Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Des start-ups québécoises se lancent dans l’industrie 4.0

    20 juin 2022, 10h30
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    Les start-ups québécoises innovent dans une foule de domaines, comme on a pu le découvrir pendant le Demo Day Banque nationale du Consortium québécois des incubateurs High-Tech, par exemple avec six projets prometteurs en industrie 4.0 en recherche de financement : BioAlert Solutions, Biointelligence Technologies, Biolift, ChemBrains, Calogy Solutions, Foxtrot Indutriel, Numétric, Tengiva, Ugowork et WARP. La matinée organisée dans le nouvel Atrium de Zú de la Maison Alcan  était animée par le journaliste Jean-Philippe Décarie.

    Des start-ups québécoises se lancent dans l’industrie 4.0 Démo Day Banque Nationale.Photo: Arnaud Perron-Bouchard

    BioAlert Solutions

    Entreprise qui aide les gestionnaires de bâtiments à détecter les cas de légionellose entre leurs murs, BioAlert Solutions permet d’éviter la propagation de la legionella, une sorte de bactérie présente dans l’eau qui est à l’origine de deux types de maladies chez les humains. Cette bactérie peut se propager à cause des tours de refroidissement et peut se répandre jusqu’à 12 km autour du bâtiment. « La seule façon d’éviter l’infection est de dépister et donc de tester », explique Étienne Lemieux, cofondateur et PDG de l’entreprise. BioAlert a créé le BioAlert Lp15, une solution unique intégrée de détection du pathogène legionella pneumophila dans les milieux aquatiques.

    BioIntelligence

    Plus de 95 % des produits issus de l’industrie de biotechnologie sont transformés. Il s’agit donc de ressources non renouvelables. Les bioprocédés croissent à un niveau cinq fois plus rapide que les produits biochimiques. Pour s’attaquer à cet enjeu, l’équipe de BioIntelligence a conçu la BioIntelligence Analytics Solution, une solution pour accélérer le développement des bioprocédés et maximiser les profits de la bioproduction tout en augmentant la confiance dans les résultats d’analyse et la qualité des produits, précise Joël Sirois, président et chef de la direction de l’entreprise de Sherbrooke.

    Biolift

    Avec la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe le Québec, il est d’autant plus important de garder les travailleurs sur les chantiers. Les blessures causent des pertes de 60 milliards $ chaque année. Pour éviter que les travailleurs sur le terrain se blessent, Biolift a imaginé un exosquelette pour le dos. « Le but est d’accroître la productivité, note Laurent Blanchet, cofondateur et PDG de la start-up. Il en coûte 3000 $ par année par exosquelette. » La prochaine étape sera la commercialisation du produit, Biolift visant atteindre des revenus de 6 millions $ d’ici 2024.

    ChemBrains

    ChemBrains a développé de nouvelles technologies novatrices, propres et vertes, complètement automatisées, permettant de parer à tous les inconvénients de la gestion des contaminants, grâce à une technologie propre et verte de gestion des eaux usées. « La solution n’utilise que peu de produits chimiques, avance Aziz Gherrou, PDG de ChemBrains. Nous avons déjà validé notre technologie sur une première application dans des ateliers de traitement de surface et les jeux d’eau de parcs publics. »

    Calogy Solutions

    Conscients de l’impact que la gestion thermique aura sur l’avenir, Calogy Solutions s’est donnée comme mission d’être complice dans la création de solutions durables aux problèmes thermiques, notamment pour le transport électrique. Spin-off de l’Université de Sherbrooke, l’entreprise compte aujourd’hui 21 employés. « Le problème se trouve dans la gestion de batterie, précise Mahmood Shirazy, cofondateur et président de la jeune pousse. Il faut donc contrôler la température de façon très efficace. » Calogy est en train de mettre en place un comité aviseur et a adopté un modèle d’affaires B2B.

    Foxtrot Industriel

    Le déplacement de charges lourdes par chariot élévateur peut être dangereux pour les travailleurs. En fait, au Québec, quatre personnes meurent chaque année sous des charges. Foxtrot Industriel a conçu une gamme de robots solos téléguidés qui ont la capacité de déplacer de 22 000 à 44 000 livres. Pesant 100 livres, ils peuvent être facilement déplacés par deux personnes. « Nos solutions peuvent s’appliquer dans divers domaines tels que les déménagements industriels, les alumineries, le secteur minier ou encore les pâtes et papiers, indique Charles-Éric Raymond, cofondateur et PDG de l’entreprise. Nous sommes à la recherche d’investisseurs et de partenaires stratégiques. »

    Numétric

    L’industrialisation 4.0 est considérée comme la quatrième révolution industrielle et le secteur industriel ne va pas y échapper. Numétric a développé des solutions de pointe pour des clients qui fabriquent des automobiles et des pneus afin d’alléger les tâches d’inspection. « L’intelligence artificielle peut apporter des solutions souples et adaptables, explique Raymond Leduc, CEO de Numetrix. Nous ciblons les grands fabricants et notre technologie permet de faire une inspection 100 % en usine. Elle permet de libérer les gens qui font des tâches répétitives. »

    Tengiva

    Depuis sa fondation en 2018, Tengiva est devenue la première place de marché en ligne pour les textiles prêts à être expédiés dans le monde entier. « Nous voulons amener une vieille industrie en 2022, grâce à l’optimisation et la numérisation, raconte Annie Cyr, cofondatrice et PDG de la start-up. Tengiva agit comme une grande base de données pour gérer les produits, les inventaires et la distribution de tissu. Alors que nous voyons une demande croissante pour les processus de numérisation, nous arrivons avec une solution clé en main. »

    UgoWork

    Déterminé à réduire l’empreinte carbone de la chaîne d’approvisionnement, UgoWork veut résoudre les problèmes des matières dangereuses dans les batteries. L’équipe a trouvé la solution dans les batteries au lithium pour chariots élévateurs qui ont une durée de vie plus longue et s’avèrent plus sécuritaires pour les employés. « Nous avons créé une batterie intelligente infonuagique, explique Jean-François Marchand, directeur du marketing de la jeune pousse. Avec une station de recharge universelle, nous avons créé l’énergie comme service (Energy as a Service). » À cette étape de son développement, UgoWork est à la recherche de clients et de financement.

    WARP

    Développeur de solutions innovantes d’assurance qualité pour l’aéronautique par la conception de logiciels utilisant l’IA et les technologies des appareils connectés, la start-up WARP a conçu Wilbur, un logiciel interactif sur technologie infonuagique d’AWS qui permet de documenter et de suivre tous les individus et toutes les activités d’Assurance Qualité sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’un produit. Wilbur se trouve déjà dans six pays sur trois continents. L’entreprise vise un revenu annuel d’un million $. « Nous oeuvrons dans une industrie qui s’est dotée d’une structure fondamentale, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) », explique Patrick St-Louis, cofondateur de WARP.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité