Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Guy Mushagalusa Chigoho met en valeur l’art africain grâce à l’Espace Mushagalusa

    19 février 2021, 06h03
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    Connu sous le prénom francisé Guy, Mushagalusa Chigoho est un galeriste réputé du milieu de l’art contemporain québécois. Il est aussi collectionneur et évaluateur d’objets d’art. Il est cofondateur du musée Afro-Canadien, membre du conseil d’administration de la Table ronde du Mois de l’Histoire des Noirs et partenaire du Centre Afrika de Montréal. Il dirige depuis 2014 l’Espace Mushagalusa, qui se présente comme un espace d’exposition, un centre culturel et un lieu de discussion. La galerie propose des pièces d’art traditionnel comme d’art contemporain africains et québécois. Discussion avec Mushagalusa Chigoho pour en savoir plus sur ses activités, qui lui valent d’être lauréat de la trentième édition du Mois de l’Histoire des Noirs.

    Guy Mushagalusa Chigoho met en valeur l’art africain grâce à l’Espace Mushagalusa Guy Mushagalusa Chigoho.Photo: Kétiana Bello

    Mushagalusa Chigoho est ce qu’on appellerait un globe-trotter. Étant né et ayant grandi au Congo, il déménage en Belgique pour y faire des études d’hôtellerie. Il part ensuite trois ans en Russie, avant de s’établir définitivement au Québec. « Je suis arrivé au Québec en 1993 : cela fait donc 28 ans que je suis ici. Au Québec, les gens m’appellent Guy », explique-t-il. De 2008 à 2013, Mushagalusa Chigoho travaille pour Loto-Québec, puis pour le Casino de Montréal.

    En parallèle à ces activités professionnelles principales, il dirige une galerie installée chez lui de 2010 à 2013. Il profite de sa grande maison pour exposer et vendre des oeuvres d’art africain, traditionnel comme contemporain. En 2014, il fonde une autre galerie d’art, cette fois-ci à l’extérieur de son domicile : c’est l’Espace Mushagalusa. Le galeriste est aussi spécialisé dans la vente d’art en ligne. « Dans les années 2000, au début du site eBay, j’organisais des enchères en ligne. Je vendais de l’art africain. J’ai ainsi fait plus de 2000 transactions », explique-t-il.

    Galeriste passionné, Mushagalusa Chigoho ne possède pas à proprement parler de formation en art. Ses connaissances sont surtout liées à son expérience personnelle, dans la mesure où il appartient à une famille de collectionneurs. « J’ai une formation en hôtellerie et en restauration. J’ai travaillé dans le secteur pendant plusieurs années, mais j’ai toujours collectionné. Dans ma famille, nous sommes des collectionneurs », explique-t-il. Sa galerie, c’est donc sa passion.

    Le dynamise de l’Espace Mushagalusa est en partie dû à sa situation géographique idéale. Logé au 533, rue Ontario Est, il se situe dans le centre-ville de Montréal, à proximité de la Grande Bibliothèque et de l’UQAM. Il attire une clientèle d’étudiants en histoire de l’art, de collectionneurs d’art contemporain, de promoteurs d’événements et de membres du gouvernement. Sa pratique est d’avoir au minimum 35% d’art traditionnel africain. La formule plaît beaucoup. Mushagalusa Chigoho organise en collaboration avec la galerie Cinq Continents une exposition représentant des artistes québécois issus de l’émigration.

    En plus d’être une galerie, l’Espace Mushagalusa est un centre culturel. Il propose des expositions, mais aussi des projets éducatifs, des concerts, des lancements de livres, des soirées de contes, des conférences, des ciné-débats, des ateliers jeunesse, etc. « Nous y présentons aussi bien de l’art traditionnel que de l’art contemporain africain et québécois », explique-t-il. « Ce qui est bien avec cette galerie, c’est qu’elle a évolué avec les personnes qui la fréquentent. Quelque temps après, nous avons rajouté une scène. Cela l’a transformé de façon presque naturelle en centre culturel », raconte Mushagalusa Chigoho.

    En termes de projets d’avenir, Mushagalusa Chigoho confie qu’il envisage encore de transformer l’Espace Mushagalusa. « Au départ, c’était une entreprise très personnelle. Avec le temps, c’est en train de devenir une entreprise d’économie sociale, c’est-à-dire une entreprise collective », explique-t-il. En 2017, le projet de l’Afromusée est officiellement lancé. Les embauches des salariés sont prévues pour bientôt. Une consultante en muséologie est déjà associée à l’entreprise. « Le nom légal, c’est le Musée Afro-Canadien, mais nous avons un nom usuel qui est l’Afromusée », précise-t-il.

    Pour gérer la nouvelle instance, Mushagalusa Chigoho peut compter sur un conseil d’administration, un comité de financement et système de partenariats. « Nous avons mis en place des partenariats avec les universités ; nous avons reçu du financement de la Ville de Montréal et du Québec ; les perspectives d’évolution s’annoncent encourageantes », mentionne-t-il. Il remercie notamment les Amis de l’Espace Mushagalusa qui soutiennent cette initiative. « C’est peut-être moi qui suis mis de l’avant, mais je ne suis pas seul. Il y a des gens qui nous accompagnent dans ce projet, bien que nous n’ayons pas encore lancé de campagne de financement, ni de campagne de communication », conclut-il.

    Qui fait Quoi et Le Lien MULTIMÉDIA mènent une vaste initiative visant à favoriser la diversité, l’inclusion et combattre le racisme dans le milieu de l’audiovisuel, du numérique et des industries culturelles en général. Celle-ci se déclinera sur le Web, en vidéos, podcasts, reportages et visibilité dans nos publications et plateformes et s’inscrit dans la durée. Pour mener à bien ce projet, nous sommes la recherche de partenaires institutionnels et privés pour nous accompagner dans cet engagement. Il est possible de contribuer ou de soutenir cette initiative en > cliquant ici <. https://bit.ly/3hLZUZn - Pour en discuter, nous vous invitons à contacter Laura Taloté, laura lienmultimedia.com ou Steeve Laprise, slaprise lienmultimedia.com.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité