Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le MAJ et Eruoma Awashish présentent une murale en hommage à Joyce Echaquan

    16 novembre 2020, 10h00

    À la suite de la mort tragique de Joyce Echaquan, survenue le 28 septembre dernier, le Musée d’art de Joliette (MAJ), en collaboration avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, a invité l’artiste attikamekw Eruoma Awashish à venir créer une murale au MAJ.

    Le MAJ et Eruoma Awashish présentent une murale en hommage à Joyce Echaquan Eruoma Awashish et «Mackwisiwin».Photo: MAJ

    Réalisée in situ du 9 au 13 novembre, l’oeuvre d’Eruoma Awashish s’intitule « Mackwisiwin » (La force). Une fois complétée, elle pourra être observée au Musée ainsi que depuis la rue pour une durée d’au moins un an.

    « Comme le Musée est situé à l’entrée de la ville, cette murale est l’une des premières choses que verront les gens en arrivant à Joliette, précise Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette. Nous pensons qu’en tant qu’institution culturelle, nous devons poser des actions concrètes afin que soit entendue la voix des Premières Nations et que se rétablisse le dialogue entre les cultures. »

    « C’est la famille de Joyce que je représente sur cette murale, commente l’artiste Eruoma Awashish. J’ai choisi un vert lime vibrant pour le fond, je voulais que ce soit lumineux. Dans la souffrance, on grandit et on s’élève. Il faut se servir d’épreuves comme celles de la mort de Joyce pour s’élever, grandir, évoluer, cheminer et ne plus vivre des choses comme celles-là. Par son décès, Joyce a semé quelque chose qui va pousser à l’intérieur de nous et que j’appellerais l’éveil. Avec cette murale, je voulais apporter de la lumière, faire ressortir la beauté. »

    « Cette murale au Musée d’art de Joliette nous rappelle l’importance du travail de collaboration avec les Premières Nations. Elle dit aussi, haut et fort, que plus jamais ne peut se produire une tragédie comme celle vécue par Joyce Echaquan et sa famille, indique Caroline Proulx, députée de Berthier, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière. Nous avons tous un rôle à jouer pour renforcer les liens qui unissent tous les citoyens de Lanaudière. Nous devons former une communauté tissée serrée, où chacun se sent épaulé et soutenu. Je travaille et continuerai de travailler en ce sens. »

    « Au nom du Bloc Québécois, je tiens à remercier le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière et le Musée d’art de Joliette pour cette initiative, souligne Gabriel Ste-Marie, député fédéral de Joliette. Il est à souhaiter que la tragédie vécue par Joyce Echaquan, son conjoint et leurs sept enfants, ainsi que toute leur communauté, permette une prise de conscience qui va contribuer à changer les mentalités et les lois et à accorder des chances égales de développement aux Atikamekws et aux Premières Nations. »

    Conférence en ligne d’Eruoma Awashish

    Le jeudi 26 novembre à 12 h 30, Eruoma Awashish participera à une conférence en ligne d’une heure au sujet de sa pratique et dans laquelle il sera question de la réalisation de cette murale à la mémoire de Joyce. Cette activité organisée par le MAJ est gratuite sur inscription.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité