Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le futur de l’apprentissage selon LCIᴸˣ : À quoi ressemble t-il ?

    6 juin 2021, 08h30
         |      Article rédigé par Laura Taloté.

    Il y a une chose sur laquelle tous les expert.es s’accordent : le domaine de l’éducation dans son ensemble subit une perturbation due à la convergence de forces massives. Des changements dans ce secteur semblent donc nécessaires, afin de voir émerger de nouvelles idées et solutions pouvant accompagner les étudiant.es et apprenant.es dans leur évolution. Le paysage de l’enseignement évolue si rapidement, qu’il paraît essentiel de s’y adapter. Nous nous efforçons, tous à notre manière de le faire. C’est en ce sens que LCIᴸˣ tente de rendre les nouveautés et les outils accessibles à toutes et à tous.

    Le futur de l’apprentissage selon LCIᴸˣ : À quoi ressemble t-il ? LCIᴸˣ.Photo: LCIᴸˣ

    La transformation numérique dans l’ADN de LCIᴸˣ

    L’équipe de LCIᴸˣ est composée de concepteurs d’expériences d’apprentissage. Réel moteur de transformation numérique depuis 2002, LCIᴸˣ est présent dans 23 campus et rayonne sur 5 continents. Il alimente le réseau LCI Éducation mais détient également une position unique entre l’éducation et le marché des employeurs. Il est également fournisseur mondial de plusieurs entreprises du Fortune 500, des compagnies corporatives et des organisations à but non lucratif.

    Les objectifs et motivations de LCIᴸˣ sont axés vers l’évolution permanente de l’éducation. Leurs convictions, quant à elles, s’orientent vers la multiplicité des valeurs : « Nous croyons que l’apprentissage doit élégamment combiner créativité, technologie et conception pédagogique », précise Soula Chronopoulos, vice-présidente Croissance et Innovation chez LCIᴸˣ.

    Le besoin augmenté pour la qualification et la requalification rapide au sein des industries

    Soula Chronopoulos explique que « les forces convergentes qui façonnent ce que nous surveillons en 2021 sont dans un premier temps l’impact de l’automatisation et la nécessité de la formation, de la reconversion et du perfectionnement des compétences. L’impact du télétravail et de la pandémie sur nos façons de travailler et d’apprendre sont également un point important. Enfin, il y a aussi l’impact de l’évolution du paysage technologique sur ce que nous concevons qui a son impact. » Tous ces éléments sont surveillés et analysés par l’équipe de LCIᴸˣ afin de faire évoluer le domaine de l’éducation de la meilleure manière possible.

    Nous vivons de réels changements, et de nouvelles façons de vivre et d’étudier voient le jour. L’expression « diplôme sur 50 ans » a d’ailleurs été introduite par Microsoft en 2021, garantissant ainsi un apprentissage moderne. Nous nous adaptons toutes et tous à des réalités qui ne sont plus les mêmes qu’hier et qui auront évolué demain. En se concentrant sur l’impact que cela peut créer, il est légitime de s’intéresser aux points de vue des employé.es. À leurs yeux, il y a une demande manifeste pour de nouvelles formes de programmes de micro accréditation de courte durée. Évaluer leurs besoins et demandes est important, leur proposer des solutions cohérentes l’est encore plus, et c’est exactement dans cette lignée que LCIᴸˣ se positionne.

    De nouvelles expériences immersives pour les apprenant.es

    Concrètement, de nouveaux axes sont mis de l’avant au sein de LCIᴸˣ. L’équipe a le désir de développer les compétences non automatisables, mais aussi de créer des expériences d’apprentissage ludifiées. Il sera donc possible d’introduire des environnements immersifs. Comme le précise Soula Chronopoulos : « Il y a plusieurs stratégies d’apprentissage clés qui façonneront ce que nous allons concevoir pour les apprenant.es cette année. »

    Dans un premier temps, il est question de développer des compétences non automatisables. « Il faut donc reconstruire notre capacité à améliorer nos compétences humaines », précise la vice-présidente.

    L’équipe se base sur des recherches. Elle parle d’ailleurs d’un réseau en particulier : « Selon LinkedIn, les compétences générales comme la créativité, le raisonnement analytique et la persuasion restent parmi les compétences les plus recherchées, ce sont celles-ci que les entreprises cherchent à cultiver. Cette tendance continue de s’accentuer. En effet, ce sont les entreprises qui ont la capacité de mettre en place et d’étendre ce type d’apprentissage entre pairs qui feront les plus grands pas pour remédier à la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée qui ne cesse de s’aggraver. »

    Les expériences d’apprentissage ludifiées sont aussi très importantes pour LCIᴸˣ. Cette dernière consiste à concevoir une approche structurée avec un système de récompense. « Par exemple, les cours comprennent des exposés vidéo et des devoirs hebdomadaires sur la plateforme, la rétroaction est immédiate, et les étudiant.es progressent ou reçoivent des badges comme système de récompense. La clé est la récompense, qu’il s’agisse de points, de badges ou simplement d’une reconnaissance », illustre Soula Chronopoulos. Ce sont des éléments bien précis, et le plus important pour LCIᴸˣ est d’accompagner l’étudiant.e de la meilleure manière afin de favoriser son évolution. Dans cette optique, la compagnie s’adapte au monde dans lequel nous évoluons et propose des outils facilitateurs. En intégrant la ludification, LCIᴸˣ souhaite offrir un service de qualité que les apprenant.es prendront plaisir à utiliser.

    Dans les années à venir, les étudiant.es pourront s’attendre à une meilleure expérience d’apprentissage grâce à l’introduction d’environnements immersifs, de la réalité virtuelle (RV), de réalité augmentée (RA) et de réalité mixte (RM). Une grande partie des apprenant.es préfèrent que les informations soient affichées et expérimentées. Pour ces personnes, la RV, la RA et la RM constitueront des méthodes efficaces pour les aider à atteindre leur plein potentiel. Ce qui paraissait autrefois futuriste, coûteux et réservé aux jeux vidéos devient aujourd’hui l’une des tendances et l’une des prévisions en matière d’apprentissage en ligne qui étaient prévues il y a des années et qui continuent de créer des débouchés dans le monde réel.

    Le travail à la maison signifie qu’une formation en personne et sur le lieu de travail n’est pas toujours possible. Les outils de RV, de RA et de RM permettent aux employé.es de travailler dans le cadre de simulations ou de scénarios complexes, peu importe où ils se trouvent. C’est donc un autre point sur lequel LCIᴸˣ travaille et s’évertue à faire évoluer.

    La salle de classe virtuelle est intégrée au sein de la plateforme d’expérience virtuelle (VXP) de LCIᴸˣ

    L’impact de la 5G et de l’Internet des objets sur l’apprentissage

    « Il existe trois développements technologiques clés qui seront de plus en plus présents dans notre univers », remarque Soula Chronopoulos. Ceux-ci sont l’impact de la 5G et de l’Internet des objets (IdO), des mégadonnées et des plateformes d’expérience.

    La 5G et les connexions Internet plus rapides et à faible latence rendent possible l’Internet des objets (IdO), qui se définit comme l’interconnexion dans l’Internet des dispositifs informatiques présents dans les objets de tous les jours, leur permettant d’envoyer et de recevoir des données.

    Les expériences d’apprentissage en particulier visent à offrir de meilleures expériences aux apprenant.es, et c’est exactement en ce sens que LCIᴸˣ veut changer la donne. Notamment en ce qui a trait à la ludification de l’apprentissage, à l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) et des badges numériques, à la personnalisation de l’apprentissage en recommandant des parcours d’apprentissage, à l’exploitation des mégadonnées en vue de prendre des décisions plus efficaces en matière de formation.

    Les téléchargements seront plus rapides et auront une latence réduite, les programmes seront donc plus immersifs par le biais de vidéos et de la réalité virtuelle. D’un autre côté, la collaboration s’effectue en temps réel, la domotique est bien présente. Le géorepérage pour l’apprentissage est mis de l’avant, l’information sera donc délivrée en fonction de l’endroit où la personne se trouve, un soutien à grande vitesse sera donc également sur le lieu de travail.

    Tous ces points permettent de faire évoluer le contexte éducationnel actuel et apportent des solutions pertinentes, incluant de nouveaux outils, de belles utilisations et de véritables enjeux.

    Un environnement virtuel servant de salle de classe, entièrement conçu via la plateforme StellarX d’OVA.

    L’apprentissage réinventé - apprendre et collaborer dans la première véritable salle de classe virtuelle

    Dans le secteur de l’éducation, les environnements immersifs ont le potentiel de faire passer la collaboration mondiale virtuelle interactive à un niveau supérieur. L’équipe de LCIᴸˣ reconnaît qu’« en ajoutant la 5G dans l’équation, nous pouvons entrevoir un potentiel encore plus grand : la capacité de créer directement au sein de ces environnements. » En utilisant les espaces immersifs, les écoles et les salles de classe pourront non seulement organiser des ateliers, des présentations et des réunions, y compris des salles de réunion, mais elles pourront aussi créer des expériences en direct dans les environnements virtuels. L’infrastructure 5G peut en outre contribuer à l’atténuation des limitations techniques et permettre à des gens de partout dans le monde de collaborer simultanément dans ces espaces uniques.

    LCIᴸˣ est à l’avant-garde de la mise en place d’une idée à sa réalité. Apprendre devient ainsi accessible pour tout le monde et partout. Avec le soutien continu du ministère de l’Économie et de l’Innovation et d’ENCQOR 5G au Québec, LCIᴸˣ projette de créer le SMARTCampus de l’avenir, qui leur permettra de doter les apprenant.es des compétences professionnelles de demain.

    En ce sens, LCIᴸˣ révolutionne totalement le domaine de l’éducation en créant la première véritable salle de classe virtuelle. L’entreprise a créé un prototype pour une salle de classe collaborative en réalité virtuelle et augmentée à travers la plateforme StellarX d’OVA (un leader québécois dans les domaines de l’informatique spatiale, du virtuel, de la réalité augmentée et de la réalité mixte) et intégrée au sein de la plateforme d’expérience virtuelle (VXP) de LCIᴸˣ. La mission d’OVA est de démocratiser les technologies immersives par le biais d’outils de création et de collaboration accessibles, hautement configurables et faciles d’utilisation. Leur plateforme StellarX permet donc à quiconque de créer des simulations 3D pouvant être déployées en réalité virtuelle, augmentée et mixte, sans regard pour les habiletés techniques. Aussi un fournisseur de services clé en main, OVA aide des organisations provenant d’un large éventail d’industries à implémenter le XR dans leur quotidien, et ainsi à révolutionner la façon dont elles collaborent. Ce partenariat de recherche et d’expérimentation est à la pointe de la technologie et répond également à des besoins actuels.

    Ces classes virtuelles proposeront donc des expériences immersives totales. Représentés numériquement sous forme d’avatars, les éducateurs et les apprenant.es pourront se rencontrer et communiquer dans des classes collaboratives mondiales.

    Ils disposeront des outils nécessaires pour pouvoir partager et montrer des éléments multimédias tels que des éléments visuels ou sonores. Ils pourront aussi mettre en place des jeux et des simulations pédagogiques, construire et manipuler des objets et des ressources en 3D, le tout en se déplaçant dans des environnements immersifs à 360 degrés, en RV, en RA ou en RM, que ce soit sur un ordinateur de bureau ou en utilisant des casques de RV. De nombreux étudiant.es, de n’importe où, pourront ainsi collaborer dans la plateforme, en fonction de la bande passante. Ce prototype (activité de RV en classe sur la VXP) a d’ailleurs été testé en 4G et 5G au Zú Telus Lab. Ce service sera sûrement offert à leurs clients B2B.

