Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Palmarès
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Internet
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Entrepreneuriat / Startups
  • Artisans du numérique
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    VIDÉO : Bilan de la première édition du Forum Avantage Numérique de Rouyn-Noranda

    23 avril 2019, 08h36
         |      Article rédigé par Oriane Morriet.

    C’est à Rouyn-Noranda que s’est tenue la première édition du Forum Avantage Numérique, du 26 au 30 mars 2019. Organisé par le Petit Théâtre du Vieux Noranda en collaboration avec le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue, l’événement a regroupé les spécialistes du numérique de divers secteurs. Au programme, des conférences, des ateliers, des cocktails et des activités de réseautage. Une semaine de festivités pour parler des enjeux du numérique, notamment en région, et mettre en valeur le dynamisme de Rouyn-Noranda. Entretien avec Madeleine Perron, directrice générale du Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue, et Rosalie Chartier-Lacombe, directrice générale du Petit Théâtre, pour dresser le bilan du Forum Avantage Numérique 2019.

    VIDÉO : Bilan de la première édition du Forum Avantage Numérique de Rouyn-Noranda Rosalie Chartier-Lacombe.Photo: Oriane Morriet

    Cette première édition du Forum Avantage Numérique suit une première initiative du Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue qui, en 2012, avait organisé à Rouyn-Noranda une conférence afin de faire le portrait de l’art numérique en région. En 2018, la ville de Rouyn-Noranda réitère l’expérience en accueillant une soixantaine de participants dans son Cégep, à l’occasion de la journée CultureNum08. Pour l’année 2019, le Petit Théâtre du Vieux Noranda décide de jouer les prolongations, en étendant cette fois la question à tous les secteurs économiques touchés par le numérique, à savoir le monde de la finance, l’entrepreneuriat, l’art, les milieux académiques, le journalisme et les médias, entre autres.

    La tenue du Forum Avantage Numérique souligne l’effervescence actuelle de l’Abitibi-Témiscamingue grâce à l’installation d’entreprises technologiques, au programme de Maîtrise « Création numérique » de l’UQAT et à la production de divers artistes numériques parmi lesquels Dominic Leclerc, Serge Bordeleau et Jean-Ambroise Vesac. L’événement est également l’occasion de marquer d’une pierre blanche la volonté de la région d’établir des collaborations en son sein, entre les régions, ainsi qu’à l’international. « Le Web est particulièrement vaste, alors il faut s’allier pour marquer le territoire. Nous voulons engendrer un mouvement à la fois virtuel et de terrain, et en profiter pour créer de nouveaux réseaux autour du numérique », confie Madeleine Perron.

    Pour Rosalie Chartier-Lacombe, le numérique est un outil privilégié pour rassembler les secteurs des affaires, de la culture et de l’éducation. « Nous sommes tous concernés par les bouleversements du numérique », affirme-t-elle. Selon la directrice générale du Petit Théâtre, l’intérêt de ce rassemblement est le partage bénéfique d’expériences. À la table, le secteur des affaires apporte son expertise en valorisation, le secteur de la culture son expertise en création, et le secteur de l’éducation son expertise en connaissance. « Tous ces milieux ont des façons de faire différentes, des rythmes différents aussi, donc ça demande de l’adaptation. Je pense cependant que c’est un défi qu’on est capable de relever », ajoute Rosalie Chartier-Lacombe.

    Madeleine Perron. Photo : Oriane Morriet.

    Parmi les moments forts de la semaine du Forum Avantage Numérique, on peut souligner l’atelier « Bien écrire pour le Web » de Marie-Jacques Rouleau et la table ronde « Éthique et citoyenneté numérique » animée par Louis Paul-Willis. Ont aussi été donnés un certain nombre de conférences sur des sujets spécifiques tels que « Les outils collaboratifs en ligne » par Caroline Trudel, « Développer et commercialiser les technologies innovantes pour le secteur minier » par Éric Boucher, Nadir Hakem et Jasmin Provencher ou encore « La créativité collective, au-delà du brainstorming » par Cathy Vézina. Des artistes ont également animé les soirées grâce à leurs oeuvres numériques, notamment Push1Stop et Wiklow avec « Membrane » et La Cave avec « Anamnésie ».

    En constante évolution, le numérique apporte sans cesse de nouveaux enjeux aux différents secteurs de l’économie, de la culture et de l’éducation. Pour Rosalie Chartier-Lacombe, l’idée est ainsi de suivre les évolutions de ces secteurs en organisant annuellement un Forum Avantage Numérique qui restera toutefois à taille humaine. Il est donc fort à parier que Rouyn-Noranda accueillera à nouveau l’événement pour son édition 2020. La directrice générale du Petit Théâtre insiste surtout sur l’importance de garder les questionnements ouverts pour ne pas s’enfermer dans des manières de faire et de penser stéréotypées. « Nous nous devons de remettre les choses en question. Il n’y a pas de réponse, il y a des réflexions », défend-elle. « Tout est à inventer », complète Madeleine Perron en guise de conclusion.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité