Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Télé-Québec propose cinq webséries québécoises

    30 mars 2021, 07h20

    Télé-Québec offre un bouquet printanier de cinq webséries québécoises sur sur Télé-Québec.tv. et sur l’application Télé-Québec disponible sur les téléphones, tablettes et téléviseurs intelligents ou connectés.

    Télé-Québec propose cinq webséries québécoises «L'arène»/«La loi c'est la loi»/«Les fleuristes»/«Téodore pas de H»/«Meilleur avant».Photo: Télé-Québec

    Présentées en primeur, la deuxième saison de « L’arène » replonge dans le monde des rap battles tandis que celle de « Téodore pas de H » entraîne dans les pensées de l’anxieuse et adorable Agathe, amie très proche du trentenaire TDAH Téo. Télé-Québec offre en plus la websérie humoristique et touchante « Les fleuristes », qui met de l’avant des personnages montréalais issus de l’immigration, avec Said Benyoucef, Anas Hassouna et Macha Limonchik. « La loi c’est la loi » propulse dans une délirante saga policière et « Meilleur avant » fait se côtoyer l’étrange et l’absurde.

    « L’Arène » (saison 2 en primeur)

    Après avoir perdu son emploi comme couturière et ayant du mal à joindre les deux bouts, Frédérique (Marjorie Armstrong) travaille désormais à l’entretien ménager d’un gym où elle se lie d’amitié avec une jeune rappeuse de 10 ans sa cadette, Ivy (Naya Ali). Quant à Arnaud, son ex, il prendra ses responsabilités et tentera de voir si le bonheur peut se trouver dans un mode de vie plus conventionnel ; nouvel emploi stable, déménagement en banlieue et garde partagée une semaine sur deux. Endettée jusqu’aux oreilles, Frédérique se lancera à nouveau dans une compétition de rap battle. Une épreuve qu’elle trouvera encore plus difficile. Parmi la distribution, notons la présence de rappeurs bien connus tels que Souldia, juge passionné de « La fin des faibles », Dramatik et, pour la première fois à l’écran, la star montante du rap, Naya Ali.

    « Téodore pas de H » (saison 2 en primeur)

    La fin des classes a sonné et Téodore (Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques), diplôme en poche, est maintenant plein d’espoir de débuter une belle histoire d’amour avec Agate, sa conseillère pédagogique pour qui il a le béguin. Mais la réalité ne sera pas à la hauteur de ses attentes puisque Téo retrouve une Agate (Nathalie Doumar) fatiguée, tourmentée et particulièrement anxieuse. Plutôt que d’abandonner et de renoncer à ses sentiments, Téo aura plutôt l’idée de sauver Agate ! Un plan qui ne se passera pas exactement comme prévu.

    « Les fleuristes »

    Walid (Anas Hassouna) n’arrive pas à percer comme humoriste. Son oncle Akmar (Said Benyoucef), un fleuriste réputé, est à la veille de la retraite et cherche désespérément un successeur. Deux générations, deux univers, deux langages... tout les oppose. Une cohabitation explosive en perspective. Une comédie qui propose une immersion dans la réalité d’une famille québécoise issue de l’immigration.

    « La loi c’est la loi »

    Dans une Montréal rongée par la drogue, les gangs de rue et la corruption, un nouveau corps de police révolutionnaire est né : la SPTM ou Société de police tactique de Montréal. Éric Contant (Hugolin Chevrette) et Steeve L’Heureux (Emile Scheinder), nouvellement recrutés, en deviendront les fleurons incontestés. Ce duo explosif prêche le Code criminel comme la Bible avec un seul objectif : surveiller et punir. Mais le zèle n’égale ni l’intelligence ni la subtilité, deux qualités qui semblent manquer à nos fougueux agents de la paix. Une comédie punchée qui met de l’avant la complexité de certains enjeux sociaux vraiment importants : sexisme, racisme, inégalités sociales, etc. « La loi c’est la loi » veut faire réfléchir et nourrir une réflexion sociale en utilisant l’humour pour faire passer le message.

    « Meilleur avant »

    Fred (Nico Racicot), 28 ans, n’arrive pas à terminer son doctorat sur Nietzsche. Le manque d’argent l’amène à postuler pour un emploi de concierge pour le quart de nuit dans une épicerie. Il découvre un monde étrange, un univers bizarre loin des théories philosophiques.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité