CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le fédéral publie une déclaration sur les cyberactivités malveillantes Cyberattaque. Photo: Jefferson Santos via Unsplash

    Le fédéral publie une déclaration sur les cyberactivités malveillantes

    4 juin 2024, 00h20
         |     

    Dominic LeBlanc, ministre de la Sécurité publique, des Institutions démocratiques et des Affaires intergouvernementales, Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères, et Bill Blair, ministre de la Défense nationale, ont fait la déclaration suivante :

    « Le gouvernement du Canada prend au sérieux toute tentative d’atteinte à notre sécurité nationale. Nous continuons à prendre des mesures pour protéger le public canadien contre les cyberactivités malveillantes et les ingérences étrangères.

    La présente déclaration a pour but de sensibiliser les Canadiens à la menace que représente pour le Canada et la population canadienne la cyberactivité malveillante des États étrangers et de leurs filiales.

    Au cours de l’année écoulée, le Canada a attribué les cyberactivités malveillantes en désignant certains États et a appuyé ses alliés dans la condamnation de ces activités. Nous agissons ainsi parce que le Canada travaille avec ses alliés et ses partenaires pour promouvoir un cyberespace stable, fondé sur le respect du droit international et des normes des Nations Unies relatives au comportement responsable des États dans le cyberespace.

    Certains États étrangers — dont la République populaire de Chine (RPC), la Russie, l’Iran, et la Corée du Nord — mènent des campagnes de grande envergure et de longue durée pour compromettre les systèmes informatiques du gouvernement et du secteur privé. Ces États obtiennent des informations qui peuvent être utilisées pour interférer avec nos systèmes politiques et nos infrastructures essentielles, et qui peuvent être utilisées pour menacer ou nuire à des personnes au Canada.

    L’ingérence étrangère, rendue possible par des outils cybernétiques sophistiqués, constitue l’une des menaces les plus graves pour la sécurité nationale, la prospérité économique et la souveraineté du Canada, ainsi que pour notre mode de vie. Les acteurs parrainés par l’État ont démontré leur volonté de cibler tous les aspects de notre société, y compris chaque niveau de gouvernement, le secteur privé et même les individus. »

    C’est la République populaire de Chine qui est à l’origine de la plus grande partie des cybermenaces d’origine étatique dirigées contre le Canada. Le gouvernement du Canada exhorte la communauté canadienne de la cybersécurité, en particulier les défenseurs des réseaux d’infrastructures essentielles, à renforcer leur sensibilisation et leur protection contre les cybermenaces sophistiquées de la RPC. Le Centre canadien pour la cybersécurité, qui fait partie du Centre de la sécurité des télécommunications, a publié des informations supplémentaires sur cette menace ainsi que des conseils aux opérateurs des réseaux pour protéger leurs systèmes : cyber.gc.ca.

    Le public canadien doit être vigilant, car ces activités peuvent affecter les informations personnelles, les finances, ainsi que nos institutions publiques, telles que les secteurs de la santé, de l’eau et de l’éducation. En outre, nombre de ces campagnes visent à saper directement la démocratie canadienne.

    Le Canada continue à dénoncer les activités malveillantes d’États étrangers et à collaborer étroitement avec ses alliés et partenaires en matière de cybersécurité. Les cybermenaces contre nos infrastructures essentielles et nos institutions démocratiques ne seront pas tolérées.
    Si vous êtes la cible d’une cyberactivité malveillante, nous vous encourageons à le signaler via le Mon Cyberportail ou par courriel à l’adresse contact@cyber.gc.ca.

    Toute personne au Canada qui craint d’être la cible d’une ingérence étrangère doit contacter le Réseau info-sécurité nationale de la GRC au 1 800 420‑5805, ou par courriel à l’adresse rcmp.nsin-risn.grc@rcmp-grc.gc.ca.

    Les informations relatives à l’ingérence étrangère peuvent également être communiquées au Service canadien du renseignement de sécurité en remplissant le formulaire en ligne.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES