CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Le professeur à l’INRS Roberto Morandotti reçoit le Prix Marie-Victorin des Prix du Québec Roberto Morandotti . Photo: Martin Lipman/CRSNG

    Le professeur à l’INRS Roberto Morandotti reçoit le Prix Marie-Victorin des Prix du Québec

    3 novembre 2022, 00h05
         |     

    Le physicien de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) est le lauréat de l’une des plus hautes distinctions décernées par le gouvernement du Québec en science. En effet, le professeur et chercheur Roberto Morandotti a reçu le prix Marie-Victorin des Prix du Québec 2022.

    Décerné depuis 45 ans, ce prix a pour objectif de souligner le caractère exceptionnel d’une carrière en recherche, dans le domaine des sciences naturelles et du génie, sans que les travaux relèvent du domaine biomédical.

    « Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance de rencontrer des membres étudiants et postdoctorants fantastiques, des mentors exceptionnels, ainsi que des collègues et du personnel de soutien remarquables à tous les niveaux avec qui j’ai collaboré, dit le professeur Roberto Morandotti. La principale leçon que j’ai apprise est qu’il est, en science comme dans la vie, souvent plus important de poser la bonne question, plutôt que de chercher une réponse générique ou de peu d’utilité. »

    Sa remarquable carrière est jalonnée de contributions exceptionnelles en optique non linéaire et ses travaux ont d’importantes retombées. Ses nombreuses expertises touchent les champs des télécommunications, de l’informatique quantique, de la spectroscopie (optique et THz) et de l’intelligence artificielle.

    « Monsieur Morandotti est un grand scientifique et a un grand impact dans son milieu, déclare Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l’INRS. Il participe de façon particulièrement significative à la capacité de recherche et au rayonnement de l’INRS. Par ses travaux en photonique, il positionne le Québec comme un chef de file mondial dans le domaine. »

    Propulser la recherche

    Rapidement après son arrivée au ¸Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS en 2003, Roberto Morandotti a mis en place un programme de recherche de qualité et d’envergure internationale dont les travaux constamment novateurs contribuent à repousser les frontières de la discipline. Le chercheur a plus de 20 demandes de brevets à son actif.

    Le professeur Morandotti est un pionnier de l’optique non linéaire, quantique et térahertz (THz) - trois domaines distincts de recherche qui décrivent le comportement de la lumière. Son talent à ouvrir la voie à des idées novatrices a souvent permis de révolutionner le domaine et ses applications technologiques.

    Fréquemment cités à travers le monde, ses travaux ont un impact exceptionnel dans le domaine de la physique appliquée. Il figure d’ailleurs parmi les scientifiques les plus cités de l’INRS et du Réseau de l’Université du Québec et compte de nombreuses publications dans les prestigieuses revues Science, Nature et Physical Review Letters. On le retrouve dans des « Special Issue in Optics - Optics of the year » de la revue Optics & Photonics News, et il a fait la couverture de deux numéros de la même revue. Ses travaux sur les micropeignes quantiques intégrés ont également fait la couverture du numéro de Nature Photonics en 2019.

    Une reconnaissance étendue et entendue

    Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en photonique intelligente, responsable scientifique du Laboratoire de manipulation ultrarapide de faisceaux lumineux et membre du comité paritaire d’implantation de l’Unité mixte de recherche INRS-UQO sur la cybersécurité, Roberto Morandotti est connu pour sa vaste implication scientifique, au Québec et sur la scène internationale.

    Le professeur participe à plusieurs initiatives internationales, avec des experts des États-Unis, de l’Union européenne et du Royaume-Uni, entre autres. Pour ces contributions, il a été reconnu comme « Fellow » par plusieurs sociétés savantes dont la Société royale du Canada, l’American Physical Society (APS), l’Optical Society (OSA), l’Institute of Physics London (IOP), l’International Society for Optics and Photonics (SPIE), l’Association américaine pour l’avancement des sciences (FAAAS) et l’Institut de génie électrique et électronique (FIEEE).

    Il a reçu la très prestigieuse Bourse commémorative E.W.R. Steacie en 2011, le Prix Synergie pour l’innovation en 2019 pour sa collaboration exceptionnelle avec l’industrie, et, avec le professeur José Azaña, également de l’INRS, le Prix Brockhouse pour la recherche multidisciplinaire en 2020, tous du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

    Roberto Morandotti est le seul scientifique dans l’histoire du Canada ayant cumulé simultanément ces hautes distinctions.

    « Les collaborations qu’il entretient avec des scientifiques dépassent largement nos murs. C’est un chercheur très productif, mais surtout très novateur. D’ailleurs, ses étudiantes et ses étudiants se démarquent fréquemment sur la scène nationale et internationale. »

    La formation, plus qu’une vocation, une mission

    Malgré toutes ces reconnaissances, la plus grande fierté du professeur Roberto Morandotti concerne la formation. Au fil des ans, c’est plus de 165 membres étudiants et stagiaires postdoctoraux qui sont passés par son laboratoire, dont une vingtaine sont maintenant professeures ou professeurs au Québec et au Canada, de même qu’au Royaume-Uni, en Allemagne, en Israël et en France. Nombre d’entre eux sont aujourd’hui titulaires de chaires prestigieuses et bénéficient de la reconnaissance de leurs pairs.

    « La diversité, au sein de mon équipe, permet de mettre en valeur l’excellence en recherche, mais aussi de soutenir les valeurs, ensemble, de la science de demain », confie le professeur Roberto Morandotti.

    Les membres anciens et actuels de l’équipe du professeur Morandotti sont particulièrement reconnus et, dans son laboratoire, les prestigieuses bourses Banting, Vanier, Marie-Curie, ou les octrois du Fonds de recherche du Québec et Mitacs ne sont pas rares.

    Roberto Morandotti est conscient de l’importance qu’un encadrement adapté aux diverses personnalités peut offrir aux membres de la relève. Les occasions de réseautage et de contact avec l’industrie et les scientifiques de la scène internationale peuvent être un outil à la réussite.

    Chercheur, professeur, mentor et porteur des valeurs fondamentales de la science… voilà le bref portrait du lauréat du prix Marie-Victorin 2022. Roberto Morandotti est le deuxième chercheur de l’[INRS-> livre Marc A. Gauthier, directeur intérimaire du Centre Énergie Matériaux Télécommunications à recevoir ce prix, après Federico Rosei en 2021.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    L’A2C dévoile les gagnants du concours Idéa 2024

    L’A2C dévoile les gagnants du concours Idéa 2024

    Suite
    17 juin 2024, 16h00
    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Le cinéaste Érik Canuel est décédé

    Suite
    17 juin 2024, 13h38
    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    L’Autorité conclut une entente avec Apple Canada

    Suite
    17 juin 2024, 12h58
    Ça sent la panique chez Google

    Ça sent la panique chez Google

    Suite
    17 juin 2024, 10h00