CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le Musée des beaux-arts de Montréal nomme Léuli Eshrāghi conservateurice des arts autochtones

    11 juillet 2023, 00h10

    Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) annonce la nomination historique et l’entrée en fonction de Léuli Eshrāghi à titre de conservateurice des arts autochtones, le premier poste du genre au MBAM.

    Le Musée des beaux-arts de Montréal nomme Léuli Eshrāghi conservateurice des arts autochtones Léuli Eshrāghi. Photo: Rhett Hammerton

    Léuli Eshrāghi aura la responsabilité d’organiser des expositions mettant en lumière le travail d’artistes autochtones du Québec, du Canada et d’ailleurs, en plus d’acquérir de nouvelles oeuvres de différents territoires et époques pour enrichir la collection du MBAM. Iel facilitera la recherche en arts autochtones et le développement d’activités de médiation culturelle pour divers publics. Sur le plan institutionnel, iel contribuera à l’affirmation des peuples autochtones et à la conduite de protocoles culturels.

    Ce nouveau poste-clé, dont la création a été rendue possible grâce au soutien de la Banque Scotia et Jarislowsky Fraser, favorisera la compréhension et la diffusion des arts autochtones, tout en soutenant de nouvelles générations d’artistes et de professionnelles qui participent à redéfinir notre histoire commune.

    « Nous avons le plaisir d’accueillir Léuli Eshrāghi dans notre équipe. Iel enrichira les perspectives du MBAM grâce à son expérience pluridisciplinaire de commissaire, de chercheur.euse et d’artiste. Défenseur.e des artistes autochtones du Québec, du Canada et d’ailleurs, iel apportera une vision transversale et intersectionnelle de l’autochtonie, qui transcende les frontières nationales et suscite de nouveaux regards sur l’art, son histoire, et notre temps », affirme Mary-Dailey Desmarais, conservatrice en chef du MBAM.

    « Nous sommes à un moment critique dans nos trajectoires culturelles et politiques. Je souhaite assurer au mieux les nouvelles responsabilités qui me sont accordées afin de contribuer à de meilleures expériences et connaissances des pratiques des artistes autochtones de notre ère et de leur ancrage historique. Je suis reconnaissant.e envers les communautés tant autochtones qu’allochtones locales et internationales, que nous soutiendrons et servirons à travers les expositions, publications et rassemblements à venir », poursuit Léuli Eshrāghi, conservateurice des arts autochtones au MBAM.

    « À la Banque Scotia, nous croyons que les arts autochtones jouent un rôle essentiel qui nous permet de mieux comprendre la culture et l’histoire du territoire sur lequel nous vivons aujourd’hui », souligne Geneviève Brouillard, première vice-présidente, Québec et Est de l’Ontario à la Banque Scotia. Nous sommes très fiers de soutenir la contribution d’artistes autochtones du Canada et d’ailleurs dans le monde auprès du MBAM. Toutes nos félicitations à Léuli, nous avons bien hâte de voir le fruit de son travail ».

    Membre des clans sāmoans Seumanutafa et Tautua, Léuli Eshrāghi est un.e auteur.e, artiste, chercheur.euse et commissaire sāmoan.e, persan.e, cantonais.e et européen.ne. Titulaire d’un postdoctorat de l’Université Concordia (Montréal), d’un doctorat en pratiques de commissariat de l’Université Monash (Melbourne) et d’un certificat d’études supérieures en gestion culturelle autochtone de l’Université de Melbourne, iel est passionné.e par les langues visuelles, gestuelles et verbales. Son expertise recouvre les histoires de l’art autochtones, les pratiques contemporaines et le développement institutionnel dans le Grand Océan et en Amérique du Nord.

    Léuli Eshrāghi a assuré le commissariat de nombreuses expositions présentées entre autres au musée d’art de l’Université du Queensland (Brisbane) avec Peta Rake ; au musée d’art MacKenzie (Régina) avec John G. Hampton ; au Musée des beaux-arts de Vancouver, à Artspace Aotearoa (Auckland) et à l’Institute of Modern Art (Brisbane) au sein du collectif Visiting Curators avec Tarah Hogue, Sarah Biscarra Dilley, Lana Lopesi et Freja Carmichael ; à la galerie A Space (Toronto) ; au musée d’art de l’Université de la Nouvelle-Galles-du-Sud (Sydney) ; et au musée d’art de l’Université Monash. Iel y a notamment présenté le travail d’artistes comme Joi T. Arcand, asinnajaq, Torika Bolatagici, Seba Calfuqueo, Yuki Kihara, Kite, Caroline Monnet, Leyla Stevens, Shannon Te Ao et Angela Tiatia.

    Commissaire de la huitième biennale TarraWarra, ua usiusi faʻavaʻasavili, organisée à Healesville (Australie) en 2023, iel a contribué au développement de l’initiative pluriannuelle Blue Assembly à titre de commissaire et de chercheur.euse en résidence au musée d’art de l’Université du Queensland. Le programme s’étale sur plusieurs expositions, publications et résidences de recherche-création centrées sur les relations et les savoirs qui unissent artistes, scientifiques, aînées autochtones, territoires littoraux et espèces marines. Iel a également agi comme conseiller.ère scientifique pour l’exposition Réclamer la terre au Palais de Tokyo (Paris) en 2022.

    Auteure d’« Indigenous Aesthetics and Knowledges for Great Ocean Renaissances » (Common Room Editions, 2023), iel a dirigé la collection d’essais « D’horizons et d’estuaires : entre mémoires et créations autochtones » avec Camille Larivée (Éditions Somme toute, 2020) et a signé des textes dans diverses revues. Iel a par ailleurs animé ou coanimé des résidences et des groupes de travail à la revue Momus, au Forge Project près de Hudson (New York), aux Beaux-Arts de Paris, à l’École supérieure d’art d’Avignon et à l’Académie internationale d’été des beaux-arts de Salzbourg.

    Léuli Eshrāghi mène, en parallèle de sa pratique en commissariat, une carrière artistique axée sur la performance, l’installation, la vidéo et l’écriture. Ses récentes expositions ont entre autres été présentées à la Tate Modern (Londres), à MOMENTA Biennale de l’image (Montréal), au Museum of Contemporary Art Australia (Sydney), à la Queensland Art Gallery | Gallery of Modern Art (Brisbane) et à la biennale de Sharjah (Émirats arabes unis). Iel siège aux comités scientifiques de la biennale Photo Australia (Melbourne) et du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Galles-du-Sud (Sydney). Passionné.e par les langues et les cultures autochtones, iel parle le sāmoan, le français, l’anglais, l’espagnol, et les créoles du Vanuatu et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

    Le Musée des beaux-arts de Montréal remercie chaleureusement la Banque Scotia, Grand mécène de l’institution montréalaise, qui a rendu possible la création du poste de conservateurice des arts autochtones et permettra la mise en œuvre d’un programme de stages destiné aux étudiantes autochtones en arts. Le programme vise à soutenir la relève et à accroître la représentation des professionnelles autochtones au sein des organisations culturelles.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    « Yannick » de Quentin Dupieux est disponible en VSD

    « Yannick » de Quentin Dupieux est disponible en VSD

    Suite
    21 février 2024, 01h00
    Radio-Canada et la RTS échangent des contenus balados

    Radio-Canada et la RTS échangent des contenus balados

    Suite
    21 février 2024, 01h00
    Valaire lance la chanson « What I Did »

    Valaire lance la chanson « What I Did »

    Suite
    21 février 2024, 00h02
    Les Sassy Islanders dévoilent « About to Dance »

    Les Sassy Islanders dévoilent « About to Dance »

    Suite
    21 février 2024, 00h01