Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Boris-Wilfried Nyasse




    LES 10 DERNIERS ARTICLES

    Vient de paraître : CONVERGENCE no 174 (juin 2021) : le magazine de la culture et de l’entreprise numérique

    Vient de paraître : CONVERGENCE no 174 (juin 2021) : le magazine de la culture et de l’entreprise numérique

    L’équipe du Lien MULTIMÉDIA vous présente la 174e édition de CONVERGENCE, le magazine de l’entreprise et de la culture numérique. Disponible en PDF à télécharger, ce magazine de 75 pages est optimisé pour lecture sur une tablette ou un écran d’ordinateur. Pour réaliser ce numéro, nos journalistes ont interviewé et donnent la parole aux artistes et entrepreneur.e.s. DJ Unpier (en couverture), Teke ::Teke, Millimetrik, Maylee Keo, Frakass, Letícia Dal-Ri Tórgo, Félix-Antoine Morin, Claude Guay (IBM), Boris-Wilfried Nyasse (Stack Labs), Baptiste Jamin (Crisp), et plusieurs autres.

    1er juin 2021, 07h02

    Éviter les pièges du low-code grâce aux conseils de Boris-Wilfried Nyasse (Stack Labs)

    Éviter les pièges du low-code grâce aux conseils de Boris-Wilfried Nyasse (Stack Labs)

    De plus en plus d’entreprises adoptent le low-code, ou faible code, une façon de diminuer, voire d’éliminer complètement le code dans le développement d’applications. En se reposant sur des développeurs "citizens", il permet de baisser les coûts et d’arriver plus rapidement sur le marché. L’entreprise française Stack Labs, qui s’est installée au Québec il y a un an, accompagne ses clients dans leur transformation numérique, passant parfois par le low-code. Lors de la conférence Low Code no code, organisée par le Réseau Action TI, Boris-Wilfried Nyasse, directeur de Stack Labs Canada, a expliqué quels pouvaient être les pièges du low-code.

    23 mai 2021, 09h30