Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Pointe-à-Callière expose « Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages » jusqu’au 3 mars 2024

    4 décembre 2023, 10h02

    En écho au majestueux cours d’eau qu’est le fleuve Saint-Laurent, Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, propose une plongée multisensorielle au coeur de cette immense voie navigable pour en découvrir les mille et une facettes. L’exposition « Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages » porte un captivant regard sur l’un des plus longs cours d’eau au Canada, axe principal de communication entre ses communautés riveraines et les millions de personnes qui occupent et fréquentent ses rives.

    Pointe-à-Callière expose « Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages » jusqu’au 3 mars 2024 «Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages». Photo: Dominique Boudrias / Pointe-à-Callière

    L’exposition met en lumière la richesse inestimable que constitue le Saint-Laurent, désigné « patrimoine national » par l’Assemblée nationale. Pour raconter ce fleuve, Pointe-à-Callière a puisé dans de riches collections muséales québécoises et a composé un corpus de 300 objets significatifs provenant majoritairement du Musée maritime du Québec - Capitaine J.E. Bernier et du Musée de la civilisation - Québec, en plus de ses propres collections.

    Le parcours en dix haltes remonte le cours de sa riche histoire et explore l’immensité de son territoire par l’entremise de thèmes comme le transport fluvial, la construction navale, les épaves, les moyens de navigation, les batailles et les conquêtes, les différents types de pêche, la villégiature, le tourisme ainsi que les enjeux environnementaux. Au fil du parcours se dévoilent projections, textures, odeurs et sons ; un appel aux sens qui fera remonter des souvenirs et rappellera la beauté de ce trésor naturel inestimable !

    « En écho à notre mission de faire aimer le Montréal d’hier et d’aujourd’hui, l’exposition jette un regard multidisciplinaire sur ce majestueux cours d’eau à qui Montréal doit sa naissance et son développement. Le fleuve est une voie d’accès incontournable et encore aujourd’hui, il positionne Montréal au cœur des échanges commerciaux internationaux. Depuis toujours, le Saint-Laurent accompagne les activités économiques et socioculturelles des communautés côtières, et des millions de personnes en ont tiré leur subsistance. Cela méritait que l’on se penche sur l’histoire de ce joyau naturel intrinsèquement lié à notre ville », explique Anne Élisabeth Thibault, directrice générale de Pointe-à-Callière.

    Porte d’entrée vers l’intérieur du continent

    Les Premières Nations fréquentent ses berges depuis des millénaires, s’alimentent à partir de ses ressources et utilisent ses eaux pour se déplacer, commercer et communiquer. À l’époque de la Nouvelle-France, le Saint-Laurent constitue la porte d’entrée vers le continent nord-américain pour les explorateurs ; il se révèle être l’épine dorsale du réseau commercial de la traite des fourrures. Durant le Régime français, c’est la configuration du fleuve qui dicte le choix des sites d’implantation des colons dans les villages et on voit Québec, Trois-Rivières et Montréal naître et se développer dans son sillage.

    L’un des moments charnières de l’histoire du fleuve et de Montréal demeure l’avènement du canal de Lachine. Premier maillon d’une chaîne de canaux qui, progressivement, vont relier l’océan Atlantique aux Grands Lacs, le canal offre aux navires la possibilité de contourner les rapides de Lachine, obstacle majeur au transport maritime. Depuis, l’essor fulgurant qu’a connu Montréal demeure intimement lié au fleuve Saint-Laurent.

    Objets en vedette

    À voir, la magistrale figure de proue du navire à voiles Lady Edmonton ; des maquettes de bateaux, dont celles du RMS Empress of Ireland, du Tadoussac et du brise-glaces C.G.S. Mikula ; des artéfacts provenant d’épaves comme l’Elizabeth and Mary ; des accessoires et des vêtements, dont la casquette du célèbre navigateur québécois Joseph-Elzéar Bernier ; un scaphandre et des outils de construction navale. L’exposition présente également des objets commémoratifs, sorte de jalons qui ponctuent la cartographie du cours d’eau. Ils proviennent notamment de batailles s’étant déroulées sur le fleuve comme celle de la tentative de conquête de Québec par l’amiral Phips en 1690, ou encore celle du Saint-Laurent pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Outre ces artéfacts qui lèvent le voile sur un pan de l’histoire du fleuve, l’exposition présente des images d’archives étonnantes, des témoignages éloquents de même que de riches extraits documentaires. Enfin, des œuvres d’art illustrent que de tout temps, le fleuve a été une source d’inspiration infinie. C’est entre autres le cas du projet instrumental « Flore Laurentienne » du gaspésien Mathieu David Gagnon qui accompagne la halte finale de l’exposition, une projection magistrale réalisée par Silent Partners Studio, sorte de voyage onirique sur le Saint-Laurent.

    Influençant aussi bien son environnement que les communautés qui le fréquentent, le fleuve est présenté, dans cette exposition, dans un écrin à la mesure de son immensité et des défis qui l’attendent, dont sa préservation pour les générations futures.

    Activités complémentaires

    Conférences : Pour accompagner l’exposition temporaire Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages, Pointe-à-Callière offre deux conférences présentant différents aspects et thématiques abordées dans l’exposition.

    Le fleuve et ses épaves : L’histoire des épaves du Elisabeth and Mary (1690), du RMS Empress of Ireland (1914), ainsi que d’autres sites subaquatiques seront racontés afin d’illustrer la variété des contextes et la richesse des enseignements de l’archéologie maritime. Dimanche 10 décembre 2023 à 13 h

    À la découverte du majestueux fleuve Saint-Laurent : À travers ses récits, Serge Lepage, ce passionné du Saint-Laurent, nous racontera comment les caractéristiques uniques et l’environnement complexe du Saint-Laurent font qu’il abrite une faune et une flore exceptionnelles, et comment il a contribué au développement du Nord-Est américain. Il abordera également les répercussions environnementales des activités humaines sur la qualité de ses eaux et des nouvelles menaces qui pèsent sur ses écosystèmes. Dimanche 28 janvier 2024 à 13 h

    Activités culturelles : Pendant le temps des Fêtes, plus précisément du 26 au 30 décembre 2023 et du 2 au 6 janvier 2024, entre 13 h et 16 h, les familles sont invitées à participer à des ateliers de création en lien avec l’exposition. Au programme  : peinture, artisanat, bricolage et fabrication de maquettes de phare.

    La petite histoire de la Maison-des-Marins

    Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, s’inscrit également dans l’histoire maritime du Saint-Laurent avec son bâtiment Maison-des-Marins — Pavillon Banque Nationale. En effet, dès 1875, le Montreal Sailors’ Institute a pignon sur rue à cet endroit pour servir les marins de la marine marchande faisant escale à Montréal. En 1940, les activités portuaires sont en croissance et les marins sont de plus en plus nombreux à utiliser les lieux qui deviennent trop exigus. Afin de répondre aux besoins, on planifie la construction d’un nouveau bâtiment qui est inauguré en 1954. À partir de ce moment, des centaines de milliers de marins font usage de ce lieu qui offre des salles de séjour et de jeux, une chapelle, une salle de concert, une consigne pour bagages, un bureau de poste, un bureau de change, un salon de barbier et un bureau de médecin, sans oublier une cafétéria et des chambres. En 1968, le Montreal Sailors’ Institute et le Catholic Sailors Club fusionnent pour fonder le Mariners’ House.

    En 2004, par l’entremise de la Fondation Pointe-à-Callière, le Musée fait l’acquisition de l’édifice. En 2011, il s’inscrit dans le projet d’expansion de Pointe-à-Callière qui vise à créer la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. L’édifice est nommé Maison-des-Marins en référence à son histoire.

    L’exposition « Fleuve Saint-Laurent, échos des rivages » est réalisée par Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. Le Musée remercie ses prêteurs, commanditaires et partenaires dont le Musée Maritime du Québec — Capitaine J.E. Bernier, Musée de la civilisation — Québec, Tourisme Montréal, l’Hôtel InterContinental Montréal, La Presse et la Ville de Montréal.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Antidote offre de nouvelles mises à jour gratuites

    Suite
    4 mars 2024, 10h00
    « Zenith » sera adapté en Europe

    « Zenith » sera adapté en Europe

    Suite
    4 mars 2024, 01h30
    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    L’ONF prend part au festival REGARD 2024

    Suite
    4 mars 2024, 01h00
    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Suite
    4 mars 2024, 00h01
    Alex Pic partage une « Faveur »

    Alex Pic partage une « Faveur »

    Suite
    2 mars 2024, 08h32