Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le gouvernement du Canada investit dans des projets de recherche de classe mondiale

    25 août 2022, 00h05

    François‑Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a présenté le 16 août un investissement de plus de 19 millions $ au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) afin qu’il contribue à la poursuite de plus de 60 projets de recherche novateurs de classe mondiale.

    Le gouvernement du Canada investit dans des projets de recherche de classe mondiale Recherche.Photo: Microgen (via Envato Elements)

    Cet investissement est effectué dans le cadre des initiatives du Fonds d’idéation du CNRC, des programmes Défi et du programme de soutien aux grappes d’innovation mondiales. Ces initiatives et programmes sont menés en collaboration par des chercheurs du CNRC, d’universités, d’entreprises et d’organisations à but non lucratif canadiennes et étrangères en réponse à certains des défis les plus urgents auxquels fait face le Canada.

    Le gouvernement du Canada continue de prioriser les investissements dans la science, la recherche et la collaboration dans de multiples secteurs afin de favoriser l’émergence de solutions novatrices et révolutionnaires dans les domaines prioritaires que sont la durabilité de l’environnement, les innovations en santé et la cybersécurité.

    Voici quelques-uns des projets qui recevront du financement :

    Durabilité de l’environnement

    • Le Groupe CTT (de Saint-Hyacinthe, au Québec) reçoit 285 970 $ pour évaluer le rendement à long terme des glaçages polymères dans le cadre de l’initiative Canadian Lightweight Initiative on Polymer Glazings (CLIP Glazings). Ce groupe de R-D industrielle rassemble des partenaires de l’industrie issus de la chaîne d’approvisionnement des transports et du secteur public qui s’efforcent de développer conjointement des polymères à haut rendement dans le but de remplacer les vernissages polymères conventionnels utilisés sur les automobiles et autobus et d’accroître l’efficacité énergétique des véhicules mus par un moteur à combustion interne ou un moteur électrique.
    • L’Université de Colombie-Britannique (de Vancouver, en Colombie-Britannique) reçoit 264 000 $ pour développer des solutions biologiques qui, en mettant à contribution des microbes bénéfiques présents dans le sol, protégeront les cultures contre la pourriture des racines, ce qui augmentera les rendements, réduira le recours aux produits agrochimiques et assainira le bilan environnemental de la production de protéines végétales.
    • L’Université Memorial de Terre-Neuve (de St. John’s, à Terre-Neuve) reçoit 217 690 $ pour travailler au développement d’un simulateur destiné à améliorer la formation des apprentis exploitants de navires sur les techniques de navigation en conditions de glace rendues imprévisibles par les changements climatiques.
    • L’Université Dalhousie (d’Halifax, en Nouvelle-Écosse) reçoit 99 464 $ pour développer un système de traitement des images générées par des données photoacoustiques qui permettra de mesurer la taille des microparticules de plastique en suspension dans l’eau.

    Innovation en santé

    • La BC Cancer Agency (de Vancouver, en Colombie-Britannique) et le Centre de commercialisation en immunothérapie du cancer (C3i) reçoivent respectivement deux millions et un million de dollars pour mieux outiller les hôpitaux en ce qui concerne l’infrastructure, le savoir-faire et les technologies spécialisées nécessaires à la biofabrication de produits cellulaires synthétiques qui permettront de faire progresser les découvertes initiales jusqu’à l’étape de l’évaluation clinique, et feront ainsi en sorte que ces traitements salvateurs seront plus accessibles et abordables.
    • L’Université McGill (de Montréal, au Québec) reçoit 297 000 $ pour étudier dans quelle mesure les systèmes canadiens de transport collectif offrent des services bien adaptés à la population vieillissante et pour établir comment il serait possible d’offrir aux Canadiens et Canadiennes des solutions pour conserver leur mobilité et vivre dans leur domicile le plus longtemps possible.
    • L’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (d’Ottawa, en Ontario) reçoit 198 000 $ pour financer l’utilisation de l’intelligence artificielle afin d’accélérer la conception de traitements à base de cellules souches et la découverte de nouveaux traitements contre les maladies musculaires dégénératives.
    • L’Université McMaster (de Hamilton, en Ontario) reçoit 150 000 $ pour créer des vêtements en tissus intégrant des technologies intelligentes qui stimuleront les mouvements des muscles afin d’activer la circulation sanguine, de garder en santé les articulations, de détendre les muscles et de réduire la douleur pour notre population vieillissante, qui souffre d’arthrite ou de maladies similaires.

    Intelligence artificielle et cybersécurité

    • L’Université du Nouveau-Brunswick (de Fredericton, au Nouveau-Brunswick) reçoit 787 138 $ pour apporter des solutions de cybersécurité qui rehausseront la sécurité des futurs véhicules intelligents et autonomes et qui permettront une prise de décisions en temps utile pour gérer les déplacements d’un véhicule à haute vitesse.
    • L’Université de Colombie-Britannique (de Vancouver, en Colombie-Britannique) reçoit 570 900 $ pour développer des algorithmes d’apprentissage profond capables d’extraire des données de qualité supérieure sur les espèces d’arbres, la biomasse et les taux de croissance, et ainsi améliorer les pratiques de gestion forestière tout en mesurant les effets des changements climatiques.
    • L’Université Waterloo (de Hamilton, en Ontario) reçoit 213 840 $ pour produire, au moyen d’outils de pointe qui s’appuient sur l’intelligence artificielle, des prévisions saisonnières des conditions de glace dans l’Arctique canadien, ce qui rehaussera la sécurité de la navigation dans le passage du Nord-Ouest.
    • L’Université de Windsor (de Windsor, en Ontario) reçoit 160 600 $ pour créer un cadre sûr et adaptable d’analytique prédictive qui fera épargner du temps aux travailleurs de la santé dans l’établissement des diagnostics et améliorera les résultats obtenus (notamment en ce qui concerne le dépistage du cancer du sein) tout en protégeant les renseignements personnels partagés entre les différentes autorités du secteur des soins de santé.

    « Le soutien aux chercheurs et aux entreprises qui s’efforcent d’innover et de créer de nouvelles connaissances aux quatre coins du Canada est d’une importance vitale pour l’avenir de notre pays et de notre société, déclare L’honorable François Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. Ensemble, nous pourrons accomplir davantage et créer des changements réels dans des domaines essentiels comme les soins de santé, la durabilité et la technologie. Grâce à des investissements en recherche et développement comme celui-ci, nous mettons en place les meilleures conditions pour générer des découvertes qui profiteront aux Canadiens et Canadiennes. »

    « Les programmes du Conseil national de recherches du Canada permettent à nos chercheurs de collaborer avec des partenaires universitaires et industriels pour s’attaquer aux défis actuels et saisir les occasions qui se présentent, notamment dans les domaines des changements climatiques, des soins de santé et de la numérisation. Grâce à ces programmes, nous sommes en mesure d’offrir du financement à nos partenaires qui peuvent ainsi participer à nos activités de recherche, déclare Iain Stewart, président, Conseil national de recherches du Canada. L’annonce d’aujourd’hui n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres des travaux stimulants qui sont en cours. »

    Faits en bref

    • Grâce à ses efforts de R-D en collaboration, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) appuie 9 programmes Défi et 5 programmes financés qui appuient les objectifs du programme des grappes d’innovation mondiales. Les fonds sont versés par le Bureau national des programmes du CNRC aux collaborateurs de l’organisation qui possèdent des compétences complémentaires à celles du CNRC, notamment des établissements d’enseignement postsecondaire et des PME.
    • Le Conseil national de recherches du Canada reçoit des crédits de 36 millions de dollars par année pour appuyer ses chercheurs et leurs partenaires du secteur de l’innovation qui testent et valident des idées de recherche transformationnelle et qui effectuent de la R-D en collaboration ciblant des découvertes scientifiques et percées technologiques révolutionnaires.
    • Dans le cadre du soutien offert par le gouvernement du Canada à la science et à l’innovation, le budget de 2022 prévoit le versement de crédits de 750 millions $ sur six ans en appui à la croissance et au développement au Canada de grappes d’innovation mondiales.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité