelle

    « On travaille avec les technologies qui sont sous-jacentes à ChatGPT et on accompagne des PME, des start-ups et aussi des grosses entreprises à travailler avec ces technologies. On fait trois choses : on les forme avec AI Academy, ça part des exécutifs, les directeurs, les managers, jusqu’aux gens de terrain ; on fait toute la stratégie, on met en place des road maps d’intelligence artificielle ; et finalement on implante ces technologies dans les entreprises », décrit-il.

    Effixis s’intéresse dans un premier temps au marché de la Suisse et du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Dans un second temps, la société cherche à explorer de possibles liens avec le Canada. Le passage du directeur à Montréal vise à étudier un développement du côté du continent nord-américain dans les années à venir.

    L’entreprise a connu une très forte croissance au cours des trois dernières années, souligne-t-il. L’équipe espère pouvoir maintenir ce rythme de croisière, et pourquoi pas l’accélérer. « On s’axe beaucoup sur la formation des gens. On a lancé la Prompt Universitiy, qui a pour but unique de former les gens à l’utilisation de ces technologies dans un milieu corporatif. On a un bon retour », rapporte l’ingénieur.

    L’aspect consultation, stratégie et implantation demeure. « C’est ce qui a fait Effixis et c’est ce qui fait notre expertise très pointue dans le domaine de l’intelligence artificielle », résume le directeur.

    Et les compagnies ne semblent pas réticentes face à ces technologies, bien au contraire, admet Guillaume Vanhalst. Elles comprennent l’avantage compétitif à les apprivoiser et à les utiliser de façon éthique et responsable.

    Lors de son passage à MTL connecte, Guillaume Vanhalst a offert un atelier sur les modèles de langage et le futur de l’IA. Il a expliqué en quoi consistaient les modèles de langage, car il s’agit d’une technologie qui est là pour rester. Il a également évoqué la manière de l’utiliser et ses répercussions dans le secteur corporatif.

    Depuis l’arrivée d’applications pour les consommateurs comme ChatGPT, de nombreux changements s’opèrent, observe le directeur et partenaire chez Effixis. « Ce sont des modèles d’intelligence artificielle qui ont emmagasiné beaucoup de données, et on peut leur donner aussi beaucoup de données spécifiques à un cas précis. Elles peuvent répondre à des questions relativement très intéressantes pour les entreprises. C’est vraiment une nouvelle interface que les entreprises peuvent utiliser pour travailler », mentionne-t-il.

    Puis, comme avec l’apparition de toute nouvelle technologie sur le marché, des défis éthiques se posent. Les modèles de langage génèrent énormément de données et des biais existent dans le quotidien de tout un chacun. Ceux-ci peuvent également être représentés à travers ces données, et donc, au sein de l’intelligence artificielle. « Ma conviction personnelle est qu’il faut toujours mettre un humain dans la boucle. Ces technologies ne sont pas là pour remplacer l’humain, mais elles sont là comme l’a été l’ordinateur, Excel et tous ces outils, pour faire évoluer l’humain. Ça fait partie de l’évolution des technologies », partage-t-il.


    La participation de Guillaume Vanhalst d’Effixis à MTL connecte s’inscrit dans le cadre de l’initiative « La Wallonie numérique ».

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Suite
    4 mars 2024, 10h00
    « Zenith » sera adapté en Europe

    « Zenith » sera adapté en Europe

    Suite
    4 mars 2024, 01h30
    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    Suite
    4 mars 2024, 01h00
    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Suite
    4 mars 2024, 00h01
    Alex Pic partage une « Faveur »

    Alex Pic partage une « Faveur »

    Suite
    2 mars 2024, 08h32