    L’équipe de LCIᴸˣ effectue des tests techniques du prototype de la salle de classe virtuelle dans le cadre du projet 5G d’ENCQOR au Québec (une plateforme collaborative pré-commerciale pour la réalisation de projets de recherche et de démonstration technologique portant sur la 5G).

    De nombreuses études ont d’ailleurs démontré l’efficacité de la transformation numérique et des environnements d’apprentissage virtuels dans le domaine de l’éducation. Un rapport du U.S. Department of Education (ministère de l’Éducation des États-Unis) souligne que l’apprentissage en ligne a le « potentiel de fournir un accès plus flexible aux contenus et à l’instruction à tout moment et en tout lieu [...], d’accroître la disponibilité des expériences d’apprentissage pour les apprenants qui ne peuvent pas assister ou qui choisissent de ne pas assister aux formations traditionnelles offertes en présentiel, [...] d’assembler et de diffuser le contenu pédagogique de manière plus rentable [et] de permettre aux instructeurs de s’occuper d’un plus grand nombre d’étudiants tout en s’assurant que l’efficacité des apprentissages soit équivalente à celle d’une instruction en présentiel comparable ». En ce sens, la transformation numérique laisse présager de belles évolutions futures dans de multiples domaines, mais notamment dans celui de l’éducation, qui, durant cette pandémie, semble avoir de nouveaux besoins.

    Nouveau nom. Nouveau look. Même engagement.

    Après 20 ans d’activité dans le domaine du développement de solutions d’apprentissage en ligne, ellicom a grandi, s’est développé, a évolué… Soula Chronopoulos souligne qu’« il est tout à fait naturel que nous renouvelions notre marque. Nous sommes désormais LCIᴸˣ. Fier membre du réseau LCI Éducation (LaSalle College International), présent sur 5 continents et animé d’une passion pour l’extraordinaire, LCIᴸˣ ajoute maintenant un EXTRA à l’équation ! Pour mieux nous décrire... »

    « En tant que membre du réseau LCI Éducation, nous occupons une position unique, à cheval entre l’industrie, les employeurs et l’enseignement supérieur, dans le but d’offrir des microprogrammes et des certificats. Nous nouons des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur, des associations et d’autres prestataires du secteur afin de développer des compétences professionnelles adaptées à l’économie de demain. »

    Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? « Plus de tout : plus de stratégies d’apprentissage novatrices, plus de jeux, plus d’expériences virtuelles et immersives pour vos apprenant.es, plus d’événements d’apprentissage et d’écosystèmes numériques, plus de recherches et développement, et plus de solutions personnalisées. Nous sommes des concepteurs d’expériences d’apprentissage extraordinaires et exceptionnelles. Beaucoup d’EXTRA avec LCIᴸˣ. Continuons à rêver ensemble. »

    Pour en apprendre davantage sur la transformation numérique du secteur de l’éducation et sur la salle de classe virtuelle du futur, contactez LCIᴸˣ : info ellicom.com ou visitez leur site web : www.ellicom.com.


    Cet article est également disponible dans la première édition d’un guide pratique mettant en valeur l’écosystème techno-pédagogique du Québec : « L’école en ligne ». La série de textes que nous proposons dans ce guide se compose d’articles originaux sur le thème de la formation à distance, à la fois sous la forme de portraits d’entrepreneurs, de portraits de pédagogues, d’étudiant.e.s et de parents, de présentations d’outils, de présentations de méthodologies et de bilans sur les enjeux de la formation à distance. Il est possible de commander, de contribuer ou de soutenir cette publication en > cliquant ici <. https://bit.ly/2Cl9AuE - ou en contactant Laura Taloté : laura lienmultimedia.com

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité