CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    ChatGPT pour le marketing de contenu : puissant mais pas à point ! Intelligence artificielle. Photo: Gerd Altmann via Pixabay

    ChatGPT pour le marketing de contenu : puissant mais pas à point !

    22 février 2023, 00h15
         |      Article rédigé par Lynda St-Arneault (Exo B2B)     

    Je peux difficilement passer au côté d’un sujet qui déconcerte autant que l’arrivée en masse d’outils tels que ChatGPT pour le marketing de contenu, entre autres. Un billet de Lynda St-Arneault, présidente de ExoB2B

    Étant une grande curieuse et utilisatrice de technologies du marketing (martech) et ayant participé à l’écriture de plus d’un millier de contenus, j’ai rapidement développé un grand intérêt pour l’outil d’intelligence artificielle d’Open AI, soit ChatGPT et il est maintenant intégré dans mon processus de création de contenu et dans celui de l’équipe.

    Un outil puissant…

    J’éprouve beaucoup de plaisir à l’utiliser car j’apprends à travailler avec un outil puissant qui m’apporte beaucoup sur certains éléments dans mon processus de création de contenu, que ce soit pour un site Web, une campagne publicitaire, un billet de blogue, une publication, un processus d’automatisation, des mots-clés spécifiques à une industrie, etc.

    ChatGPT me permet d’aller plus vite à certaines étapes du processus de création de contenu (et pour chaque étape du processus d’achat du client) mais il n’est pas (encore) en mesure de faire cavalier seul. Car, il commet des erreurs ou produit de l’information qui peut être fausse, copiée ailleurs sur le Web ou non fondée et il demeure général dans ses réponses. Et il manque cruellement de style.

    Ah ! Les algorithmes…

    Mais les algorithmes de traitement du langage naturel de ChatGPT sont entraînés pour comprendre la syntaxe, le ton et le style d’écriture des humains, ce qui signifie que les résultats peuvent être indiscernables de ceux écrits par des humains. Cependant si on s’attarde au fond, on peut y voir de très grandes lacunes.

    Il y a des façons de contrer ces lacunes pour certains besoins comme utiliser des données sur les préférences et les comportements des clients, ChatGPT peut alors créer des messages plus personnalisés qui répondent aux besoins spécifiques de chaque segment.

    On doit aussi travailler par couche pour approfondir le sujet traité et apprendre à la machine par le fait même. Il faut travailler chaque réponse avec une nouvelle question si on veut développer avec rigueur un sujet pour qu’au final ce soit un contenu de spécialiste qui génère de la valeur.

    Il est bon aussi de comparer les résultats avec une recherche sur Google en parallèle pour valider l’information parce que les spécialistes, les « thought leaders » publient sur leur site, leur blogue, leur chaîne YouTube, sur LinkedIn, etc. Et ce sont eux, entre autres, qui alimentent ces grands modèles linguistiques sans en être crédités.

    Un outil transformateur génératif pré-entraîné

    Sa grande force est de transformer justement. À chaque conversation, le modèle s’améliore, comprend mieux les requêtes et devient de plus en plus précis dans ses réponses. Je dirais que pour utiliser une IA comme ChatGPT, il faut bien comprendre le sujet du contenu à créer, savoir poser des questions à l’outil. Développer cette compétence est un atout, voire nécessaire !

    Il faut demeurer critique, écarter toute ambiguïté, mettre la main à la pâte, se différencier de la masse et ne pas être que tendance. Parce que ça, du contenu tendance sans valeur ajoutée, il en pleuvra ! Nous sommes en saturation de contenu depuis 2014 alors vous imaginez ce que ce sera dans six mois, un an ?

    Le Far West n’était rien au côté de ce qui s’en vient. Alors soyons résilients. Apprendre à travailler avec ChatGPT ou une autre IA est la meilleure option que je vois pour l’instant. L’IA travaille à une vitesse spectaculaire, se développe aussi à une vitesse phénoménale et va permettre aux experts d’aller plus profond, plus vite !

