Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • E-Marketing
  • Ciné-Télé
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d´experts
  • Collection numérique
  • COVID-19
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Tous les événements

    Le prix du CALQ pour la meilleure oeuvre chorégraphique au Québec est remis à Mélanie Demers

    23 novembre 2022, 00h05

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec remet le prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique au Québec à Mélanie Demers pour son spectacle « Confession publique ». Ce prix, assorti d’un montant de 10 000 $, a été remis par Anne-Marie Jean, PDG du CALQ, lors de la cérémonie des Prix de la danse de Montréal, aux studios de la Compagnie Marie Chouinard, à Montréal.

    Le prix du CALQ pour la meilleure oeuvre chorégraphique au Québec est remis à Mélanie Demers «Confession publique».Photo: Kevin Calixte

    « "Confession publique" aborde des sujets intimes avec une grande poésie, tout en étant remarquablement nuancé. L’interprétation, la mise en scène, la scénographie et l’ambiance sonore sont en parfaite adéquation. Par ailleurs, on sent que le public a été au cœur de la réflexion de Mélanie Demers et de son équipe dans la création de cette oeuvre  ; il est transporté à travers différentes textures, différentes émotions, différents territoires. Chaque nouveau tableau le déstabilise et l’amène ailleurs. La signature singulière et audacieuse de Mélanie Demers mérite indéniablement d’être soulignée  », ont mentionné les membres du jury réunis par le Conseil.

    L’œuvre primée

    « Confession publique » est un solo autobiographique qui n’a jamais vu le jour. Relégué aux oubliettes, c’est l’interprète Angélique Willkie qui a fait remonter à la surface le désir pour cet objet artistique. Comme une offrande, « Confession publique » lui est aujourd’hui destinée. Cette plongée dans l’intime se fabrique maintenant à quatre mains. Avec Angélique comme muse, ce sont désormais ses mystères qui forment la matière, la matrice, le matelas de ses confidences dans une joute où l’introspection rencontre forcément son contrepoint obligé, l’aveu. Les thèmes du privé, du secret, du profond et du marécageux sont abordés en guise de rébellion contre le vulgaire déballage auquel nous sommes tous les jours confrontés. Il y est question de noblesse et d’élégance dans la confession de nos travers, de nos failles et de nos défauts de fabrication.

    Avec Frannie Holder qui peint le paysage sonore, s’ajoute une présence musicale à la fois fantomatique et tellurique. Des bidouillages électroacoustiques au grain un brin nostalgique de leurs voix, Frannie et Angélique forment un alliage céleste qui traduit, étrangement, un discours mordant. L’esprit est celui d’une comptine, mais le souffle est celui d’un hymne.

    Mélanie Demers

    Artiste multidisciplinaire, Mélanie Demers fonde à Montréal sa compagnie de danse, MAYDAY, en 2007, explorant le lien puissant entre le poétique et le politique. Les œuvres « Les Angles Morts » (2006), « Sauver sa peau » (2008), « Junkyard/ Paradise » (2010) et « Goodbye » (2012) ont toutes été créées dans cette perspective. Avec « MAYDAY remix » (2014), elle approfondit son engagement avec des œuvres mélangeant ainsi des genres et formes hybrides. Sa fascination pour le jeu entre le mot et le geste se cristallise avec « WOULD » (2015), qui remporte le Prix du CALQ - Meilleure œuvre chorégraphique. En 2016, Mélanie Demers entame un nouveau cycle de création avec « Animal Triste » et « Icône Pop ». Puis en 2017, Mélanie Demers est invitée à travailler comme chorégraphe invitée au Skånes Dansteater de Malmö (Suède) pour la création de « Something About Wilderness ».

    Mélanie Demers reçoit le GRAND PRIX de la danse de Montréal, qui souligne la marque unique qu’elle laisse sur son époque. À ce jour, elle a chorégraphié plus de trente oeuvres et a été présentée en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie.

    Intéressé.e à reproduire l'article, la photo ou la vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier cet article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroîe encore plus de visibilité