Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Les membres du conseil d’administration de l’UNEQ démissionnent en bloc Suzanne Aubry. Photo: Courtoisie

    Les membres du conseil d’administration de l’UNEQ démissionnent en bloc

    3 avril 2023, 10h05
         |     

    Les membres de l’UNEQ se sont exprimés lors de l’assemblée générale extraordinaire du 29 mars 2023, au cours de laquelle ils ont rejeté la proposition de résolution sur les cotisations syndicales faite par le conseil d’administration. La résolution sur la vente de la Maison des écrivains a quant à elle été adoptée.

    Avec 248 voix contre (55,98 %), 178 voix pour (40,18 %) et 17 abstentions (3,84 %), les membres de l’UNEQ se sont prononcés de façon claire sur la proposition de résolution sur les cotisations.

    En rejetant cette résolution, les membres manifestent un désaveu de la vision stratégique portée par le conseil d’administration de l’UNEQ. Depuis 2018, celui-ci poursuivait l’objectif prioritaire d’établir et de mettre en application un cadre collectif de conditions de travail minimales pour les artistes de la littérature, et il considère toujours que l’implantation de cotisations syndicales serait le meilleur moyen de financer la mise en place des négociations collectives qu’a permise l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur le statut de l’artiste.

    Cette divergence d’opinions a été mise en lumière à l’issue d’un vote démocratique dont les membres du conseil d’administration prennent acte. Forts de ce constat, ils annoncent leur démission collective, qui prendra effet lors de la prochaine assemblée générale annuelle fixée au mercredi 31 mai prochain. Les sept postes d’administratrices et d’administrateurs seront donc à pourvoir. Il a été demandé au directeur général, en son rôle de secrétaire corporatif, de procéder rapidement à un appel de candidatures dans le respect des statuts et règlements de l’association. D’ici là, le conseil d’administration demeurera en place et continuera à administrer l’UNEQ afin d’en garantir le bon fonctionnement.

    Une assemblée historique

    « En planifiant une assemblée générale extraordinaire à la fin du mois de mars, le conseil d’administration a volontairement laissé le temps aux personnes qui n’étaient pas membres de le devenir, leur offrant ainsi l’occasion de s’investir dans le débat et d’exprimer leur voix par le vote. Bien que nous déplorions la violence de certains propos tenus ces derniers mois sur les réseaux sociaux ou dans des échanges privés, nous pouvons nous réjouir de la mobilisation des autrices et des auteurs lors de ce rendez-vous historique, qui témoigne de l’intérêt porté à ces enjeux », déclare Suzanne Aubry, présidente de l’UNEQ.

    « Les membres du conseil d’administration demeurent convaincus de la nécessité absolue de négocier collectivement des conditions minimales pour les artistes de la littérature. Il reviendra à une nouvelle équipe d’élus de bâtir une autre proposition pour atteindre cet objectif tant attendu depuis des décennies. La nouvelle loi sur le statut de l’artiste est une grande victoire et demeure, à nos yeux, l’élément le plus précieux pour de futures avancées », ajoute-t-elle.

    Vente de la Maison des écrivains

    Au cours de l’assemblée, la proposition de résolution sur la vente de la Maison des écrivains a été amendée afin d’être scindée en deux parties : d’une part une résolution sur la vente, et d’autre part une résolution sur un moratoire de 18 mois visant à donner la priorité à des projets d’acquisition qui auraient pour mission de promouvoir la littérature et le métier d’écrivaine et d’écrivain. À 189 voix pour (48,59 %), 175 voix contre (44,99 %) et 25 abstentions (6,43 %), la première partie sur la vente a été adoptée. À 272 voix pour (83,18 %), 39 voix contre (11,93 %) et 16 abstentions (4,89 %), la seconde partie sur le moratoire a également été adoptée.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Québec Quantique rejoint Distriq

    Québec Quantique rejoint Distriq

    Suite
    13 juillet 2024, 10h55