Le Lien MULTIMÉDIA comprend:

  • 50 numéros du bulletin-HTML
  • Mot de passe pour www.lienmultimedia.com
  • Quotidien par courriel
  • 12 numéros du magazine CONVERGENCE
  • 1 Guide de l’industrie::NUMÉRIQUE
  • 1 Guide de l’industrie::WEB
  • 1 Guide de l’industrie::MOBILE
  • 1 Guide de l’industrie::JEUX VIDÉO
  • 1 Guide de survie::START-UP

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide industrie
  • Vidéos
  • Podcasts
  • magazine CONVERGENCE
  • Boutique
  • Numérique
  • Jeux Vidéo
  • Mobile
  • Animation
  • Informatique
  • Arts Médiatiques
  • Marketing
  • Musique
  • Industrie
  • Réalité virtuelle
  • Intelligence artificielle
  • Startups
  • Artisans du numérique
  • Conseils d’experts
  • Exclusifs
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE BULLETIN QUOTIDIEN [voir un exemple]

    Karim Ouellet, le départ d’un renard Karim Ouellet. Photo: Yan Doublet

    Karim Ouellet, le départ d’un renard

    20 janvier 2022, 00h10
         |      Article rédigé par Arnaud Perron-Bouchard     

    Mardi matin, le Québec a été secoué par une nouvelle inattendue. L’auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet est décédé à l’âge de 37 ans. Lundi soir, il a été retrouvé sans vie dans le studio de musique L’Unisson de la ville de Québec. Le départ du talentueux chanteur a créé une onde de choc dans le milieu musical québécois.

    Né à Dakar en 1984, Karim Ouellet et sa soeur, la rappeuse Sarahmée, ont été adoptés très jeunes par un couple québécois. Son père étant diplomate, la famille s’installe momentanément au Canada, au Rwanda, en France, au Sénégal et en Tunisie avant de s’établir définitivement à Québec en 2002. Côtoyer différentes cultures dès un jeune âge a été bénéfique pour son art puisque sa musique mêlait plusieurs influences afin de créer une pop unique.

    Bien qu’il soit reconnu pour ses refrains accrocheurs et ses vers d’oreille, le chanteur a fait ses preuves avec une formation hip-hop de Québec avant tout. Au milieu des années 2000, il rencontre Claude Bégin, qui l’épaulera dans sa carrière solo. Ils forment, en compagnie de Eman, KNLO (Alaclair Ensemble), Boogat et Tom Lapointe, le groupe Movèzerbe. L’album « Dendrophile » verra le jour en 2009. La même année, Karim Ouellet est finaliste au Festival international de la chanson de Granby.

    En 2011, il fait un virage pop en proposant son premier album solo « Plume », un disque sur l’amour dans toutes ses facettes. Ce thème deviendra central dans l’ensemble de son oeuvre musicale. Même s’il s’éloigne quelque peu de ses premiers amours, les accents de hip-hop restent bien présents et contribuent à l’unicité de son projet. Sa plume douce, ses arrangements ingénieux et sa voix mélodique charment le public dès la première écoute. Il participe aux Francouvertes et se rend jusqu’en finale.

    Son deuxième album, « Fox », sort en 2012 et deviendra un succès instantané. Le renard deviendra un symbole fort pour l’artiste. La chanson « L’amour » sera la pièce phare de sa carrière. Pour celle-ci, Karim Ouellet remporte le Prix Félix-Leclerc de la chanson en 2013. Il est également sacré Révélation Radio-Canada en chanson 2012-2013. En plus de recevoir quatre nominations au Gala de l’ADISQ, « Fox » remporte le Juno de l’album francophone de l’année en 2014. Le talent de l’auteur-compositeur-interprète québécois n’est pas remarqué uniquement ici. Le chanteur belge Stromae l’invite à faire les premières parties de ses spectacles en Europe.

    En 2016, le chanteur propose son troisième opus « Trente », un album aux sonorités électro assumées qui aborde les thèmes plus sombres de l’anxiété, de l’angoisse et de l’enfance. Depuis la sortie du projet, il se fait très discret et ses apparitions publiques se font de plus en plus rares. Selon plusieurs de ses amis et collaborateurs, il travaillait depuis quelques temps sur son prochain disque.

    En un peu plus de dix ans de carrière musicale, Karim Ouellet a marqué le Québec entier avec ses chansons parfois douces, parfois dansantes, qui renfermaient une immense sensibilité. Ses mots et ses mélodies d’amour resteront ancrés dans les mémoires pour encore longtemps. Sa douceur, sa gentillesse et son sourire timide ont marqué tout ceux qui l’ont côtoyé. Il a été un pionnier de la scène musicale de la ville de Québec, qui est aujourd’hui florissante avec comme porte-étendards Hubert Lenoir, Les Louanges et Alaclair Ensemble.

    Depuis l’annonce de son décès, la communauté artistique, touchée par son départ, a voulu lui rendre hommage :

    « Karim aura laissé sa marque dans nos coeurs pour toujours et nous continuerons de célébrer sa vie, son talent et son héritage », écrit sa soeur Sarahmée.

    « L’homme est un loup pour l’homme. Repose en paix Karim. Ton départ fait vraiment très, très mal. Ton sourire était tellement unique », lance la chanteuse Ariane Moffatt.

    « Je suis sans mots. J’ai pensé à toi hier, justement. On est arrivé dans ce métier en même temps. Deux planètes, mais grand respect mutuel. Au revoir l’ami. Mes sincères condoléances à la famille », rédige le chanteur Patrice Michaud.

    « Salut Karim. La puissante et féroce douceur de tes chansons résonnera ce matin dans l’appart où je suis à Montréal. Je suis sans mots comme nous tous. On pense tous à toi. À Sarahmée et à ta famille. Tes proches. J’espère qu’on te rendra hommage fort, et longtemps. Parce que ta gentillesse nous a marqués. Fort. Et pour toujours », exprime l’animateur Pierre-Yves Lord.

    « Merci de m’avoir inspirée avec toute la beauté que tu as créée pour nous. Tu as rendu la vie plus magique avec ton talent. J’espère que ton âme est en paix là où tu te reposes ce matin mon ami. J’ai une de tes nouvelles tracks dans mon ordi parce que tu voulais que je fasse ta pochette. « New game » un titre qui vient de prendre tout un autre sens aujourd’hui », raconte l’illustratrice Pony.

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Jeremy Rice dévoile « They Know Where You Live »

    Jeremy Rice dévoile « They Know Where You Live »

    Suite
    24 mai 2024, 00h00
    Gabriella poursuit sa tournée « Million Lights »

    Gabriella poursuit sa tournée « Million Lights »

    Suite
    24 mai 2024, 00h00