Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tangente présente sa programmation automnale Sonia Bustos. Photo: David Wong

    Tangente présente sa programmation automnale

    24 août 2021, 00h05
         |     

    À l’aube de sa 41e année, Tangente – l’une des principales vitrines pour les artistes émergent·e·s en danse contemporaine – présente sa saison automne 2021. La nouvelle programmation est la toute première de l’équipe commissariale, composée d’Ivanie Aubin-Malo, Élisabeth-Anne Dorléans, Andrea Peña, Marco Pronovost et Laurane Van Branteghem.

    « Avoir plusieurs commissaires est le reflet d’un nouveau mouvement dans le domaine des arts vivants qui apporte une diversité considérable à notre proposition artistique », souligne Stéphane Labbé, directeur général de Tangente.

    « Il y a une effervescence évidente envers les pratiques commissariales dans le milieu de la danse. En invitant cinq commissaires à se joindre à notre équipe, nous voulions réunir des perspectives plurielles afin d’alimenter une vision collective et inclusive qui soit le reflet des complémentarités de chacun », ajoute Labbé.

    La saison automne 2021

    Pour cette première saison programmée par l’équipe commissariale, Tangente propose une série d’oeuvres féministes, minimalistes, poétiques, viscérales, ludiques, intimistes ou méditatives, qui reposent sur des performances aussi formelles que bigarrées, influencées par l’art performance, l’abstraction, le butō ou les danses africaines. Certaines créations s’appuient aussi sur les nouvelles technologies, les arts visuels et la vidéo, voire même des performances musicales live.

    Une nouveauté cette année : souhaitant que la danse contemporaine soit accessible à un plus grand nombre, Tangente propose les dimanches à 15 $.

    La saison débute avec Danses Buissonnières, rendez-vous annuel fort populaire qui vise à faire connaître la génération émergente et les nouvelles tendances en danse contemporaine, du 11 au 14 septembre. Pour l’édition 2021, Alexandra Caron, Aly Keita et Jontae McCrory fouleront les planches.

    Dans la fable environnementaliste de Camille Lacelle-Wilsey présentée du 23 au 26 septembre, quatre performeur·se·s nu·e·s s’assemblent et se séparent à la course dans un univers chargé de centaines de nappes de plastiques vertes.

    Du 2 au 5 octobre, un programme double sous le signe de la renaissance. Après avoir frôlé la mort et fait deux ans de rééducation pour marcher à nouveau, Raul Huaman s’est intéressé aux cellules, qui sont incarnées sur scène par deux interprètes. Hoor Malas et Mayar Alexan explorent la relation entre une grand-mère au seuil de la mort et sa petite-fille qui en prend soin dans une allégorie sur Damas.

    Suivra un programme double de solos autobiographiques du 23 au 26 octobre. Jean-François Boisvenue allie nouvelles technologies, animation et vidéo afin de rendre visible l’anxiété généralisée qui l’a habité. Shion Skye Carter a retrouvé sa professeure de calligraphie japonaise, aujourd’hui âgée de 81 ans, pour replonger dans cette pratique et la recréer par la danse.

    Du 11 au 14 novembre, autre programme double, cette fois de solos se frottant à des contraintes physiques. Ayant toujours eu l’impression d’être gigantesque, Gabrielle Surprenant-Lacasse va à la rencontre des autoreprésentations que façonne son imaginaire. Reliée à l’espace par un dispositif métallique, l’interprète du collectif Bregma explore cette rencontre matérielle qui forme un réel dessin dans l’espace.

    Deux solos cathartiques composeront le dernier programme double de la saison du 20 au 23 novembre. Rachelle Bourget examine notre besoin d’échapper aux conséquences de nos mauvais choix par tous les moyens. Sonia Bustos tente de trouver comment transformer la douleur en lumière après qu’on ait lutté et dénoncé les abus.

    Du 2 au 5 décembre, Julia B. Laperrière et Sébastien Provencher empilent boîte sur boîte dans une allégorie sur notre obsession avec la catégorisation pour tenter d’appréhender un monde qui tend vers le chaos.

    Prescriptions chorégraphiques automne 2021

    Découvrez la nouvelle programmation de Tangente à travers les yeux des commissaires. Le 8 septembre, au cours d’un tête-à-tête virtuel de 10 minutes, échangez sur vos goûts, vos intérêts, vos passions et repartez avec une prescription chorégraphique sur mesure !

