Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    La Suède, triste champion des téléphones portables « mis au rebut »

    22 décembre 2020, 00h22
         |      Article rédigé par Fanny Tan.

    L’étude révèle la quantité de téléphones portables qui pourraient être réutilisés ou recyclés dans 27 pays, révélant les potentielles économies environnementales en termes de CO2, de toxicité et de métaux précieux.

    La Suède, triste champion des téléphones portables « mis au rebut » Téléphones portables désuets.Photo: Canva

    La Suède a le plus grand nombre de téléphones portables « mis au rebut » par habitant, soit 1,31, ce qui signifie que les Suédois ont plus de modèles de téléphones mis au rebut qui prennent la poussière dans leurs maisons qu’ils n’ont de citoyens.

    La Finlande occupe la deuxième place avec 1,29 téléphone, tandis que le Royaume-Uni, la Lituanie et l’Estonie se partagent la troisième place avec 1,24 téléphone portable mis au rebut par habitant.

    C’est la Nouvelle-Zélande qui a le moins de téléphones portables mis au rebut par habitant, avec 0,54, suivie du Canada et des États-Unis, avec respectivement 0,60 et 0,68.

    Les États-Unis ont le plus grand nombre de téléphones portables en réserve dans l’indice, avec 223,1 millions. Ils sont suivis par l’Allemagne, avec 84,7 millions, et le Royaume-Uni, avec 83,1 millions.

    Le nombre total de téléphones mis en rayon pour les 27 pays de l’indice équivaut à une valeur de vente de 1,9 milliard d’euros en métaux précieux tels que l’or, l’argent, le palladium, le platine et le cuivre.

    En décembre 2020, à Berlin en Allemagne, la boutique en ligne d’électronique d’occasion reBuy a publié une étude qui analyse les déchets électroniques des téléphones portables dans 27 pays. Après avoir aidé des millions de personnes à donner une seconde vie à leur technologie usagée, reBuy est de plus en plus conscient du volume considérable de téléphones portables parfaitement fonctionnels mais non désirés qui accumulent la poussière au fond des armoires et des tiroirs.

    À l’approche de la plus grande période d’achat de l’année, reBuy a décidé de commander une étude sur les déchets électroniques des téléphones dans 27 pays, afin de mettre en lumière ce sujet important. Dans une analyse inaugurale, ces résultats permettent pour la première fois une comparaison pays par pays des estimations de déchets électroniques de téléphones portables, et de la valeur environnementale et économique potentielle de ces anciens modèles. En plus de révéler le nombre de téléphones portables utilisés, ces données montrent également que certains pays ont plus de téléphones mis sur des étagères qui prennent la poussière dans leurs maisons que de personnes vivant dans le pays.

    Bien que les déchets électroniques se présentent sous de nombreuses formes, cette étude se concentre sur les téléphones portables. Non seulement les téléphones portables sont l’une des formes de technologie les plus populaires, mais ils sont également devenus les plus « jetables ». Alors que par le passé, la majorité des déchets électroniques comprenait des produits qui étaient cassés ou devenus obsolètes, les tendances technologiques et la pression pour disposer de la technologie la plus récente, en particulier pour les téléphones portables, font qu’une quantité croissante de déchets électroniques sont des produits qui sont « démodés » plutôt que désuets.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité