CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    L’OQLF récompense des organisations et des personnes qui font rayonner la langue française André d'Orsonnens. Photo: Archives Le Lien MULTIMÉDIA / Qui fait Quoi

    L’OQLF récompense des organisations et des personnes qui font rayonner la langue française

    28 mai 2024, 09h55
         |     

    Lors de son gala annuel des Mérites du français, qui s’est tenu le 27 mai, l’Office québécois de la langue française a remis 13 prix à des organisations et à des personnes qui font rayonner le français au travail et dans le commerce, ou encore qui contribuent à sa mise en valeur dans la culture, la publicité ou la toponymie.

    Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, a profité de l’occasion pour saluer les efforts et l’engagement des entreprises qui ont fait du français dans leur milieu de travail une priorité, et ce, au bénéfice de leur personnel et de leur clientèle. M. Roberge a également remis la plus haute distinction de la soirée, le prix Camille-Laurin, à André d’Orsonnens, cofondateur et président du conseil d’administration des Éditions Druide, et responsable de la conception et de la commercialisation du logiciel de correction Antidote.

    « Pour notre gouvernement, travailler en étroite collaboration avec des partenaires d’affaires et avec les milieux du travail est d’une grande importance, car une vaste concertation est nécessaire sur tous les plans pour freiner le déclin du français, a indiqué Jean-François Roberge. Les réalisations récompensées lors de ce gala sont des exemples de réussite qui démontrent que la priorisation de la langue française dans les affaires est à la fois une fierté et un moteur de développement économique profitable autant pour la société que pour les organisations. »

    Voici la liste des lauréates et lauréats de la soirée :

    Prix Camille-Laurin

    • André d’Orsonnens, cofondateur et président du conseil d’administration des Éditions Druide, pour sa contribution majeure à la promotion et à la diffusion d’un français de qualité, notamment avec la création et la commercialisation internationale du logiciel Antidote, et pour son engagement philanthropique dans diverses causes en lien avec la langue française.

    Milieu de travail en français
    Entreprise de moins de 50 employés :

    • Équipement St-Germain, pour son modèle d’affaires qui favorise le rayonnement du français auprès de son personnel et de sa clientèle du Québec et d’ailleurs.

    Entreprise de 50 à 99 employés :

    • Moov AI, pour ses nombreuses mesures ayant favorisé un milieu de travail en français, notamment la mise en œuvre de politiques internes et l’établissement de critères liés à la connaissance du français dans les processus de sélection.

    Entreprise de 100 à 499 employés :

    • Wawanesa Assurance, pour son investissement dans des ressources et des outils qui permettent d’offrir des services en français de haute qualité à son personnel, à sa clientèle ainsi qu’aux courtiers et courtières du Québec.

    Entreprise de 500 employés et plus :

    • Deloitte, pour le déploiement de son plan de valorisation de la langue française et pour l’implantation d’une culture de travail où règne l’inclusion linguistique.

    Organisme de l’Administration :

    • Le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys, pour son programme de formation permettant d’améliorer les compétences en français de son personnel.

    Comité de francisation - prix Fernand-Daoust

    • Wawanesa Assurance, pour le dynamisme et l’implication de son comité de francisation ainsi que pour l’ampleur du travail réalisé par les membres de celui-ci.

    Engagement envers la langue française

    • Danielle Joyal, d’Altra Sanexen, pour sa participation active à la création de guides de référence, de lexiques et d’un bulletin mensuel sur la langue qui ont inspiré à l’ensemble de l’organisation le désir de communiquer dans un français de qualité.

    Mérites Francopub

    Grand Mérite Francopub :

    • Eva Van den Bulcke, Amandine Léveillé-Quintric et Gilles Legault, de l’agence Cossette Communication, pour la publicité Bonjour Québec de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

    Mérite Francopub - bourse Serges-Tougas, remis à une créatrice ou à un créateur de moins de 30 ans :

    • Jérémie Lachance, de l’agence Rethink Montréal, pour la campagne Conversations de bureau de l’entreprise Hamster.

    Coup de cœur du jury :

    • François-Julien Rainville et Mélanie Delisle, de l’agence Cossette Communication, pour la publicité La route est un palindrome de l’entreprise GMC.

    Mérite en toponymie, décerné par la Commission de toponymie

    • La Ville de Gatineau, pour la vitalité de son comité de toponymie, qui s’est doté d’un plan de travail encourageant l’utilisation d’une toponymie rassembleuse et diversifiée, et qui accorde une place importante aux femmes et aux Premières Nations.

    Mérite du français dans la culture, décerné en collaboration avec l’Union des artistes, la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois

    • Janette Bertrand, scénariste, autrice et animatrice, pour son amour de la langue française, qu’elle défend avec rigueur et qu’elle met en valeur dans ses œuvres depuis les années 50.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Vanessa Sicotte rejoint la galerie Keï Akai

    Suite
    15 juin 2024, 08h18
    La SARTEC fête ses 75 ans : un mot de Chantal Cadieux

    La SARTEC fête ses 75 ans : un mot de Chantal Cadieux

    Suite
    14 juin 2024, 01h00