Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le fédéral renforce le Réseau d’innovation pour la cybersécurité Cybersécurité. Photo: Dan Nelson via Unsplashed

    Le fédéral renforce le Réseau d’innovation pour la cybersécurité

    18 février 2022, 07h20
         |     

    Les technologies numériques jouent de plus en plus un rôle essentiel dans nos vies, et pour aider les Canadiens et les entreprises à atteindre leur plein potentiel d’innovation et de succès économique, la confiance sera un facteur clé. C’est pourquoi le gouvernement du Canada s’engage à appuyer l’établissement d’un robuste écosystème national de cybersécurité.

    Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a annoncé que le Consortium national pour la cybersécurité (CNC) recevra jusqu’à 80 millions $ pour assurer la direction du Réseau d’innovation pour la cybersécurité (RIC). Ce financement aidera à favoriser le développement d’un robuste écosystème national de cybersécurité au Canada, et fera du pays un chef de file mondial en matière de cybersécurité.

    Pour pouvoir élargir cet écosystème et avoir une meilleure collaboration entre les universités, le secteur privé, les organismes sans but lucratif et les autres ordres de gouvernement à l’échelle du Canada, le RIC entend intensifier la recherche et le développement, accroître la commercialisation et former des personnes spécialisées en cybersécurité.

    Le Réseau encouragera la création de partenariats entre les universités et l’industrie, et pourra ainsi s’attaquer au problème de pénurie de spécialistes de la cybersécurité. Le Canada dispose d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, d’universités de calibre mondial et d’une industrie de la cybersécurité en croissance, et en tirant parti de ces avantages, le RIC aidera le Canada à assurer un rôle de leadership dans le domaine de la cybersécurité.

    Le gouvernement est déterminé à faire du Canada un chef de file en matière d’innovations de cybersécurité et de développement des compétences. En soutenant la croissance de l’écosystème de cybersécurité du Canada et en faisant en sorte que le monde numérique soit digne de confiance aux yeux des Canadiens, le programme du RIC met en relief le deuxième principe de la Charte canadienne du numérique, soit la sûreté et la sécurité.

    Les organisations qui souhaitent travailler avec le RIC peuvent communiquer directement avec le Consortium.

    « Les pressions exercées sur l’économie numérique sont grandissantes, et les Canadiens et les entreprises canadiennes sont de plus en plus préoccupés par la cybersécurité, a indiqué François-Philippe Champagne. C’est pourquoi il faut investir dans l’établissement d’un écosystème canadien du cyberespace qui est robuste, sécuritaire et résilient, en plus d’y apporter notre soutien. Grâce à cet investissement, le Réseau d’innovation pour la cybersécurité va non seulement favoriser la prospérité, la sécurité et la capacité d’innovation du Canada, mais aussi nous aider à bâtir une nation de pionniers dans le domaine de la cybersécurité. »

    « Nous sommes très heureux de savoir que le gouvernement du Canada a nommé le Consortium pour diriger le programme du RIC, a ajouté le groupe de la direction du Consortium national pour la cybersécurité. Selon nous, avec le Consortium aux commandes, le RIC va devenir un important facteur de promotion de l’innovation dans le domaine de la cybersécurité au Canada. Le RIC est un réseau pancanadien, ce qui le place en bonne position pour faire ou faire faire des progrès considérables en matière de cybersécurité dans tous les secteurs et dans toutes les régions du Canada. Avec le RIC, un nouveau chapitre s’ouvre sur l’innovation collaborative dans le domaine de la cybersécurité canadienne. Nous avons hâte de travailler étroitement avec les intervenants au cours des prochains mois. »

    Faits en bref

    • Le Consortium national pour la cybersécurité (CNC) est un organisme sans but lucratif qui travaille avec les secteurs public et privé. Il a pour objectif de diriger des projets portant sur des innovations de cybersécurité de calibre mondial et de faire du développement des compétences.
    • À partir de 2021-2022, le CNC recevra jusqu’à 80 millions de dollars sur 4 ans, pour un projet dont la valeur totale pourrait largement dépasser les 160 millions de dollars. Cela comprend d’importantes contributions en argent comptant et en nature versées par des organismes de soutien.
    • Le CNC a été fondé en 2020 par des centres d’expertise en cybersécurité affiliés à cinq universités canadiennes, soit l’Université de Calgary, l’Université Concordia, l’Université du Nouveau-Brunswick, l’Université Ryerson et l’Université de Waterloo.
    • Le CNC a présenté une demande au gouvernement du Canada pour diriger le Réseau d’innovation pour la cybersécurité (RIC), et à cette fin, il a travaillé en collaboration avec plus de 140 chercheurs de 35 établissements postsecondaires, 16 grandes entreprises, 30 petites et moyennes entreprises, 26 organismes sans but lucratif et 8 administrations et organisations gouvernementales partout au Canada.
    • La Stratégie nationale de cybersécurité a pour objectif d’appuyer l’établissement d’un écosystème de cybersécurité novateur et adaptable, et le RIC s’inscrit dans cet objectif.
    • Selon Statistique Canada, l’industrie canadienne de la cybersécurité a contribué pour plus de 2,3 milliards de dollars au produit intérieur brut en 2018 et était alors à l’origine de 22 500 emplois au sein de l’économie canadienne.
    • Les entreprises canadiennes ont déclaré avoir dépensé 7 milliards de dollars en 2019 afin de prévenir, de déceler et de corriger les incidents de cybersécurité.
    • La Charte canadienne du numérique et ses 10 principes proposent l’adoption d’une approche exhaustive qui permettra de bâtir la confiance des Canadiens et qui leur donnera les moyens d’atteindre leur plein potentiel novateur et économique.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    « Waitress » : déjà 50 000 billets vendus

    « Waitress » : déjà 50 000 billets vendus

    Suite
    19 juillet 2024, 00h00
    Marsö prépare le terrain pour un deuxième album

    Marsö prépare le terrain pour un deuxième album

    Suite
    18 juillet 2024, 03h00
    Virginie B offre une pop décomplexée

    Virginie B offre une pop décomplexée

    Suite
    18 juillet 2024, 02h30
    IKEA Canada implante les bornes de recharge de Cléo

    IKEA Canada implante les bornes de recharge de Cléo

    Suite
    18 juillet 2024, 00h30