Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Valérie Plante  demande une meilleure planification des mesures sanitaires Montréal. Photo: Kingrise de Pixabay

    Valérie Plante demande une meilleure planification des mesures sanitaires

    7 février 2022, 10h45
         |     

    La mairesse de Montréal, Valérie Plante, le président-directeur général de Tourisme Montréal, Yves Lalumière et le directeur général de la Société de développement commercial Montréal Centre-Ville, Glenn Castanheira, unissent leur voix pour demander une meilleure planification des mesures sanitaires pour assurer la relance des événements d’affaires et culturels dans la métropole et son centre-ville.

    Les mesures sanitaires actuelles, ainsi que les assouplissements qui entreront en vigueur dans les prochaines semaines, ne prévoient pas le retour complet des événements d’affaires et culturels. L’industrie du tourisme et de la culture demeurent parmi les secteurs économiques les plus affectés par la pandémie, encore à ce jour. L’absence d’une date pour la reprise de ces activités fait craindre d’importants impacts économiques et réputationnels irréversibles pour Montréal et son centre-ville qui mettent en péril la relance pour l’été prochain.

    Le tourisme d’affaires

    Le tourisme d’affaires a des impacts directs et indirects très importants. En plus des emplois directs créés par leurs activités, ces visiteurs engendrent de nombreuses nuitées dans les hôtels, consomment dans les restaurants et dépensent deux fois plus que les touristes d’agrément. En 2019, ce sont près de 665 M$ en retombées économiques et 330 000 emplois qui ont été affectés positivement par leur venue. De plus, les attraits les plus visités et les principaux lieux de congrès sont au centre-ville de Montréal, qui souffre particulièrement de la situation actuelle.

    Les réunions d’affaires et les événements corporatifs sont des activités qui requièrent une organisation logistique s’étalant sur plusieurs années. L’absence d’un échéancier clair pour la réouverture des centres de congrès met en péril la tenue de ces événements. De semaine en semaine, les organisateurs d’événements devant se dérouler cet été sont contraints d’annuler leur venue à cause de cette incertitude.

    Juste dans la dernière semaine, trois congrès ont fait savoir qu’ils comptent annuler leur événement prévu entre mai et juillet prochain, représentant 12 500 nuitées et 7,5 M$ en retombées économiques. Vendredi dernier, la Ligue nationale de hockey (LNH) a annoncé suivre de près les restrictions sanitaires au Québec, ce qui fait craindre pour la tenue du repêchage prévu en juillet et devant engendrer 7740 nuitées et 7,6 M$ en retombées économiques pour Montréal.

    La réputation internationale de Montréal est en jeu

    Grâce à des efforts concertés et d’importantes ressources investies, Montréal est considérée depuis quatre ans comme la capitale des événements internationaux en Amérique du Nord. Toutefois, la situation pourrait changer rapidement puisqu’elle est en compétition avec des destinations dont les mesures en vigueur permettent leur tenue ou dont la date de retour des activités a été annoncée.

    L’apport des festivals et des événements culturels dans le choix des destinations est indéniable. Elle inclut naturellement les événements majeurs mais aussi l’ensemble des festivals et événements de tout type (sportifs, multiculturels, gastronomiques, divertissement, etc) qui animent le centre-ville et les quartiers et contribuent à la richesse et la diversité de l’offre touristique.

    Le secteur culturel contribue à la relance et est un acteur clé de celle-ci. Plusieurs entreprises culturelles ont été fragilisées en raison de la pandémie. Celles-ci ont besoin et demandent des échéanciers clairs pour être en mesure de reprendre leurs activités de façon optimale. Les enjeux financiers sont importants, sans compter ceux de la main d’œuvre et des espaces. Plus les mois d’incertitude s’allongent, plus il leur sera difficile de se relever.

    Une meilleure planification pour permettre la relance

    Les milieux d’affaires, du tourisme et de la culture appuient sans réserve les efforts liés à la pandémie et demeurent exemplaires dans l’application des mesures en vigueur. Avec l’expérience acquise depuis deux ans, il est toutefois possible d’annoncer des dates de reprise des différentes activités. Puisque l’incertitude est une nouvelle norme, il est accepté qu’une nouvelle imprévisibilité qui détériore la situation sanitaire justifierait de revoir les dates annoncées.

    L’absence de cette planification laisse toutefois planer un doute sur la relance touristique et événementielle de Montréal cet été et aggrave la situation de semaine en semaine. C’est pourquoi Mme. Plante, M. Lalumière et M. Castanheira demandent au gouvernement d’annoncer la date de la reprise de ces événements le plus rapidement possible, sans quoi la relance est mise en péril.

    Faits saillants

    • Les festivals représentent 290,8 millions $ en valeur ajoutée pour l’économie du Québec. Selon une étude réalisée par KPMG en 2018
    • L’impact du tourisme d’affaires en 2019 à Montréal est évalué à 665 M$ en retombées économiques et jusqu’à 330 000 emplois affectés
    • Pour 2022, ce sont 150 millions $ en retombées économiques et 4200 emplois directs qui sont menacés à Montréal. D’ici juillet 2022, 358 événements d’affaires devant générer environ 79 150 nuitées dans les hôtels montréalais sont prévus
    • Montréal est en première position des villes d’Amérique pour l’accueil d’événements internationaux selon les quatre derniers rapports annuels de l’Union des Associations Internationales (UAI). Dans le dernier rapport, Montréal est passé de la 17e à la 11e position au niveau mondial et a accueilli 56% des événements internationaux tenus au Canada

    « Les milieux événementiel, culturel et artistique sont au cœur de l’identité montréalaise, et un moteur économique essentiel à la métropole, a indiqué Valérie Plante, mairesse de Montréal. Montréal est une destination culturelle et créative, et elle doit le rester. C’est la vitalité économique de tout le Québec qui en dépend. Pour ça, il faut que les organisateurs de congrès, de festivals, d’événements culturels et d’événements publics, puissent avoir des orientations et un échéancier clairs de la part du gouvernement du Québec et de la santé publique afin de prévoir la réouverture de leurs activités. »

    « Sans l’annonce rapide de la reprise des congrès, nous allons subir à chaque semaine des annulations d’événements qui priveront Montréal et son centre-ville d’activités essentielles pour la relance. La métropole du Québec est encore la capitale des congrès internationaux en Amérique du Nord et entretient une envieuse réputation événementielle et festivalière, mais le temps presse pour conserver ces honneurs durement acquis, a ajouté Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal. Le gouvernement ne peut pas continuer à gérer la pandémie à la petite semaine et espérer qu’il n’y aura pas d’impacts irréversibles pour Montréal. »

    « La reprise des congrès et des grands événements est essentielle à l’attractivité et à la compétitivité du centre-ville de la métropole du Québec par rapport à d’autres grandes villes canadiennes et à l’internationale qui sont déjà prêtes à accueillir des événements internationaux, a noté Glenn Castanheira, directeur général de Montréal centre-ville. On ne peut pas se permettre de manquer le bateau. »

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Orthogone appelle à la co-innovation québécoise

    Orthogone appelle à la co-innovation québécoise

    Suite
    20 juin 2024, 01h00