Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • SUIVEZ-NOUS

    RSS

    RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Recherche marketing : où devriez-vous l’intégrer et comment ?

    2 juin 2023, 00h15

    On ne parle que de l’intelligence artificielle (IA) ces dernières semaines. Révolution en marche, plaie d’Égypte, bénédiction, fléau à venir… J’arrête ici ! La bonne vieille recherche marketing existe encore et voici des pistes qui peuvent vous indiquer où vous devriez dès maintenant l’intégrer et comment. Un billet de Vincent Cloutier-Naud, analyste et stratège campagnes numériques chez ExoB2B

    Recherche marketing : où devriez-vous l’intégrer et comment ? Marketing. Photo: Photo Mix via Pixabay

    Comme je l’écrivais dans mon précédent billet « C’est quoi l’automatisation marketing en B2B », sortez vos lunettes de savant fou et commencez un schéma de vos flux marketing. Que ça soit sur un outil devant votre ordi, une grande feuille de papier ou sur un grand tableau blanc, on s’en fout. L’important est de boire du café fort.

    Identifier les moments de vérité

    Typiquement, ça peut être à la livraison du bien-service, au moment de passer la commande, suivant une rencontre client, ou encore suivant une demande d’assistance technique.

    En amont, bien sûr, l’acquisition de client doit entrer en jeu ; des questionnaires sur les critères de sélection des clients peuvent grandement affiner votre offre et vos moyens d’acquérir plus de clients. La distribution de tels questionnaires peut très bien se faire par les médias sociaux, supportée par un boost.

    Une évaluation ponctuelle dans l’année (exemple : une fois par année, un sondage de satisfaction format long envoyé à tous les clients) peut également être introduite dans votre processus. Hint : pensez suggérer une rétribution pour susciter davantage de réponses (ex. : un concours).

    Préparer ses questionnaires et questions

    Vous aurez ensuite besoin d’un outil de sondage. Parmi les plus connus, il y a SurveyMonkey, ou encore Zoho Survey. Un bon vieux « Google Form » peut aussi convenir, quoique plus limité sur ses fonctionnalités (seulement 9 types de questions, peu de modèles de questionnaires préconçus).

    Rappelez-vous que plus votre questionnaire est long, moins vous avez de chances d’avoir des réponses. C’est pourquoi les questionnaires de type NPS (Net Promoter Score) sont si populaires. Faciles à répondre, deux-trois petites questions. Ils s’imposent également comme un standard (il existe des « benchmarks »). Pour en savoir plus sur le NPS, nous avons un billet de blogue à cet effet.

    Pour rappel, un NPS ressemble à ceci :

    • Sur une échelle de 0 à 10, quelle est la probabilité que vous recommandiez notre marque/produit/service à un ami ou un collègue ?
    • Expliquez votre réponse (question ouverte)
    • À cela peut se rajouter (si la réponse est de 8 et moins). Qu’est-ce qui manquerait pour donner un meilleur score ?

    Bien mesurer ses résultats

    Cette étape se planifie au moment de la conception des questionnaires : moyennes, groupes à comparer et à évaluer (clientèle X et clientèle Y), évaluations obtenues dans le temps, évaluations par équipe, comparaisons de moyenne, comparaisons de fréquences, etc. Un coup de main d’un statisticien ici est recommandé.

    Faiblesse des sondages de satisfaction : typiquement, les extrêmes vont ressortir. Les très satisfaits vont répondre, les très insatisfaits vont répondre, ceux dans le milieu beaucoup moins.

    Utilisez vos promoteurs comme levier… et gérez les insatisfaits

    Oh ! Tu me donnes un score parfait et tu m’aimes ? Ça te dit de partager publiquement ton avis, genre, sur LinkedIn, Google ou ma page Facebook ?
    Poussons la réflexion un peu ici : vous avez une généreuse liste de promoteurs, peut-être serait-il envisageable de bâtir des audiences types « lookalike » sur Facebook Ads ? Hum…

    Et pour les insatisfaits well, j’ai échoué dans ma tâche de bien vous satisfaire… Laissons faire l’avis public et tournons-nous vers le département « satisfaction et rétention de la clientèle ».

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité

    DERNIERS ARTICLES

    Alex Pic partage une « Faveur »

    Alex Pic partage une « Faveur »

    Suite
    2 mars 2024, 08h32
    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Miles Clayton revient avec « Dream Out Loud »

    Suite
    2 mars 2024, 08h26
    Le Festival REGARD dévoile sa programmation

    Le Festival REGARD dévoile sa programmation

    Suite
    1er mars 2024, 01h30