CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Perte de signal présente l’artiste sonore Gabrielle HB

    29 octobre 2020, 05h12

    Gabrielle HB est une artiste sonore travaillant entre les territoires non cédés de Tiohtià:ke (Montréal) et de Nitaskinan (Lanaudière). Elle utilise la voix, le texte, les synthétiseurs et l’enregistrement in situ comme principaux matériaux de composition.

    Perte de signal présente l’artiste sonore Gabrielle HB Gabrielle HB. Photo: Centro de cultura digital (Mexique)

    À travers ses projets et la vie quotidienne — et les frontières entre les deux sont vagues — elle cherche des façons d’accéder à davantage de lenteur, de subtilité et de soin. Elle est la moitié du « Désert mauve » (Charline Dally), un duo proposant une synthèse audiovisuelle douce, et la moitié de « Jardin » (Florence Garneau), un ensemble de musique nouvelle jouant de façon minimale et intimiste, guidé par des partitions textuelles.

    Gabrielle HB a étudié les musiques numériques à l’Université de Montréal et effectue une maîtrise en Arts sonores à University of the Arts in London (UK). HB aime les cerises de terre, les lacs froids et le ciel bleu.

    Récemment, elle a obtenu la résidence VYV-SAT du Conseil des Arts médiatiques du Québec avec « Le désert mauve » (Charline Dally), fait partie de l’Ensemble d’oscillateurs (Nicolas Bernier) dans le cadre d’Akousma et de Mutek 2019, présenté son installation « Documents:champs » à la galerie montréalaise Le Livart et effectué une résidence de création à Toluca, au Mexique, avec son projet « Jardin » (Florence Garneau). Leur pièce « Migraciones íntimas » a été présentée au Centro de Cultura Digital de la ville de México.

    perte de signal est un centre montréalais d’accès aux réseaux des arts numériques. Il impulse la recherche, la création et le rayonnement des artistes indépendants, en arts numériques ainsi que les démarches artistiques liées à la technologie.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    PINQ2 lance la plateforme de calcul Harfang

    PINQ2 lance la plateforme de calcul Harfang

    Suite
    26 février 2024, 10h00
    Radio-Canada présente son bilan carbone

    Radio-Canada présente son bilan carbone

    Suite
    26 février 2024, 01h00