Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Décès de Sylvie Gagnon, ancienne directrice générale de TECHNOCompétences

    29 septembre 2020, 06h42
         |      Article rédigé par Sophie Bernard.

    C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Sylvie Gagnon, une figure bien connue du milieu des technologies. Pendant près de 16 ans, Sylvie Gagnon a accompagné les entreprises des technologies de l’information et des communications du secteur et ses travailleurs et travailleuses à titre de directrice générale de TECHNOCompétences. Elle a été emportée par un cancer.

    Décès de Sylvie Gagnon, ancienne directrice générale de TECHNOCompétences Sylvie Gagnon.Photo: Archives Le Lien MULTIMÉDIA

    Au début de sa carrière, elle a été agente d’information à la Société du Palais des congrès de Montréal, puis au CLSC Ahuntsic. Elle a aussi été relationniste chez NATIONAL et directrice générale de la Société des musées du Québec. Après son départ de TECHNOCompétences, elle est devenue associée chez Synergie Conseil.

    Sur les réseaux sociaux, Carl Frédéric De Celle, président de iXmédia témoigne : « Ce matin, j’ai appris le décès de Sylvie Gagnon, un trop long cancer. On connaît la bête, on ne s’y habitue pas, je sais que la mort est ici une libération. J’ai pleuré. Oui, pour ce que l’on a perdu : une intelligence vive, une vie aux services de différentes organisations (Les musées du Québec et TECHNOCompétences), un modèle de stratégie fine, de communication, d’écoute et d’empathie. J’ai connu Sylvie durant ses années à la direction de TECHNOCompétences, le comité sectoriel des technologies de l’information. J’ai eu le grand plaisir d’être "son" président pendant 5 ans. J’ai appris tellement, mais tellement, de choses grâce à elle, à sa confiance et à sa complicité. D’abord parce qu’à 34 ans, je me trouvais fort jeune pour présider ce genre de comité, entre une industrie que j’adore et un appareil politique que je respecte beaucoup. Elle m’a rassuré, m’a fait comprendre que tout ça pouvait être amusant, coloré, constructif, et source de progrès et de changements, que s’était important d’être « "soi-même" dans la présidence d’une organisation. Je sais qu’elle a fait la même chose pour bien des "jeunes" qui ont été ses employés, ceux dont elle citait souvent l’énergie et l’intelligence. Donner confiance.

    « Parce que Sylvie avait une vision. Sylvie est un modèle d’attachement à une cause et une organisation. Mais aussi à la chose publique, au bien commun. J’ai appris ça de Sylvie : une organisation "à but non lucratif", un comité sectoriel, une entreprise, ça doit avoir une vision large, ça doit travailler à faire grandir la société, au-delà des "gens" qu’elle représente ou qui siègent à son CA. C’était, sans abuser du terme, une "femme d’état", pas une politicienne, ni une ministre, mais une de ces personnes de vision qui changent les choses et font progresser la société par leurs actions quotidiennes et leur leadership. Merci !

    « Parce que Sylvie était drôle (et rigoureuse). On devrait trouver plus de "jeunes" sur les conseils d’administration de nos organisations, leur faire confiance. Même s’ils n’ont pas de postes de pouvoir, même s’ils ne sont pas riches, même s’ils ne représentent pas de grosses organisations. Juste des gens intelligents, capables d’apporter leur humour et leur vision différente d’une organisation autour d’une table. J’ai appris de Sylvie qu’on avait le droit de faire ça, être soi, même sans cravate, autour d’une table de gens rigoureux et intelligents, mais toujours drôles. »

    Le Lien MULTIMÉDIA offre ses condoléances à sa famille et à ses proches.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité