Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le MBAM et Médecins francophones du Canada offrent des « Prescriptions muséales en ligne »

    10 juillet 2021, 00h54

    Depuis le 29 juin 2021, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et l’association Médecins francophones du Canada proposent en accès illimité une forme virtuelle des prescriptions muséales lancées en 2018.

    Le MBAM et Médecins francophones du Canada offrent des « Prescriptions muséales en ligne » « Autoportrait au rideau ».Photo: MBAM, don de l’artiste

    En effet, le projet pilote, qui permet l’octroi de réelles ordonnances médicales afin que les patients et leurs proches puissent bénéficier des bienfaits de l’art sur la santé dans le cadre de visites gratuites, est maintenant offert en mode virtuel pour les professionnels de la santé. La prescription muséale pour le personnel soignant rassemble des contenus numériques du Musée dans une perspective de mieux-être par l’art, après une année particulièrement éprouvante.

    Depuis 2018, les prescriptions muséales, qui font partie d’un projet collaboratif novateur entre le MBAM et Médecins francophones du Canada, consolident les liens entre les milieux médical et muséal. L’initiative a été la première en son genre dans le monde : réalisant l’ampleur de son succès et témoins du débordement dans les milieux de soins, le MBAM et l’association ont cherché une voie pour apaiser le personnel soignant qui a su faire preuve de courage, de solidarité et de résilience dans l’adversité.

    « Après une année surchargée pour tous les professionnels de la santé, il était important pour nous d’offrir un peu d’art et de beauté à celles et ceux qui ont contribué au mieux-être de la population et qui ont aujourd’hui besoin de reprendre leur souffle », précise Mélanie Deveault, directrice de l’éducation et du mieux-être au MBAM.

    Dans le contexte de la pandémie et de l’accès limité aux lieux de culture, le MBAM et Médecins francophones du Canada ont tenté d’explorer des manières de rendre accessibles les œuvres de la collection du Musée, afin que les professionnels de la santé puissent faire eux-mêmes l’expérience, au moment qui leur convient et dans le confort de leur foyer, des bienfaits de l’art.

    Le personnel soignant qui choisira de se prévaloir des Prescriptions muséales en ligne aura trois avenues de répit possible : créer, apprendre, se détendre.

    Le pôle « Créer » de la prescription est destiné à encourager l’esprit créatif et le recours à la pratique de l’art comme moyen d’évacuation grâce à l’art-thérapie, aux ateliers de la Ruche d’art et aux vidéos qui guident les participants dans leurs créations. « Apprendre » propose des vidéos documentaires sur différents sujets où les artistes tout comme les œuvres du Musée invitent les participants à la découverte, à l’observation et à l’écoute. Dans « Se détendre », les professionnels pourront prendre une pause pour eux, par l’art-thérapie et la contemplation : ralentir quelques instants afin de se laisser inspirer et régénérer.

    « Depuis 2018, les médecins prescrivent l’art et la visite au Musée pour améliorer la condition de leurs patients. Maintenant, ils peuvent eux-mêmes bénéficier des bienfaits de l’art par l’entremise de la prescription muséale en ligne. Nous sommes heureux de l’ampleur que prend ce projet pilote visionnaire et de ce partenariat avec Médecins francophones du Canada », explique Stéphane Aquin, directeur général du MBAM. 

    « Médecins francophones du Canada est le terrain de recherches destinées à mesurer scientifiquement les effets de l’art sur la santé.

    Ces projets de recherche s’intéressent à l’impact des ressources muséales, de la visite guidée à l’atelier créatif, sur des personnes vivant avec des troubles alimentaires tels que l’anorexie et la boulimie, une déficience intellectuelle, des troubles du spectre de l’autisme (TSA), de l’arythmie cardiaque, l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, des troubles langagiers ou sensoriels, des problèmes de santé mentale ainsi que le cancer du sein. Les projets de recherche visent également les personnes âgées et cherchent à comprendre les effets positifs de l’art sur le vieillissement.

    Musée pionnier dans le domaine de l’art-thérapie, le MBAM collabore avec les milieux communautaires, de l’éducation, de la santé et des technologies pour offrir à tous des expériences inclusives et enrichissantes au contact de l’art. Il s’est récemment associé avec le Dallas Museum of Art et le Palais des Beaux-Arts de Lille, avec le soutien de FRAME (French American Museum Exchange), pour publier un guide destiné à la communauté muséale favorisant l’inclusion des personnes vivant avec un TSA.

    Remerciements

    La prescription muséale est réalisée en partenariat avec le gouvernement du Québec et Médecins francophones du Canada.

    Le MBAM remercie son grand mécène, Michel de la Chenelière, qui encourage le développement de l’éducation et de l’art‐thérapie entre ses murs pour en faire un pôle majeur. Le programme Art‐thérapie et Mieux‐être Rossy du Musée bénéficie du soutien essentiel de la Fondation de la famille Rossy. Le Musée remercie également Cynthia Shewan et Canada Vie pour leur appui au programme.

    Légende de l’image

    Raymonde April (née en 1953), « Autoportrait au rideau » de l’ensemble « Mon regard est net comme un tournesol », 1991, épreuve à développement chromogène à partir d’une image numérique d’un négatif argentique.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité