CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le MBAM expose « Nalini Malani : Par-delà les frontières » «Can You Hear Me?». Photo: Nalini Malani. Photo Filipe

    Le MBAM expose « Nalini Malani : Par-delà les frontières »

    23 mars 2023, 07h19
         |     

    Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente « Nalini Malani : Par-delà les frontières », la toute première exposition individuelle au Canada de l’une des plus importantes artistes indiennes de la scène contemporaine.

    Le public y découvrira les oeuvres puissantes et profondément engagées de Malani, qui aborde les inégalités sociales et la violence depuis plus de cinquante ans pour donner voix aux asservis, aux ostracisés, aux opprimés et à ceux – et surtout à celles – qui sont victimes de ces injustices. À l’affiche du 23 mars au 20 août 2023, l’exposition est constituée de l’installation vidéo encensée par la critique « Can You Hear Me ? » (M’entends-tu ?) (2018-2020), d’une nouvelle reprise in situ de la performance de dessin mural et d’effacement « City of Desires—Crossing Boundaries » (Ville de désirs – Par-delà les frontières) (1992-2023), et d’une toute nouvelle projection vidéo, « Ballade d’une femme » (2023), créée à l’invitation du MBAM dans le cadre de la Toile numérique.

    Née en 1946 à Karachi, en Inde avant la partition (aujourd’hui au Pakistan), Nalini Malani est l’une des artistes indiennes contemporaines les plus acclamées par la critique. Considérée comme une pionnière depuis les années 1960, elle a développé une pratique multimédia unique qui intègre vidéo, film, animation, peinture, dessin et installations immersives.

    « "Nalini Malani : Par-delà les frontières" dénonce la complaisance devant les inégalités et nous invite à nous impliquer collectivement dans le monde qui nous entoure, explique Mary-Dailey Desmarais, conservatrice en chef du MBAM et commissaire de l’exposition. Le langage visuel de Nalini Malani, puisant dans la littérature, la philosophie, l’histoire et la mythologie, nous amène à réfléchir à la beauté du monde comme à ses injustices. Le MBAM est heureux de présenter la première exposition individuelle au Canada de cette artiste novatrice et engagée. »

    « Par-delà les frontières » rassemble trois des oeuvres récentes les plus importantes de l’artiste. La première, « Can You Hear Me ? » [M’entends-tu ?] (2018-2020), est une salle d’animation immersive à neuf canaux, composée de quatre-vingt-huit animations que Malani a dessinées avec son index sur un iPad. L’installation a été inspirée en 2018 par le viol et la mort violente d’une petite fille de huit ans aux mains de huit hommes indiens. La voix de l’enfant n’a tragiquement pas été entendue. Pour Malani, la mort de cette petite fille symbolise les nombreuses injustices que subissent les femmes à travers le monde. L’artiste compare cette œuvre, la première où elle a utilisé la technologie numérique pour le dessin, à l’esprit humain débordant d’agitation, de fantasmes et d’idées. Des figures mythologiques et des personnages littéraires, accompagnés de sons étranges, se mêlent à des références à des événements politiques, à des pensées intimes et à des fragments de textes d’autrices et d’auteurs issus de différents contextes culturels qui abordent des problèmes mondiaux d’injustice sociale, dont les inégalités entre les sexes, les conflits civils et l’hégémonie culturelle.

    À cette installation s’ajoute une nouvelle reprise in situ de la série performative « City of Desires—Crossing Boundaries » (Ville de désirs – Par-delà les frontières) (1992-2023), qui explore, par le dessin et l’effacement sur un mur, la politique et la poétique de la mémoire. En donnant forme aux processus du souvenir et de l’oubli, « City of Desires » nous convie à une réflexion prégnante sur la fragilité de nos traditions et de nos expériences partagées. Afin d’ancrer le projet dans la communauté montréalaise, Malani a choisi de collaborer avec deux artistes muralistes de la métropole, Iuliana Irimia et Cassandra Dickie, pour la réalisation du dessin. Celui-ci se trouve dans un carrefour du Musée situé près du Carré d’art contemporain. À la clôture de l’exposition, il sera effacé dans une performance dirigée par Malani.

    Finalement, la vidéo « Ballade d’une femme » (2023), une oeuvre majeure créée spécialement pour l’occasion, est projetée sur la façade du pavillon Michal et Renata Hornstein du MBAM dans le cadre de la Toile numérique. L’animation dessinée à la main met en scène une femme assassinée qui revient à elle et efface les traces de sa propre mort, protégeant par le fait même son assassin. Pour Malani, ce geste symbolise le fardeau indu du sacrifice de soi que portent les femmes depuis la nuit des temps. Avec ses couleurs vives, son trait contrasté et son mouvement dynamique, « Ballade d’une femme est une invitation » – tour à tour nostalgique, comique et macabre – à s’interroger sur la position plurivalente et souvent précaire des femmes dans le monde.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Noovo Info prend la route du Québec

    Noovo Info prend la route du Québec

    Suite
    21 juin 2024, 00h30
    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Suite
    21 juin 2024, 00h30