CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Perte de signal relance ses activités à l’international et en résidence «ốps», Alexis Bellavance, 2020. Photo: Courtoisie

    Perte de signal relance ses activités à l’international et en résidence

    18 février 2022, 00h05
         |     

    Afin de soutenir la coopération et l’excellence internationales en arts numériques, perte de signal et iii lancent un nouveau programme de résidences croisées. Au cours des 2 prochaines années, 2 artistes du centre montréalais séjourneront à La Haye et 2 artistes de la plateforme hollandaise iii résideront au rustines_lab de Montréal.

    iii / O

    • Résidences internationales de recherche_création croisées
    • La Haye / Montréal
    • Alexis Bellavance, Koen Kunrad, Stephanie Castonguay, Yolanda Uriz
    • 2022-2023

    Ce partenariat souhaite impulser la création indépendante, la diversité culturelle et la transmission des connaissances / des savoir-faire en arts numériques entre les Pays-Bas et le Québec.

    De Montréal à La Haye, les artistes oeuvrent activement dans le domaine du numérique pour développer, utiliser et partager leurs propres outils/dispositifs de création et de prestation, tout en réfléchissant à leur inscription commune dans la pratique et l’esthétique des arts à l’international. Ce programme cherche à appuyer la démarche d’artistes en mettant à leur disposition les ressources requises afin de réaliser un projet artistique. Finalement, ces résidences croisées permettront de présenter une œuvre installative et/ou performative, à la Haye pour les artistes québécois·e·s, et à Montréal pour les artistes hollandais.es.

    iii est une plateforme animée par une communauté d’artistes soutenant les nouvelles pratiques interdisciplinaires reliant la performance, la technologie et la sensibilité humaine.

    Le Concept - École d’art du Calaisis

    • Calais
    • Gabrielle Harnois-Blouin
    • 14 mars au 22 avril, 2022

    Le Concept - École d’art du Calais accueillera l’artiste sonore Gabrielle Harnois-Blouin à Calais (FR) dans le cadre d’une résidence d’action culturelle/médiation. Cette résidence vise à favoriser la création d’échanges et de bonnes pratiques en matières de médiation du numérique et d’action culturelle implantée dans le territoire, tout en développant une politique d’ouverture internationale axée sur la francophonie. L’artiste multipliera les échanges « hors les murs » notamment en donnant des ateliers auprès de divers publics, et de temps de sensibilisation à sa pratique. Géré par l’agglomération Grand Calais Terres & Mers, Le Concept est un établissement d’enseignement artistique dite de « pratiques amateurs ». L’école accueille quelque 650 élèves à partir de 4 ans à des fins d’initiation et d’accompagnement, en plus de développer de nombreuses actions de diffusion et d’accueil d’artistes en résidence, axées sur le soutien à la jeune création.

    Gabrielle HB est une artiste sonore travaillant entre les territoires non cédés de Tiohtià:ke et de Nitaskinan. Elle utilise la voix, le texte, les synthétiseurs et l’enregistrement in situ comme principaux matériaux, oscillant entre improvisation libre et composition lente. À travers ses projets et la vie quotidienne, elle cherche des façons d’accéder à davantage de lenteur, de subtilité et de soin. Elle a étudié les musiques numériques à l’Université de Montréal (2018) et détient une maîtrise en arts sonores du London College of Communications (2021). Elle est la moitié du Désert mauve (Charline Dally), qui propose une synthèse audiovisuelle douce, et de Jardin (Florence Garneau), un ensemble de musique nouvelle ambiante et minimaliste.

    SPOROBOLE / perte de signal

    • Sherbrooke / Montréal
    • Ahreum Lee
    • 10 janvier au 18 mars, 2022

    Les centres d’artistes perte de signal (Montréal) et SPOROBOLE (Sherbrooke) lancent un projet commun de résidences de création pour la réalisation d’oeuvres de type « art game ».

    « Toujours un peu en marge de l’art contemporain, le jeu vidéo expérimental est une pratique artistique qui existe depuis de nombreuses années, comme en témoignent des oeuvres iconiques telle "Super Mario Clouds" (2002) de l’artiste américain Cory Arcangel, pour n’en nommer qu’une, confie Nathalie Bachand. Jouant à la périphérie d’une industrie internationale tout aussi puissante que lucrative, l’expérimentation artistique quasi inclassable que représente ce type d’œuvres mérite néanmoins d’être mise en lumière, valorisée et réfléchie. »

    « De plus, l’ambiguïté de la relation au corps exacerbée par la pandémie de cette dernière année vient enrichir la réflexion – tant sur les plans conceptuel que matériel – entourant la création de jeux expérimentaux, ajoute l’artiste. En effet, la virtualisation du corps est-elle en voie d’instaurer de nouvelles manières d’être au monde ? Incarne-t-elle un changement de paradigme artistique ? Nous souhaitons ainsi, à travers ces résidences, ouvrir la discussion et contribuer au développement de cette pratique artistique. »

    À perte de signal, le projet sélectionné de l’artiste Arheum Lee, Gui, est un jeu d’art basé sur le folklore coréen appelé Cheo Nyeo Gui Shin/Virgin Ghost qui a été réitéré à plusieurs reprises pendant l’ère Goryeo (900-1300) jusqu’à maintenant. Au cours de la résidence, Lee revisite l’histoire et le personnage de Virgin Ghost avec un objectif féministe et intègre cette histoire dans un jeu vidéo. Les projets feront l’objet d’une publication et une exposition à l’automne 2022.

    Ahreum Lee est musicienne et artiste médiatique interdisciplinaire originaire de Séoul, (Corée du Sud), actuellement basée à Montréal. Lee a commencé sa carrière en tant que co-fondatrice et leadeuse du groupe de rock-art expérimental Juck Juck Grunzie. Après avoir passé près d’une décennie à produire des disques et à faire des tournées internationales, elle étend sa pratique au travail de vidéo et d’installation multimédia.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Monique Simard reçoit l’Ordre de Montréal

    Suite
    17 mai 2024, 01h30
    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    TV5 et Unis TV lancent leur programmation 2024-2025

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    La SAT inaugure officiellement ses nouveaux espaces

    Suite
    17 mai 2024, 01h00
    KJT sort « Fraction de seconde »

    KJT sort « Fraction de seconde »

    Suite
    17 mai 2024, 00h05
    La Chicane est de retour avec un 5e album en carrière

    La Chicane est de retour avec un 5e album en carrière

    Suite
    17 mai 2024, 00h00