    Les inscriptions pourront se faire dès le 30 août. Pour vous tenir au courant, abonnez-vous à l’infolettre de Tangente ou suivez-les sur les réseaux sociaux.

    L’approche commissariale

    En 2019, avant le départ de la cofondatrice-commissaire Dena Davida, Tangente procède à des consultations auprès du milieu de la danse et met en place un projet pilote novateur : une équipe commissariale. Ce sont les cinq commissaires qui la composent qui ont eu le défi de choisir les projets qui feraient partie de la programmation 2021-2022 parmi quelque 120 dossiers déposés.

    L’équipe commissariale s’est imprégnée de l’écosystème actuel de la danse contemporaine, tant ici qu’à l’international, pour construire cette programmation. Forte de l’expérience et des expertises de chacun·e, elle a vu des spectacles et déployé ses antennes dans les différents milieux ethnoculturels et professionnels, les maisons d’enseignement et les centres de recherche, les regroupements communautaires et les espaces autochtones.

    L’approche commissariale a été intégrée à même la structure et le déploiement de Tangente. Les commissaires participent également aux réflexions stratégiques pour assurer la pertinence de Tangente en écho avec les besoins des artistes émergent·e·s.

    Les commissaires

    Interprète et chorégraphe, la commissaire Ivanie Aubin-Malo est membre de la nation Wolastoqiyik. Ses racines autochtones lui permettent d’apprécier davantage les projets porteurs de réflexions autour de l’écologie et de l’éthique. Par sa démarche, elle souhaite initier des rencontres significatives entre artistes autochtones et allochtones pour honorer cette terre de rassemblement.

    Interprète et chercheuse montréalaise d’origine haïtienne, la commissaire Élisabeth-Anne Dorléans est diplômée du baccalauréat en danse de l’UQAM. Par sa pratique comme artiste en danse, Élisabeth-Anne tente de creuser ses questionnements autour de la diversité, de l’équité et de l’inclusion des personnes issues de la diversité culturelle en danse contemporaine à Montréal. C’est d’ailleurs, par son mémoire de maîtrise, ce qui la pousse à interroger la place des femmes afro-descendantes en danse contemporaine à Montréal.

    Originaire de Bogota, en Colombie, directrice artistique d’Andrea Peña & Artists (AP&A), la commissaire Andrea Peña est une artiste multidisciplinaire dont la pratique créative traverse les domaines de la chorégraphie, du design et de la curation. Ses œuvres se concentrent sur la création d’univers critiques, alternatifs, performatifs et basés sur le design qui questionnent le rôle de l’individu au sein de la société. Reconnue pour ses créations conceptuelles, viscérales et très rigoureuses, AP&A a présenté ses œuvres au Japon, en Inde, au Mexique, à Hong Kong, en Allemagne, en Espagne, au Panama, en Grèce, de même que localement.

    Artiste, chorégraphe, metteur en scène, chercheur en performance et en arts de la scène et consultant, le commissaire Marco Pronovost explore en particulier la relation avec le public. En plus de son travail de commissaire, Marco est médiateur, consultant, formateur et conférencier. Il fait partie des rares spécialistes qui abordent les questions de médiation culturelle et d’engagement des publics à la fois comme artiste et comme théoricien, et il qualifie son travail d’art social.

    Pour l’autrice, commissaire et adjointe à la programmation Laurane Van Branteghem, ce sont les expériences sensibles où la mise en relations des interprètes, l’expérimentation esthétique, la singularité des voix et la vulnérabilité des corps sont mises de l’avant qui l’inspirent tout particulièrement. En plus d’être commissaire, elle accompagne Tangente dans son renouvellement comme espace d’expérimentation artistique, celle des formes, des rencontres et des réflexions politiques.

    • Tangente : 1435, rue De Bleury, Montréal.
    • Billetterie : 514-525-1500 / tangentedanse.ca

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Noovo Info prend la route du Québec

    Noovo Info prend la route du Québec

    Suite
    21 juin 2024, 00h30
    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Les membres de l’adisq se dotent d’un nouveau c.a.

    Suite
    21 juin 2024, 00h30
    Lova sort la pièce « X (jamais late) »

    Lova sort la pièce « X (jamais late) »

    Suite
    21 juin 2024, 00h00