    Les inconvénients d’utiliser ChatGPT en marketing de contenu

    Mais bien sûr, il y a des inconvénients. L’un des principaux défis est de faire en sorte que le contenu généré par ChatGPT soit étoffé, suffisamment personnalisé à la cible et qu’il crée un intérêt à poursuivre la lecture ou d’amener la personne à passer à la prochaine étape du processus où elle se trouve.

    Les marques, ou les utilisateurs quels qu’ils soient, doivent trouver le bon équilibre entre l’automatisation et l’authenticité, en créant du contenu qui est à la fois informatif, convaincant, engageant tout en se démarquant dans l’apocalypse de contenu qui va émerger.

    SEO : point d’interrogation

    Il y a un grand point d’interrogation sur l’avenir du référencement traditionnel à l’heure actuelle. Le problème avec les outils d’IA, c’est qu’ils donnent des réponses qui semblent plausibles, même si elles ne sont pas toujours factuellement correctes.

    Certaines entreprises s’efforcent d’améliorer la précision de ces outils, mais elles ne proposent toujours pas de liens ou d’appels à l’action, comme le ferait un moteur de recherche classique. Pas de liens sortants vers d’autres contenus comme c’est le cas actuellement.

    C’est un sérieux problème pour Google car cela va mettre en péril son activité principale, à savoir la diffusion d’annonces dans les listes de recherche, qui est à l’origine d’une part importante de ses revenus. (Voyons ce que #Bard sera pour Google).

    C’est également un problème pour nous spécialistes du marketing car le texte que nous publions sur nos blogues, par exemple, alimente ces grands modèles linguistiques sans que nous en soyons crédités. Ces outils pourraient donc nous priver d’une part importante de notre trafic provenant de la recherche sans référence à notre marque ou à notre site, blogue, etc.

    Voyez ce que dit Christopher S. Penn sur l’utilisation fulgurante de ChatGPT, qui aurait un effet dévastateur sur le SEO et le SEM.

    Quand ChatGPT porte un oeil critique sur ses propres performances

    J’ai aussi demandé à l’IA de porter son propre regard sur ses performances et de m’écrire ce qu’il considère comme ses propres lacunes :

    Manque de créativité : Le contenu généré par ChatGPT est créé par des algorithmes basés sur des modèles de langage. Bien que les modèles soient sophistiqués, le contenu généré peut manquer de créativité et d’originalité. Les spécialistes du marketing doivent être prudents et utiliser la technologie Chat GPT pour générer des idées, mais ils doivent également s’efforcer de créer un contenu unique et original.

    Manque de contexte : Les algorithmes utilisés par ChatGPT peuvent manquer de contexte et de compréhension du monde réel. Par conséquent, le contenu généré peut sembler inapproprié ou mal adapté dans certaines situations. Les spécialistes du marketing doivent donc être conscients des limites de la technologie Chat GPT et ne pas l’utiliser comme un substitut à la compréhension humaine de leur public cible.

    Risques de sécurité : Les algorithmes de ChatGPT sont entraînés sur de grandes quantités de données, et peuvent donc potentiellement contenir des biais ou des erreurs. Les spécialistes du marketing doivent être prudents et s’assurer que les données utilisées pour entraîner les algorithmes sont précises et représentatives de leur public cible.

    Manque d’interaction humaine : Bien que ChatGPT puisse être utilisé pour créer des conversations automatisées, il peut manquer d’interaction humaine. Les clients peuvent préférer interagir avec un humain plutôt qu’un chatbot automatisé, en particulier lorsqu’il s’agit de questions ou de problèmes plus complexes. »

    Conclusion

    En fin de compte, l’avenir du marketing de contenu sera sans doute une combinaison de création humaine et d’automatisation basée sur l’intelligence artificielle. Les marques qui peuvent trouver le bon équilibre entre les deux seront probablement celles qui réussiront à se démarquer dans un marché de plus en plus encombré.

    Les (r)évolutions de ChatGPT sont rapides et je prévois que d’ici trois ans, il y aura des experts qui sauront utiliser ces modèles de langage pour les amener à un niveau d’autonomie sans précédent.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Noovo Info prend la route du Québec

    Noovo Info prend la route du Québec

    Suite
    21 juin 2024, 00h30
    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Suite
    21 juin 2024, 00h30